Avertir le modérateur

chomage

  • 500.000 fonctionnaires de moins ?

    J’apprécie beaucoup de pouvoir parler d’économie, parce que comme je n’y connais rien, ou si peu, je pars le nez en l’air, et je compte sur les amis pour m’infliger les remontées de bretelles adéquates.

    Fillon a pour programme de supprimer 500 000 emplois de fonctionnaires, ou, a-t-il ajusté 500 000 emplois  publics, avec pour base les chiffres annuels des départs à la retraite, soit 120 000, et des renouvellements de contrat, soit 100 000.

    Alors quelques questions.

    1/ 500.000 emplois supprimés, 500.000 chômeurs de plus ?

    La priorité est la lutte contre le chômage. A priori, si on supprime 500 000 emplois – au nom de la mythique société libérale – on crée 500 000 chômeurs. 120 000 fonctionnaires partent à la retraite chaque année, mais autant de jeunes arrivent sur le marché du travail, et ils ne pourront accéder aux 500 000 emplois supprimés.

    Donc question : comment peut-on supprimer 500 000 emplois sans faire 500 000 chômeurs de plus ? La réponse m’intéresse beaucoup.

    ob_8b2de8_vases-communicants002.jpg

    2/ Des emplois sans futur ?

    Au titre du libéralisme radicalisé, les fonctionnaires âgés ne seront pas remplacés, et vu les règles d’avancement dans la fonction publique, c’est tout l’encadrement qui va se trouver dézingué.

    - Je pars à la retraite, qui me remplace ?

    - Personne, la déesse du Libéralisme économique a tranché. Il faut dégager 100.000 postes par an.

    - Mais qui fera ce que je faisais ?

    - S’il te plait, ne pose pas de questions déplacées, la déesse du Libéralisme économique ne l’apprécierait pas.

    - Et puis, le service public ne fait qu’évoluer, pour répondre aux besoins de la société. Si le principe est la destruction de 100.000 emplois par an, il n’y a plus aucune mobilité des effectifs qui soit possible…

    - S’il te plait, ne pose pas de questions déplacées, la déesse du Libéralisme économique ne l’apprécierait pas.

    3/ On ne renouvelle plus les contrats.

    - D’accord, mon grand, mais quand l’administration recourt à des contractuels, c’est justement pour répondre à des besoins urgents. Alors, comment vont fonctionner les services si on détruit la variable d’ajustement ?

    - S’il te plait, ne pose pas de questions déplacées, la déesse du Libéralisme économique ne l’apprécierait pas.

    4/ On coupe où ?

    On commence où la saignée ? La police, les personnels hospitaliers, les militaires, la pénitentiaire, l’éducation nationale, la protection de l’enfance, les services aux personnes âgées ?

    - S’il te plait, ne pose pas de questions déplacées, la déesse du Libéralisme économique ne l’apprécierait pas.

    pere-noel-livre-des-enfants.jpg

    Fillon étudie l'économie

  • Le gouvernement « socialiste » veut baisser les indemnités des chômeurs

    51kyJx+XCnL._SX301_BO1,204,203,200_.jpgIls font moins les fiers que pour annoncer les batteries de mesures sécuritaires, mais le message est quand même passé : le gouvernement « socialiste » va s’en prendre au régime de l’indemnisation du chômage. Après avoir plafonné les indemnités en cas de licenciement, la Gauche « socialiste » va purger les chômeurs. Le grand combat contre les puissances de l’argent… Un échec total, que le cirque sécuritaire ne parviendra pas toujours à cacher. 

    L’actuelle convention de l’assurance chômage va prendre fin le 30 juin, et les partenaires sociaux vont commencer les négociations début février. Mais voilà, notre autoritariste gouvernement a décidé de s’immiscer dans la négociation, pour donner le cap.

    El Blanco, devant le Comité économique, social et environnemental a demandé aux partenaires sociaux de «dépasser les postures» afin de trouver des «solutions d'avenir» pour redresser le régime de l'assurance chômage.

    De la belle langue de bois, bien décryptée par Le Guen : «Il est extrêmement difficile de diminuer les aides aux chômeurs pendant une période où le chômage est encore très élevé. Mais en même temps, on sait bien que, un peu pour des raisons financières, mais aussi pour mobiliser plus de moyens sur la formation des chômeurs, il est assez vraisemblable qu'il faille un petit peu changer les paramètres de notre assurance-chômage ».

    Donc, en échec sur la création d’emplois, le gouvernement veut que les droits des chômeurs soient revus à la baisse.812_001.jpg

    Actuellement, il faut avoir travaillé quatre mois pour pouvoir commencer à bénéficier de l'assurance chômage. La durée maximale d'indemnisation est fixée à 24 mois pour les moins de 50 ans et à 36 mois pour les plus de 50 ans. Le montant de l'indemnité est, dans le cas général, de 57 % du salaire de référence en brut.

    En 2015, le déficit de trésorerie du régime va se situer à 4,4 milliards €, et pour 2016, on escompte le chiffre de 3,6 milliards d'euros. Au total, une dette cumulée de l'Unedic de 25,7 milliards €. Le régime rame, plombé par la stagnation de l’économie française, comme tous les régimes sociaux.

    Et au passage, un chiffre qui marque la haute compétence de notre excellent gouvernement. La France affiche un déficit budgétaire de 70 milliards d’euros pour 2015 et une dette à 97 % du PIB, quand l’Allemagne dégage un excédent de 12,1 milliards d’euros.

    Si je résume, le gouvernement veut faire « barrage au méchant FN ». Très bien. Et il embraye sur l’état d’urgence – qui abandonne le régime des libertés –, les déchéances de nationalité et la baisse de l’indemnisation des chômeurs. Gros malins…

    Espérons que le peuple se réveille avant qu’il soit trop tard.

    nuit-devore-monde1.jpg

  • 500 000 formations bidon pour que l’excellent Kim Jong-Hollande I devienne Kim Jong-Hollande II

    Notre excellent et bienfaiteur président Kim Jong-Hollande I – un peu abandonné par les foules lors de ses messes mémorielles mais bon… – a toutes les raisons de penser que, héros de la guerre contre le terrorisme, il sera brillamment réélu en 2017, pour devenir un Kim Jong-Hollande II, qui finira de parfaire notre bonheur. Merci à sa grandeur et gloire à son sacrifice...

    Une insupportable comédie en trompe l’œil…

    The_Crevasse_003.jpg

    Il reste semble-t-il quelques petits puceaux de la politique, depuis leur dortoir de post-ado, imaginant une divine primaire qui définira le candidat idéal… A priori, ses fins esprits n’ont pas pris le temps d’étudier la Constitution de la Ve République… Une primaire contre le président exercice, qui détient tous les pouvoirs, qui contrôle l’Assemblée à 100 %, qui contrôle le parti de gouvernement à 100 % – et donc peut zigouiller tout député récalcitrant en lui retirant l’investiture pour la réélection –, qui est le chef des armées, qui nomme tous les postes importants de l’Etat, de ses succursales et des grandes entreprises publiques, qui dirige en direct de l’action des préfectures et en indirect celle du Parquet, qui nomme le président du Conseil constitutionnel… Un homme occupant un poste qui ne sera jamais attaqué par l’opposition… car elle rêve de l’occuper à son tour, pour détenir tous les pouvoirs… Bref, juste de quoi rire cinq minutes en imaginant Kim Jong-Hollande I s’affronter avec un Cohn-Bendit totalement has been ou un Thomas Piketty pas encore vraiment sorti de la fac…

    Non. Le seul problème de Kim Jong-Hollande I est que, au hasard d’un plateau télé, il a affirmé qu’il ne se présenterait en 2017 si le chômage a décru. Or, le chômage a augmenté, et pour s’en assurer, il y a deux manières de le vérifier.

    La première est de regarder le vote de la SARL Le Pen dans les zones défavorisées : ce vote augmente aussi vite que le taux de chômage, ce qui au passage montre à quel point l’hystérie anti-Le Pen est débile. Commence donc par régler les problèmes de la France, on parlera de Le Pen après…

    La seconde est de regarder les chiffres. En novembre 2015, la France comptait 670 000 chômeurs temps plein de plus qu’en mai 2012, pour atteindre le record de 3,5 millions, soit 10,6 % de la population active. Lorsque l’on prend en compte les chômeurs ayant travaillé dans le mois tout en étant toujours en recherche d’emploi (catégories B et C), on atteint le chiffre de 5,5 millions de chômeurs. Un bel exploit.

    Les politiques gouvernementales sont en échec car les débouchés de l’économie sont trop faibles. Le Medef se contrefiche de régler la question du chômage, et donc du développement de la France, car la seule chose qui intéresse Gattaz est de conforter la situation de ses adhérents, pour être réélu. Il continue de chialer sur le thème « le droit du travail fait peur à l’employeur », ce qui est une idée idiote car, quand une société a des marchés, elle embauche… Mais cela permet de légitimer la casse du Code du travail, confiée à une commission de pseudo-experts, cornaqués par l’inénarrable Badinter. Ils nous saoulent avec les valeurs de la République, nous culpabilisent parce que nous ne votons plus pour eux,… mais ils sous-traitent le démontage du droit du travail à des non-élus, défenseurs des conceptions les plus libérales de l’économie. Ces zigues ne veulent surtout pas résoudre le chômage… car l’invocation de ce taux est pour eux un moyen privilégié de casser le droit du travail.

    Dans ces conditions, comment faire pour préparer l’avènement de Kim Jong-Hollande II ?

    TrompeOeil_sol_26.jpg

    L’idée est géniale et sa grandeur Kim Jong-Hollande I l’a annoncée lors de ses vœux : « 500 000 chômeurs supplémentaires seront formés en 2016 ». On ne sait pas donner du travail, alors on va occuper les chômeurs. C’est parfait pour la piste d’envol de Kim Jong-Hollande II.

    Un plan massif de formation… pour quels résultats réels alors que le tissu économique et industriel français est sinistré et que l'école continue inlassablement à produire des diplômés sans débouchés ? Ici, patronat et syndicats sont d’accord pour dire que le plan est irréaliste au regard des besoins du marché du travail, alors que nombre de salariés diplômés et qualifiés ne parviennent pas à trouver un emploi… Cela créera juste des emplois de formateurs de chômeurs…

    Après tout, peu importe… L’essentiel est que Kim Jong-Hollande II soit réélu pour poursuivre la guerre contre le terrorisme. Chez ce Monsieur, tout est faux.

    le-trompe-l-oeil-en-forme-de-visage-d-oleg-shuplyak_118132_wide.jpg

  • Trois millions de chômeurs ? Non, six !

    emploi_1.jpgLe nombre de chômeurs inscrits en catégorie A à Pôle emploi (sans activité) a augmenté à la fin du mois de juillet de 26.100  pour atteindre un total de 3,42 millions de personnes, un record. En 26 mois de présidence Hollande, c’est la 25° hausse mensuelle, et lun accroissement d’un demi-million.

    C’est le chiffre dont on parle. Un gros maquillage, car le chiffre réel, selon les données de Pôle-Emploi, est de 6 millions.

    Tout d’abord, les 3,42 millions de catégorie A, chiffre de référence, c’est pour la France métropolitaine. Un truc de ouf ! On zappe la Réunion, la Guadeloupe, et les autres territoires. Aussi, pour la catégorie A, le chiffre réel n’est pas 3,42 mais 3,68.

    Ensuite, viennent les catégories B et C, soit les personnes « en activité réduite ». Ce sont les petits boulots ou des temps partiels, et la rémunération est défalquée du montant leur allocation-chômage. Ils sont à la recherche d’un emploi temps plein, et vivent donc dans la précarité. L’augmentation a été de 40.600 en juillet, et en cumul, on atteint les 5,3 millions.

    Viennent enfin les catégories D et E, soit 660 000 personnes en France métropolitaine. Impossible de savoir pour l’Outre-mer, car ces personnes ne sont plus comptabilisées ! Il s’agit de demandeurs d’emploi «non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi», car ils se trouvent dans une situation spécifique : stage, formation, maladie, convention de reclassement, créateurs d’entreprise…

    Voici donc le problème numéro 1 du pays. La politique de l’emploi est callée sur la croissance, qui ne vient pas, et donc rien de va bouger. C’est ça le terreau du vote FN, FN qui n’a lui non plus aucune solution.

    Donc, voici une offre d’embauche : « Pays, ayant un beau passé et voulant croire à son avenir, recherche dirigeant politique sérieux et travailleur, capable de concentrer son action sur le chômage de masse. Merci d’adresser CV et projet, sans copié/collé, à : « électeur@dernièrechance.fr »

    48765.jpg


  • Exclusif : Enfin la vérité sur la courbe du chômage !

    N’écoutant que son courage et guidé par son haut sens citoyen, le blog s’est plongé dans les affres de l’économie pour apporter sa lumière sur ce qui est devenu le Triangle des Bermudes des programmes présidentiels : la courbe du chômage.

    Nos équipes d’investigation ont effectué un travail d’enfer – de pur enfer ! – mais nous avons bien fait de nous pencher sur le sujet et de le prendre à bras le corps, car nos conclusions sont imparables.

    Il est impossible d’inverser la courbe du chômage, car il y a en fait plusieurs courbes, qu’elles sont toutes sublimes, et qu’on y perd la tête, comme le montre ce graphique établi par l’Universal Blog Institute of Sweet Economy :  

    249513.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu