Avertir le modérateur

crime sexuel

  • Le Pape, la pédophilie et la pornograhie

    Le Pape, la pédophilie et la pornographie. Après les affaires de pédophilie impliquant des membres du clergé aux Etats-Unis, il était difficile pour le Pape de ne pas aborder la question lors de son arrivée en terre  américaine. Et bien, ce n’est pas triste !

     

    Ecoutons la parole papale.

    Au début, ça parait bien parait bien parti. Le Pape a expliqué que cette situation était un motif de « honte profonde » et de « souffrances énormes » pour l'Eglise catholique, et dans l'avion qui le conduisait aux Etats-Unis, il avait exprimé sa « honte ».

    Ca se complique vite.

     

    « Répondre à cette situation n'a pas été facile et, comme l'a dit le cardinal Francis George, président de la conférence épiscopale, elle a parfois été très mal gérée ». Ah bon, on gère le crime ? Mais que peut bien signifier « gérer le crime ». Où alors il faut dire : «  Ce ne sont pas des comportements criminels individuels, mais des dysfonctionnements graves de la structure, qu’est l’Eglise ». Il y a dans cette phrase une confusion des genres.

     

     

    Répondre à cette situation, criminelle, c’est très simple. Il y a une justice pour cela, celle des lois et des hommes. Donc, les auteurs des faits sont traduits en justice, et toutes les personnes qui ont des informations sur des faits criminels ont l’obligation de dénoncer les faits aux autorités judiciaires. C’est une loi universelle qui tient compte tant de la gravité du comportement comme du risque de récidive. Il n’y a rien à gérer. Bien gérer, c’est permettre à la justice d’agir au plus vite. Tout le reste, c’est du vent. Et s’il y a loi du silence, c’est une infraction, pas une question de gestion.

     

     

    Après, ça se complique vraiment, car le Pape dénonce les « mœurs sexuelles » de la société américaine constituant selon lui le « contexte » de ce scandale.

     

     

    Et d’ajouter : « Que signifie de parler de protection de l'enfant quand la pornographie et la violences peuvent être regardées dans de nombreux foyers à travers les médias largement accessibles aujourd'hui? »

     

     

    Votre Sainteté me pardonnera, mais c’est vraiment le genre d’argument que n’oserait même pas un avocat de première année chargé de défendre un délinquant sexuel.

     

     

    Essayons : « Monsieur le président, ce qu’a fait mon client n’est pas si grave, car on passe des films pornos à la télé, et on voit des images de sexe dans les magazines. Et puis il a lui-même eu une enfance malheureuse, aves des parents qui ne lui avaient pas donné les bons repères ; quant aux pauvres victimes, elles sont perdues dans une société désaxée et désabusée. Ah Monsieur le Président, cette affaire n’aurait jamais eu lieu, sans ce contexte des mœurs sexuels relâchés… »

     

     

    Bref, si toute la réflexion de l’Eglise catholique sur ces affaires criminelles et ces non-dénonciations se résume à cette mise en cause du relâchement des meurs, c’est… que tout reste à faire. Et qu’il y aura donc de nouveaux faits criminels et de nouvelles infractions des non-dénonciations.

     

     

    L’évolution des mœurs, après de siècles de contraintes et de non-dit, ne conduit pas en ligne directe à la pornographie, car heureusement le bonheur de mœurs libérés se lit d’abord dans des relations plus assumées, moins maladroites, plus vraies. Et la pornographie, qui ne se résume pas aux films pornos, n’a rien à voir avec la pédophilie, qui est une infraction à la loi.

     

     

    Tout est dans le vécu de cette liberté trouvée, et dans les limites que l’on s’impose. Ainsi est le sexe : délicieux, avec le consentement ; criminel, sans le consentement. S’agissant du crime sexuel, le contexte n’est la cause de rien. Même pas un mauvais argument de plaidoirie…

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu