Avertir le modérateur

discours

  • Violences à Poitiers : Une nouvelle loi ?

    spiderman-suit.jpgLe saccage du centre-ville de Poitiers rappelle celui de Strasbourg, en avril 2009 : une manif pour une noble cause – la gestion privée dans une prison ou le sommet de l’OTAN – débordée par des groupes organisés, venus de loin et équipés pour la castagne. Pourtant la loi ani-cagoule devait règler la question...

    A Poitiers,  la cause était le transfert des 118 détenus de la prison ancienne à la nouvelle, située à Vivonne, et à gestion Bouygues. Le genre d’occasion où on attend la sécurité maximum et tous azimuts, avec la surveillance des groupes radicaux... surtout s’ils ont annoncés leur intention de manifester. Ce qui était le cas, comme le précise la presse. Pour bien faire, le transfert avait été organisé le jour d’un festival de théâtre de rue des "Expressifs". Bien pensé ! Les groupes de casseurs se sont distillés dans la foule, avant de se regrouper, mettre les cagoules, et partir pour la casse. La police a procédé à des interpellations et récupéré un nombre impressionnant d’armes de combat laissées par les manifestants.

     

    Dans le jargon, on appelle ces militants les « black block », et le ministère de l'Intérieur a fait savoir que c’était une de ces grandes préoccupations. Et bien, il y a encore du travail… spiderman3.jpg

     

    Vous vous rappelez sûrement les temps anciens, avril 2009, et un grand discours présidentiel à Nice sur l’action de la police contre les bandes, avec comme arme fatale une loi interdisant les cagoules dans les manifestations. Autant dire que la question de la violence en bande lors de manifs, c’était fini. Il suffirait de prendre les gus en photo, et de les convoquer au tribunal. Et encore un problème de réglé !

     

    Signe de mon soutien de brave citoyen aux forces de l’ordre, j’ai cherché ce texte, propre à désarçonner les casseurs de Poitiers. Ca partait mal : de loi, je n’ai rien trouvé. Le président n’aurait-il plus de majorité au Parlement ? En fouillant, j’ai trouvé le texte, mais qui n’est qu’un décret, le décret n° 2009-724 du 19 juin 2009 « relatif à l’incrimination de dissimulation illicite du visage à l’occasion de manifestations sur la voie publique », ajoutant un article R. 645-14 dans le Code pénal : « Est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la cinquième classe le fait pour une personne, au sein ou aux abords immédiats d’une manifestation sur la voie publique, de dissimuler volontairement son visage afin de ne pas être identifiée dans des circonstances faisant craindre des atteintes à l’ordre public. »

     

    Version officielle : un texte lumineux et d’une parfaite efficacité, propre à ramener l’ordre dans les rues. Traduction : du brassage d’air, inapplicable et dont les manifestants n’ont rien à fiche.

     

    Mais pas de doute, pour peu que les télés parlent de ce qui s’est passé à Poitiers, nous allons avoir un nouveau beau discours annonçant un renforcement de la législation. Oui, nous sommes bien gouvernés.

    cagoule_moustache.jpg

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu