Avertir le modérateur

eva joly

  • Eva Joly se lance dans une carrière d’illusionniste


    dessin-illusion.jpgBonne nouvelle : Eva Joly is still alive. Les équipes d’investigation du blog l’ont retrouvée à Rio. Nous pensions débusquer Eva en Guadeloupe ou à la Martinique entrain de faire du boudin antillais, pour ne pas avoir été nommée ministre de la Justice alors que tout la qualifiait. 

    Mais sûre de son génie, et confortée par l’enthousiasme populaire qu’elle a créé lors de la campagne des présidentielles, Eva Joly laisse comme menue monnaie la politique en France et s’attaque à un challenge enfin à la dimension de son talent : l’éthique internationale.

    Et oui, chères amies et chers amis ! Eva Joly est à Rio pour créer un « Tribunal international éthique ».  Et d’expliquer : « Sur le modèle du tribunal Russell, qui avait fait beaucoup pour arrêter la guerre au Vietnam, il s'attaquera aux crimes contre l'environnement ».

    Moi je trouve qu’Eva Joly a bien raison. Comme elle ne peut se faire élire nulle part et que personne ne veut la nommer  nulle part, elle se crée son tribunal mondial et se nomme présidente. Bien vu,… mais un peu modeste. Tant qu’à faire, elle pourrait ajouter à ses compétences le bonheur absolu et l’amour fou. Ca ferait une somptueuse carte de visite : « Madame Eva Joly, quasi-ministre de la Justice, Présidente duTibunal international de l’éthique, du bonheur absolu et l’amour fou ».

    A part çà, son tribunal bidule, c’est juste une grosse arnaque.

    Cette invention des tribunaux d’opinion date de l’époque où il n’existait aucun système juridique international capable de sanctionner les violations du droit. Alors, on créait une belle asso, on lui donnait le nom de tribunal, et au lieu de tenir un congrès, on organisait un simili procès, comme une pièce de théâtre. Avec de bons relais médiatiques, ça pouvait avoir un impact sur l’opinion.nd7sb4lkry.jpg

    Tout le problème est que désormais on dispose de règles efficaces en droit international, et les relativiser pour préférer des tribunaux de bazar est une faute. Le système a encore plein de défauts et d’insuffisances,… mais la principale faiblesse est que les groupes militants n’ont pas encore compris tout ce que pouvaient apporter  les outils actuels du droit. Ce droit est mésestimé, voire honni, car ressenti comme lié à la mondialisation, alors qu’il est d’une efficacité remarquable dès que l’on s’en sert, non pour faire de beaux discours, mais en soumettant aux tribunaux des bases factuelles sérieuses assises sur les techniques actuelles du contentieux.

    Un seul exemple : la responsabilité des entreprises. Les traités d’investissement qui permettent de faire du business comprennent tous les clauses liées au respect des droits fondamentaux… difficiles à opposer aux Etats, mais faciles à utiliser contre les entreprises. Par priorité, choisissez celles qui ont leur siège en Europe, histoire de se les farcir avec les goûteuses et charnues jurisprudences de la Cour de Justice de l’Union Européenne.

    J’ajoute que quand on en est à dénoncer des « crimes écologiques », parler d’éthique est de la foutaise. Ce qui est en jeu, ce sont les spoliations de biens à grande échelle et les atteintes à la santé, données sur lesquelles on dispose de bons outils juridiques, et ce dès le droit interne.

    Eva Joly a choisi d’amuser les grands groupes industriels avec son « tribunal international éthique ». C’est sûr que ce genre d’annonce, qui détourne des actions juridiques efficaces pour de la guimauve bien-pensante, doit les faire bien rire. 

    Art-illusion-29.jpg

  • Des retrouvailles entre DSK et Eva Joly ?

    retrouvailles08.jpg« DSK ? Je le connais bien, je l’ai mis en examen ». C’est le propos qu’on prête à Eva Joly, et ma foi, ça ne sonne pas faux… parce que c’est vrai ! Les Verts n’ont pas l’air comme çà, mais ce sont de sacrés rigolos.

    Eva Joly n’est pas encore investie officiellement, mais à partir du moment où elle se dit d’accord, qu’il n’y a ni opposition à son nom, ni autre candidature, le suspens devient modéré. Donc, Eva Joly sera la candidate de la famille écolo aux présidentielles. Elle fera un score honorable, mais personne ne s’attend à ce qu’elle soit présente au second tour. Il restera donc à négocier l’accord de second tour, les investitures pour les législatives, et les places au gouvernement si la victoire est au rendez-vous.

    Et négocier avec qui ? Avec le leader des soc’.

    Je pense que ce sera Martine. Elle est sur le terrain, a réussi à remettre en route la molle machine soc’ et elle gère au trébuchet les appétits et les aigreurs de cette famille compliquée. Martine a un intérêt évident à dealer avec Ségolène. Qui veut des primaires ? Avec un droit de vote à un euro, tout candidat sérieux risque de se faire dégommer par un effet de mode ou une bonne campagne Internet. Par ailleurs, les camarades socialistes sont persuadés qu’on ne gagne pas contre les sondages. Martine et Ségolène vont donc s’installer quelques temps dans des postures un peu décalées, afin de ratisser large, car leur intérêt est de trouver un bon deal, pour laisser le DSK dans son coin New-Yorkais. DSK ne prendra jamais le risque de perdre à des primaires ou à une présidentielle. J’ai dit il y a bien longtemps ce que je pensais de l’ardeur de cette grande feignasse, et n’y reviens pas.

    Mais prenons l’hypothèse DSK un instant, pour le fun.

    Parce que oui, Eva Joly avait, en janvier 2000, mis en examen DSK dans l’affaire Elf, pour les conditions dans lesquelles la secrétaire de DSK était salariée. Affaire suivie d’un non-lieu, sans appel du parquet, donc DSK est plus blanc que blanc.

    Il n’en reste pas moins que les retrouvailles, hypothétiques, seraient à n’en pas douter un grand moment de camaraderie, et avec des perspectives apaisées et confiantes pour l’action politique. Une belle photo pour un grand meeting commun, avec accolades et sourires enchantés. Des discussions constructives sur le rôle des grands groupes industriels et financiers, et leurs relations avec le pouvoir. Ou encore DSK nommant Eva Joly garde des Sceaux, ministre de la justice...

    LJV_retrouvailles.jpg
    La vie, c'est une série de rencontres
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu