Avertir le modérateur

faillite

  • "Les fondamentaux de notre économie..."

    3CLWWCAZVZQ75CATNM94XCAMA6IW0CA4DUHRSCAICH2LTCAGG23LTCA9TVXBECAFG4LNKCASSJR0HCA03L5EYCA2BK4JTCAGWY3W6CABXSSLYCAIA8LDSCAEAKQHSCAHSMODQCADR5SWACAJPQSBD.jpg« Les fondamentaux de notre économie… » Sacré McCain ! J’espère que vous avez vu cette image de notre héros du Vietnam en meeting en Floride, entrain de lire son discours tel un étudiant cossard pompant ses sèches, pour dire en s’y reprenant à deux fois : « Les fondamentaux de notre économie sont solides ».

     

     

    Quand c’est la religion, il suffit d’y croire. Pour l’économie, c’est plus compliqué. La croyance personnelle ne vaut pas tripette en économie, car il est peu de domaine aussi fédérateur. Un peu comme les chameaux dans la chanson « des bretons… » Mais si, vous savez, ces chameaux dans le désert qui ont la peau tellement tendue que lorsqu’ils ferment les paupières ça leur ouvre…  A mon tour d’avoir un trou de mémoire… Quand je pense à notre insouciante joie à enchainer les couplets, alors que l’auguste chanson était en fait un cours prémonitoire d’économie mondialisée !JKDBSCAXF7SIWCA5U2VR9CA03TCJNCAW2EPZTCAMAFC2TCAU92N2QCA97ECVRCA82Z1PVCAEPFT80CAYTSZRBCABAP4DCCA5TFW1KCARID7ZTCATOKIJZCAF958O2CA27YH96CA3TWPH8CAUCSS9X.jpg

     

     

    Allo, McCain, tu es toujours-là ? Pas facile il est vrai pour le vieux soldat, qui d’un œil surveille le retour des soviétiques en Indochine et de l’autre essaie de suivre les péripéties de sa vibrionnante Sarah Palin. Donc, McCain, mon ami, tu t’assois gentiment, tu prends une contrex, un crayon, du papier...

     

     

    Fannie Mae, Freddie Mac, Bear Stearns, Merrill Lynch sont des banques qui se noyaient corps et biens. D’autant plus inquiétant, qu’elles jouaient comme garantie des autres banques. Sauvées in extremis sur ordre du gouvernement américain : tant mieux pour elles, tant mieux pour les américains, tant mieux pour nous autres habitants de la planète. Avant-hier, lundi, Lehman Brothers, une autre banque, a mis la clé sous la porte. Aujourd’hui c’est le grand assureur AIG qui se fait prêter 70 milliards de dollars par la Réserve fédéral pour ne pas exploser. Au cours des trois derniers mois, AIG avait accumulé 18 milliards de dollars de pertes ! D’autres viendront  rejoindre la liste, et on comprend que les autorités US bougent en fonction de l’implication de ces établissements dans l’économie US. sont très US. Pour les activités très mondialisées, et c’est la planète entière qui apportera son obole. Pour exemple, la Société Générale a chiffré à environ 480 millions d'euros le montant de son exposition à Lehman Brothers, et BNP Paribas à environ 400 millions d'euros.

     

     

    Cet obole mondialisée, ce sont d’abord les bourses en fort recul. De 5 à 10% dans la journée de mardi. C’est ensuite de l’argent qui devient rare, car la marché interbancaire, celui qui permet au banques de prêter aux particuliers et aux entreprises, se rétrécit. Les banques centrales doivent alors entrer en jeu, pour que le système ne bascule pas : pour la journée de lundi, 70 milliards de dollars injectés par la réserve fédérale, 100 milliards entre lundi et mardi par la Banque centrale européenne (BCE), 25 milliards de livres par la Banque d'Angleterre, 23 milliards d'euros par la Banque du Japon... Tout le monde paie pour les Etats-Unis,… et leurs excellents fondamentaux.

     

     

    Les US ont un petit problème, vois-tu mon cher McCain : ils dépensent plus qu’ils gagnent. Ce qui est fondamentalement mauvais. La Chine devenue le meilleur banquier des Etats-Unis, avec une monnaie totalement pourave, il fallait de grands savants pour réaliser cet exploit ! Et ce génial système financier US où les prêts sont moins accordés par des banques qui reçoivent les dépôts des particuliers et des entreprises, faisant ainsi leur métier, que par des courtiers qui vendent des prêts et les cèdent à des organismes refinanceurs, lesquels s’approvisionnent sur de marchés spéculatifs, qui se refilent ensuite le bébé par de multiples combinaisons. Tant qu’on y croit, ça marche, mais dès qu’on n’y croit moins, c’est un château de cartes qui s’écroule.

     

     

    Donc, McCain, je dois te dire la vérité car tu es un ami : les fondamentaux ne sont pas si forts que çà.... Et entre nous, c’est davantage qu’un gros rhume. Au minimum une sale congestion pulmonaire, peut-être un infarctus. Et une longue convalescence à prévoir.

     

     

    Heureusement, les ultralibéraux à tête d’épingle de ton ami Bush n’ont pas eu le temps de tout casser. Les banques centrales, le FMI… Les correctifs institués après guerre sont en place, et ont les moyens de contenir un nouveau 1929. Le dollar et l’or stables ; l’euro comme un sphinx, mais un sphinx avec nez ; le pétrole et les matières premières en pente douce. Le grand clash n’est pas l’hypothèse dominante, mais c’est toute l’économie mondiale qui se trouve ralentie. Elle n’avait pas vraiment besoin de cela, et ce sont les plus petits qui sont les plus exposés. Ce qui est fondamentalement mauvais, et injuste. images.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu