Avertir le modérateur

femme

  • Une femme nommée à la présidence de la Cour de cassation !

    Mais non, c’est pour rire, ne prenez pas peur… Pas de femme en vue à la présidence de la Cour de cassation, ni du Conseil d’Etat, ni du Conseil constitutionnel….  Ni d’ailleurs à la tête du gouvernement, de la présidence de l’Assemblée ou de celle du Sénat. Restons sérieux… la patrie est en danger menacée par les vilains pauvres que le si humain Badinter veut virer… alors ce n'est pas le temps de l'aventurisme.

    Notre pays qui pro-fesse la place de la femme comme droit issu des valeurs de la laïcité – phénomène d’hallucination collective – reste en réalité structuré par le syndrome du singe dominant.

    Non, c’est en Afghanistan que cette hérésie a eu lieu. Le président Ashraf Ghani vient de nommer Ensieh Rasouli a la présidence de la Cour suprême. Diplômée de droit et d’abord avocate, elle a ensuite intégrée la magistrature et était dernièrement à la tête de la Cour d’appel pour mineurs dans la province de Kaboul. Elle avait été à la tête de l’Association des femmes juges dans son pays.

    Des chefs barbus neurasthéniques ont fait part de leurs vives protestation, mais Ashraf Ghani les a invités à aller se faire voir chez Plumeau : « Les femmes ont été privées de leurs droits pendant des années. Nous devons leur donner et nous engageons dans cette voie. Les femmes ont un rôle important à jouer dans notre société et au sein du gouvernement. Elles doivent pouvoir y participer ». 

    CHb9nAIWEAAohPz.jpg

  • Les Femen : A quoi jouent les médias ?

    Nourries de la puissance intellectuelle de leur tutélaire Caroline Fourest, les Femen n’ont rien à dire, ou ne disent que des conneries. Comme hier encore, quand elles viennent foutre le bazar au rassemblement du FN, pour dénoncer un parti fasciste et assimiler Marine Le Pen à Hitler…

    Admirons la puissance de l’analyse, et là je cite ce qu’on trouve sur le site des Femens : « En ce jour de grande messe fasciste devenue une véritable tradition du clan Le Pen, les lepénistes en herbe on décidé de fêter l’évènement à leur façon en accueillant la Fuhrerine Marine Le Pen aux cris de « Heil Le Pen », « Félicitation my fürher » et « Le Pen To fascist » !

    Un ramassis de conneries sans nom, et une foire totalement contreproductive : quand 30 % du pays, et surtout dans les quartiers populaires, quittent les partis traditionnels pour s’ancrer chez Le Pen, avec comme racine un chômage que ni l’UMP, ni le PS ne savent maîtriser, c’est d’une débilité sans nom que de traiter le FN de fasciste. Et ces gourdes à poil ont-elles un jour ouvert un livre pour savoir ce qu’est le fascisme ?

    C’est donc nul, nullissime et ça marche comme une machine à renforcer les troupes du FN, ce d’autant plus que le PS et l’UMP se gardent bien de la moindre critique contre les Femen. Et comme j’ai un tout petit peu de mémoire, je rappelle que c’est la chèfe des Femen qui a été l’inspiratrice pour la Marianne du timbre officiel de la République…  

    C’est donc nul, nullissime… et pourtant à tous les coups ça marche : les petits nichons font la une et tournent en boucle sur les chaines « infos ». Même pas trois mots d’élaboration… Quand même assez désespérant…

    75_-_albert_einstein_-_seul_deux_choses_sont_infinies.jpg

  • 343 salopards qui ont des soucis de poireau

    Please-make-the-stupid-people-shut-up.jpgC’est une femme, Elisabeth Levy, couronnée en 2013 par un Y’A Bon Awards pour l’ensemble de son œuvre, rédactrice en chef de Causeur – un véritable foyer microbien – qui est la cheville ouvrière de la bouse puante… que publie Causeur : « Touche pas à ma pute ». Nul, affligeant et grave.

    Voici les premiers signataires : Frédéric Beigbeder, Nicolas Bedos, Philippe Caubère, Marc Cohen, Jean-Michel Delacomptée, David Di Nota, Claude Durand, Benoit Duteurtre, Jacques de Guillebon, Basile de Koch, Antoine (le chanteur), Daniel Leconte, Jérôme Leroy, Richard Malka, Gil Mihaely, Ivan Rioufol, Luc Rosenzweig, François Taillandier, Eric Zemmour.

    Ces mecs (au sens génétique) tentent le grand coup de la liberté, avec des références d’ados attardés. Des petits, qui n’assument rien : il ne faut pas toucher à « leur pute », mais ils sous-entendent aussitôt que, peut-être, ils ne sont pas « allés à la pute…» Quelle misère.

    Bien sûr, nos 343 salopards, à la tête effroyablement vide et aux couilles fantastiquement pleines, sont de braves garçons : « Nous n’aimons ni  la violence, ni l’exploitation, ni le trafic des êtres humains. Et nous attendons de la puissance publique qu’elle mette tout en œuvre pour lutter contre les réseaux et sanctionner les maquereaux ». Admirez la puissance de l’analyse…

    Avec une telle prémisse, on sent que ça va voler haut loin : « Nous aimons la liberté, la littérature et l’intimité. Et quand l’Etat s’occupe de nos fesses, elles sont toutes les trois en danger. » Avant l’expression de ce désarroi : « Aujourd’hui la prostitution, demain la pornographie : qu’interdira-t-on après-demain ? » D’où le cri final, extasié : « Touche pas à ma pute ! » Tout ça pour ça...femme,prostitution,médias

    Alors, deux remarques.

    L’appel des 343 salopes était un acte de courage de la part de femmes, qui en 1971, affrontaient la réprobation morale en reconnaissaient avoir eu recours à l’avortement, et la répression pénale car l’avortement était une infraction, régulièrement poursuivie. C’était un combat essentiel, qui allait préfigurer l’affirmation des droits de la femme. Là, les ados de la mère Levy ne craignent rien : pas de loi pénale, et en plus, planqués derrière des formules alambiquées, ils n’osent même pas revendiquer franchement leur recours aux relations sexuelles tarifées.

    Ensuite, le « touche pas… », c’est la logique pourave de SOS Racisme : l’autre n’existe pas sans moi, et je suis son mentor et sa référence sociale. Impossible d’admettre l’égalité. Le pote, la pute, ne parlent pas, et n’ont d’ailleurs rien à dire, car le gentil protecteur-dominateur le fait pour eux. Vraiment un sale truc de sales mecs. Des mecs n’ont aucun respect, pour eux-mêmes, et surtout pour les femmes.

    Morgane Merteuil, du Syndicat du travail sexuel (Strass), leur a d’ailleurs bien répondu : « Nous ne sommes pas vos putes ».

    Le drame pour la société – car c’est un drame – c’est que ces ahuris squattent les médias et les plateaux télé, et font tous les jours des ravages dans la société avec leur discours aussi divers qu’avariés.  

    ngbbs4973bd414c3b4.jpg

  • Chavela Vargas, la voix du cœur

    Chavela Vargas nous a quittés ce 5 août, à 92 ans, et un mois plus tôt, elle avait donné à Madrid son dernier concert, le 10 juillet, pour présenter son album La Luna Grande, dédié au poète Fredérico Garcia Lorca.

    timthumb.jpg

    Je dois vous laissez au plus vite avec Chavela Vargas, née en 1919 au Costa Rica, enfant rebelle fugueuse au Mexique, musicienne de rue, musicienne du ciel, musicienne de tous les cœurs.

    Vous serez saisis dès les premières secondes. Cette voix, cette présence, Chavela seule sur le devant de la scène avec ses deux guitaristes… Suit une petite présentation (en espagnol), et le concert reprend à 7:32 avec Pedro Almodovar qui nous dit son admiration.  

    J’écoute, je ré-écoute et c’est bouleversant… Cette voix… Qui n’a rêvé d’entendre une voix si proche lui chanter la vie, lui chanter l’amour… Elle ne chantait que pour vous, elle chantait pour le monde entier.

    http://www.youtube.com/watch?v=5mnG5cZmgrI 

    Chavela-Vargas.jpg

  • Louise del Busto Gomez, avocate à 84 ans

    Louise del Busto Gomez a prêté hier le serment d'avocat devant la cour d'appel de Toulouse, à 84 ans. Une vie aussi belle qu'un poème.

    2281723_avocate-louise-gomez.jpg

    Louise est née le 17 août 1928 à Barcelone. Alors qu'elle a à peine huit ans, c’est la guerre d’Espagne. A onze ans, en janvier 1939, elle fuit avec ses parents les bombardements des fascistes, et elle arrive en France le 9 février.

    Ce sont d’abord des années dans les camps de réfugiés, puis la famille s’établit à Béziers, et ensuite à Castres en 1952.

    Pour Louise, il faut tout apprendre, à commencer par la langue française, et poursuivre jusqu’au certificat d’études : «Mes maîtresses ont été formidables».

    Elle rencontre Victor, son grand amour et le père de ses deux enfants. Victor était un réfugié, lui aussi,... et de retour de Dachau. Il avait rejoint la Résistance, avant d’être arrêté et déporté, faits pour lesquels lui ont été remis la médaille militaire française et la légion d'honneur.

    Louise et Victor ont exercé tous les jobs : les vendanges, les champs, elle dactylo ou vendeuse, lui maçon. C’est lors des vendanges que Louise et Victor s’étaient rencontrés.

    A soixante ans, Louise, admise à la retraite, s’est investie dans une association de défense des droits des consommateurs, et elle s’est régalée. Victor l’a encouragé : « Mon mari m'a dit, comme tu aimes le droit, inscris-toi à la fac… ». Mais Louise n’avait que le certificat d’études…

    colombe_picasso.jpg

    La porte de la Fac de Toulouse s’est ouverte, via la capacité en droit, puis tout s’est enchaîné : une licence de droit et deux maîtrises, l’une en droit privé et l’autre en droit social. Pour l’accès au barreau, Louise a visé Barcelone, comme pour régler un compte avec Franco qui lui avait volé sa jeunesse. Puis elle fait valoir en France les équivalences entre les diplômes. Dernière étape, une épreuve de déontologie, et voilà Louise avocate.

    Elle s’est inscrite au Barreau de Toulouse, et a prêté serment hier, à 84 ans.  

    L’après-midi, elle est allée fleurir la tombe de son époux, Victor : « Je veux le remercier, c'est grâce à lui que je suis devenue avocate ».

    Ecoutons encore Louise : « Étudier, cela m'apporte une force et une envie de vivre, je ne me vois pas vieillir. Et puis, on a tellement souffert de la guerre civile. Je voulais faire vraiment du droit pour la justice, et pour aider les autres ».

    J’admire. 

    lanceurdemots.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu