Avertir le modérateur

festival

  • Maria Bethânia : « A l’an prochain, pour l’IJFB 2014 »

    Les meilleures choses ont une fin, c’est Maria Bethânia qui vient clore cette première édition de l’International Jazz Festival of the Blog. Maria Bethânia est une de ces musiciennes qui sait tant faire et ne se réduit à aucun style : elle chante le Brésil, des ballades à la samba, en passant par la bossa, et cette grande dame ne cesse de nous éblouir. Sa générosité laisse toujours apparaitre une réserve, comme pour préserver la source de cette musique, la terre brésilienne. 

    Pour ce concert, Maria entre sur scène avec son fiston, Caetano Veloso,… puis tant d’amis vont la rejoindre : Vanessa Da Mata, Gilberto Gil, Roberto Mendes, Chico Buarque, Adriana Calcanhoto, Chico Cesar…

    Adios à ce premier festival… J’espère que tous ces musiciens vous ont emballés… Nouvelle édition l’an prochain à la même date, et en attendant ajustez votre emploi du temps sur le calendrier des festivals. Et  nous, pour ce qui nous concerne, on reprend nos rendez-vous hebdomadaires. Avec dès ce dimanche, un concert qui vous fendra le cœur…

    http://www.youtube.com/watch?v=qm-vFoRx3sk

    maria bethania.jpg

  • Jorge Aragão : « La samba est la reine de l’International Jazz Festival of the Blog »

    C’est pour la vie, et on leur souhaite tout le bonheur du monde : l’International Jazz Festival of the Blog a totalement craqué pour la samba, et la samba l’a adopté. Chères amies, chers amis, chères voisines, chers voisins, voici Jorge Aragão, le bonheur de vivre, la beauté de la musique, et le goût de partager. C’est un musicien que j’adore, tous les talents, des mélodies qui vous percent le cœur, et pour ce concert, la rythmique est un volcan.

    Laissez-vous bercer, chantez, dansez, admirez, partagez…  La samba est notre trésor.

    http://www.youtube.com/watch?v=JzJwx7wXqj8

    aragao jorge 0030.jpg

  • L’IJFB 2013 danse la samba avec Dudu Nobre

    De l’Afrique au Brésil, il n’y a qu’un pas, et nous voici à Rio le 15 janvier 2008, pour un fantastique concert de Dudu Nobre, un pilier de la samba. Lâchez tout, admirez cette belle musique, si chantante et si dansante. La samba est là, envoûtante, puissante… La nuit peut commencer : on est bien paré. Le bonheur tout simple, et vrai de vrai...

    http://www.youtube.com/watch?v=aUOjA5bhg_I

    dudu-nobre1.jpg

  • Hugh Masekela : Toute l’Afrique a rendez-vous avec l’IJFB 2013

    Les géants de la musique se succèdent sur la scène virtuelle de l’IJFB. Chucho Valdès a ouvert la porte du jazz AFRO-cubain,... alors voici l’Afrique, l’Afrique de tous nos amours… et direction le plus au Sud, l’Afrique du Sud, avec Hugh Masekela, enregistré à l’Estival Jazz Lugano 2009. Des musiciens hors pair, si célèbres là-bas, et je pleure qu’on les invite si peu ici.

    Le concert commence comme une gentille balade avec un trompettiste de cœur, et petit à petit, on glisse vers les choses sérieuses : une heure et de demi plus tard, Hugh Masekela est en nage, et tout le public de Lugano s’est levé pour chanter et danser.

    jazz,festival

    Aussi, chères amies et chers amis, profitez de la tolérance légendaire de vos voisins. Sortez les bonnes bouteilles ou le bon thé selon vos goûts, ouvrez les fenêtres, porter le son à 99, dégagez les meubles et roulez les tapis, coupez le téléphone, trouvez la lumière des îles, invitez le soleil, la lune, la mer, le ciel, retrouvez dans un coin de la maison vos oreilles d’enfant, mettez vos plus beaux vêtements de fête, parfumez-vous comme une cocotte, mandatez un tapis volant pour ramener illico presto Belle-maman qui va se déchire, laisser une corde à nœuds pendre depuis la fenêtre pour les moussaillons de la joie de vivre puissent monter à l’abordage, téléphoner avec votre pote qui est de garde aux urgences pour lui dire de ne pas s’inquiéter, et là : allez-y franco, tout en live… Et un hommage à Miriam Makeba…

    Pour l’orchestre de grâce et de feu : à la guitare (Une prime à qui retrouve son nom), aux claviers Randal Skippers (il est fantastique), à la basse Fana Zulu, à la batterie Lee Roy Sauls et aux percussions, Francis Manneh Fuster. 

    http://www.youtube.com/watch?v=DUpladEGOsw 

    maxresdefault.jpg 

    hugh masekela 50.jpg 

    maxresdefault (1).jpg

    Miriam-Makeba.jpg

    Miriam Makeba

  • Chucho Valdes, le grand patron

    L’International Jazz Festival of the Blog a le plaisir de vous annoncer la venue du patron du Cuba Jazz, Chucho Valdes himself, avec son orchestre sur mesure, The Afro-Cuban Messengers. Ce sont les plus sûrs, et ils inventent sans cesse.

    Salut patron, et merci pour tout… Ce grand parmi les grands, qui refuse d’être considéré comme l’inventeur du jazz afro-cubain, rappelle ce que l’on doit à Dizzy Gillespie, Mario Bauza ou Chano Pozo. Certes. Mais, Chucho Valdes a su pousser toutes les barrières et ouvrir tant de portes. A proprement parlé, il a su donner le la.

    Les voici en concert au festival de jazz de San Javier de 2010. Chucho arrive sur scène… On attend le chef d’orchestre, la pulsion cubaine… cette rythmique du diable... mais écoutez-le pianiste. Ce jeune homme est étincelant. 

    L’orchestre des Afro-Cuban Messengers : Carlos Manuel Miyares au sax tenor, Reinaldo Melian à la trompette, Lazaro Rivero à la basse, Juan Carlo Rojas à la batterie, Yaroldy Abreu et Dreiser Durruthy aux percussions, … et la sœur du boss, Mayra Caridad Valdes qui chante…

    http://www.youtube.com/watch?v=rJt7-lFlfbQ

    Chucho_Valdes_08.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu