Avertir le modérateur

françois hollande

  • Les primaires me laissent grognon

    Alors, ces primaires ? Pour ma part, je joue volontiers à Monsieur Grognon.

    2639-9~v~Ce_grognon_de_Gedeon.jpgD’abord, je suis contre le système des primaires, et je le dis d’autant plus que de partout, on décrit une réussite. Pas de doute : une participation de deux millions, une campagne propre, et un processus électoral nickel, ce n'est pas rien. Le deuxième tour sera plus hard, mais bon… Le problème n’est pas là. Je pense que les partis politiques ont une fonction irremplaçable, et qu’ils doivent décider eux-mêmes du programme et des candidats. Avec ces primaires, on liquide l’esprit critique pour le remplacer par le sourire sympa.

    On verra donc dans les années à venir, le Parti socialiste devenir un syndicat-caste d’élus, totalement hermétique à la société, et qui viendra faire le beau devant l’électorat de Gauche pour les primaires.  Non, il fallait maintenir le système antérieur : ne votent que les membres du Parti, étant entendu que la cotisation était de 20€, avec des systèmes d’exemption. Mais le syndicat-caste ne veut plus se compliquer la vie avec les militants, qui ont l’immense défaut d’apporter des idées. Le PS veut arrêter de réfléchir car la transformation sociale, ça le fatigue. Il veut gérer comme Sarko, mais en plus sympa. Aussi, la vertu démocratique de ces primaires m’apparait plus qu'ambigüe. Dernier défaut: ca renforce encore la présidentielle. Tout passe par le choix de la personne.

    François Hollande arrive en tête, ce qui ne peut pas me fâcher, car j’avais souhaité ici sa victoire dès le début avril 2011.  Ma crainte était alors, il est vrai, que le PS devienne un vrai parti de Droite avec DSK aux commandes, mais depuis un certain rapport sexuel hâtif, la question s’est réglée toute seule. Ce danger éliminé, on a vu Hollande redevenir le rabibocheur de talent qu’il était comme premier secrétaire. Aucune proposition qui dépasse, aimable avec tout le monde,… Il a pris la posture du candidat hygiénique pour nous débarrasser de Sarko.  

    A 8 points, Martine n’est pas si loin et beaucoup de choses peuvent arriver pour ce second tour. Alors François ou Martine ? Personnellement, je n’y attache pas d’importance car je pense qu’ils feraient l’un ou l’autre exactement la même politique. Le constat est qu'il n'y a pas de leader à Gauche, et ça, ce n'est pas bon. Pendant longtemps, on pouvait qualifier la Droite de « réactionnaire ». Je pense que maintenant, c’est le PS qui est réactionnaire : il n’invente plus son modèle, mais se positionne en réaction aux abus de la Droite. Si avec ça je n'ai pas le droit d'être grognon...

    stroumpf-grognon_5kk.jpg

  • Votez François Hollande !

    03C003C000795306-photo-affiche-les-commandos-passent-a-l-attaque.jpgAvec la partialité qui le caractérise, le blog va faire campagne pour François Hollande. A l’attaque pour conquérir le PS, la Gauche et le pays. Et quand François sera élu, il me nommera ministre des blogs. Je serai enfin riche.

    Il y a à Gauche, trois candidats – DSK, Martine et François – et un gag. Le gag, vous l’avez reconnu, c’est Collomb Gérard. Quand vous l’entendez parler, vous vous dites « Mais c’est pas possible ! » Eh bien, si.

    J’aurais bien voté pour DSK, qui est un garçon compétent, sympathique et joyeux, pas prétentieux pour un sou. Oui, mais voilà : j’ai voté pour un candidat de Droite une fois dans ma vie, Chirac en 2002, et je me suis juré de ne pas recommencer.  Donc, pas de vote pour DSK.

    Martine, c’eût été possible, mais ça ne l’est plus. J’avais bien apprécié son retour à la direction du PS, où elle avait accepté de se colter la diva des Charentes. Mais depuis, rien de présidentiable. Elle a expliqué qu’elle rêvait d’être ministre de la culture et n’a pas su, ou pas voulu, s’extraire des combines des sous-courants et des arrière-chapelles socialistes. Comme chacun, je constate que la première secrétaire du PS n’est pas devenue le leader de l’opposition, et si Sarko dégringole, il le doit à lui-même et à Marine, mais pas à la Gauche. Et puis elle s’est enfermée dans cet invraisemblable pacte de Marrakech, comme roue de secours si DSK renonce. Un destin !

    François a tout pour réussir. La vieille garde des apparatchiks l’a, par mépris, ignoré ; il n’en est que plus libre, et va jouer à fond le calendrier des primaires. Il a trois mois avant le dépôt des candidatures, et va se démener dans une campagne à Paris et dans le pays. Les Français vont découvrir un homme qui connaît ses dossiers, qui argumente pour des idées et qui est à l’aise dans le pays comme un poisson dans l’eau. Les militants et les élus, trop heureux de pouvoir enfin entrer en campagne contre un Sarko affaibli, seront d’excellents relais. Des réseaux qui se réveillent, de meetings où il se passe quelque chose, des sondages qui progressent, cela suffira à décourager DSK, qui ne prendra pas le risque de perdre à nouveau à des primaires, après celles de  2007.  

    Si Sarko était fort, il y aurait des pressions insensées sur le thème « DSK est le seul pour battre Sarko ». Mais à partir du moment où François l’emporte sur Sarko dans les sondages, l’argument tombe, et François fonce. DSK expliquera qu’il doit rester à Washington pour sauver le monde. Son abandon finira de propulser François, Martine renoncera elle aussi, et François sera le candidat dès cet été.

    Au final, François est un excellent candidat de 2° tour. Même avec la grimace, les électeurs de Gauche voteront pour lui car s’il n’y a pas d’adhésion, il n’y aura pas de rejet. Et face à Sarko et Le Pen, la hantise d’un scénario à la Jospin 2002 va faire jouer à fond le réflexe du vite utile dès le 1° tour.

    Evidement, rien n’est fait, et réunir près de 20 millions de voix dans ce contexte de discrédit politique ne sera pas de la tarte. L’enthousiasme sera bien moyen, car l’élu de 2012 retrouvera comme premiers dossiers la dette et le chômage. Les occasions ne manqueront pas de s’énerver devant un programme plan-plan et moralisateur, certes. Mais quelques soient les réserves, il reste assez de conscience politique pour dire que face à la Droite qui se berlusconise, la Gauche n’est pas la même chose. Pour certains, le vote pour François relèvera de l’hygiène politique ; pour d’autres, ce sera la possibilité d’une rénovation de la Gauche. Pas besoin d’être d’accord sur tout pour choisir, et nettement.

    en7216.jpg
    - Chéri, il faudrait mieux avoir une résolution du Conseil de sécurité...
    - Mais non, ma chérie, c'est notre propre peuple qu'il faut libérer !
  • Mariage homo : Plus que deux ans à attendre

    387580766_small.jpgDans deux ans, François Hollande sera président de la République et le mariage homo sera légalisé. Enfin ! X aime Y et inversement, la loi entérine ; puis X et Y mènent leur vie comme bon leur semble, et tant que bon leur semble. Un truc tout simple comme l’amour.

    La Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 a illuminé le monde alors que nos amis british se gavaient déjà des bienfaits du Bill of rights. Or, cette Déclaration, marquée du signe des trois points, était un truc de mecs intéressés, je veux dire intéressés à la sauvegarde de leurs affaires. Ce que la société a fait du texte vaut mieux que le texte.

    La France des Lumières, celle du « libres et égaux », a gentiment gardé le statut d’esclave jusqu’en 1848, celui de l’infériorité des femmes, privées d’existence civique par le refus du droit de vote jusqu’en 1945 et de la jouissance de leurs revenus jusqu’à 1965 (C’était le mode iranien sur les bords de la Seine), celui des indigènes car il fallut la guerre du peuple algérien pour mettre fin à ces lois d’apartheid, et celui pénalisant les relations homos : une loi signée par le traître Pétain, conservée par le général à titre provisoire De Gaulle, et abrogée par le charentais Mitterrand. Quelle équipe...

    Mais, de quarante ans d’endoctrinement législatif, notre bonne société a gardé ce truc dans la tête : la loi a le droit de qualifier les amours.

    Tu es une fille et tu aimes un garçon, c’est bon ; tu aimes une fille, va te faire voir. Les maires n’ont aucun problème pour célébrer l’union d’un alcoolo pourade qui va frapper sa femme dès le lendemain, et ils applaudissent la Cour de cassation qui annule le mariage des deux femmes qui s’adorent, ou de mecs itou. 2228392425_1.jpg

    Notre excellent Conseil constitutionnel (Décision n° 2010-92 QPC du 28 janvier 2011) reste dans cette tradition : l’homme veille au grain. Une idéologie de bar,… et pourtant le Conseil constitutionnel ne pouvait juger autrement sauf à réécrire la loi, ce qui n’est pas son job.

    Le Conseil assoit son auguste raisonnement sur l’article 6 de la Déclaration de 1789, selon lequel « la loi doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse ». Il poursuit : « Le principe d'égalité ne s'oppose ni à ce que le législateur règle de façon différente des situations différentes ni à ce qu'il déroge à l'égalité pour des raisons d'intérêt général pourvu que, dans l'un et l'autre cas, la différence de traitement qui en résulte soit en rapport direct avec l'objet de la loi qui l'établit ».

    Pour censurer la loi, le Conseil aurait dû inventer une théorie de l’égalité propre à laminer la diversité. Un rouleau compresseur, mettant sur le même niveau le respect des droits fondamentaux et les règles permettant à toute société d’organiser sa diversité.

    Ainsi, le Législateur est comme un oiseau sur la branche : aujourd’hui, il dit une chose – le mariage c’est pour une fille et un garçon – mais demain, il sera libre de dire l’inverse.

    Je déplore bien sûr que notre Parlement reste sur ce sujet bloqué dans la position du missionnaire. Il pourrait innover, et je suis prêt à parier que, dans sa pensée secrète, il en rêve. Seulement voilà, l’UMP n’est pas un parti politique, mais une fabrique de congélateur. Ce qui fait beaucoup de cons gelés.

    Pourtant, avons-nous mieux à faire que chercher à comprendre ?

    4240976327_58b7e07fbf.jpg
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu