Avertir le modérateur

grande bretagne

  • Congrès de Liverpool : Grandes manœuvres au Parti travailliste

    Il y a un an, après la défaite cinglante d’Ed Miliband aux élections de mai 2015, marquant l’impasse du blairisme, le Parti travailliste s’était réuni en congrès, avec la victoire imprévue de Jeremy Corbyn député d’Islington, un quartier du nord de Londres, depuis 1983, et toujours minoritaire, voire très minoritaire, à l’aile gauche du Parti. Corbyn avait dynamisé la campagne, prônant une politique volontariste et solidaire, altermondialiste, antinucléaire, anti-Otan et anti-establishment, avec l’appui des syndicats et de nombreuses adhésions de jeunes.

    4754823_6_1eee_jeremy-corbyn-a-pris-la-tete-du-parti_1d1414b1935cc9041e74ea586292fd79.jpg

    Les affaires se sont ensuite compliquées avec le groupe parlementaire, qui n’a pas accepté le leadership de Corbyn. Le cabinet fantôme, qui a chez nos amis british un grand rôle, n’a pas fonctionné, la vieille et la jeune garde blairiste estimant nécessaire de faire tomber au plus tôt ce leader de gauche. Après le Brexit - ce jeu de massacre qui doit tout à Cameron - ils se sont déchaînés sur Corbyn, soutenant sans rire que si le Brexit avait gagné, c’était de sa faute, parce qu’il n’avait pas assez fait campagne ! Corbyn a répliqué de sa saine autorité, et le groupe s’est engagé dans un petit putsch d’opéra : démission en bloc du Shadow Cabinet, motion de défiance votée par 172 des 230 parlementaires, invraisemblable campagne de presse, polémiques puantes, recours en justice… Au final, Corbyn a été obligé de remettre son mandat en jeu et d’organiser un nouveau congrès.

    Petit problème : ces députés visionnaires n’avaient pas pensé, avant d’entreprendre leur coup de force, à arrêter un programme et à choisir un leader. Comme le parti est actuellement plutôt à Gauche, ils ont désigné comme leader un inconnu, Owen Smith, qui a pratiquement repris le programme de Corbyn, mais joue la com’ du jeune et fringant, supposé briller dans les sondages.

    Du côté des partisans de Corbyn, les manœuvres essoufflées des parlementaires ont gavé, et ont apporté de nouveaux soutiens. On a adhéré en masse au Parti travailliste, surtout des jeunes, et les effectifs dépassent les 500.000 adhérents. Le vieux Labour est devenu le premier parti politique en Europe !

    Nous connaîtrons le résultat du vote ce samedi, lors de la journée d’ouverture du Congrès à Liverpool. Il y a un an, Corbyn était passé avec 60% des voix. Un an plus tard, grâce au génie des parlementaires, tout annonce qu’il fera davantage…

    Et que faire ensuite ? Le Congrès va être intéressant, mais sous fortes tensions. Il va dégager une très forte majorité contre les parlementaires… qui n’ont pas respecté le leader, et qui n’ont cessé de le dézinguer dans les médias. Les militants contre les parlementaires. Affaiblis par cette manœuvre d’amateur, et après avoir tant critiqué Corbyn, à quel rôle peuvent prétendre les parlementaires ? Sauveront-ils leurs investitures ? Et quel type d’unité du Parti Corbyn peut-il rechercher ?

    Jeremy-Corbyn.jpg

  • Un fils d’immigré algérien, musulman, devient maire de Paris

    Les merveilles de l’intégration républicaine… Fils d’immigrés algériens, son père embauché comme conducteur de bus, un logement social pour la famille, le système scolaire public qui fait gravir à tous les frères et sœurs leurs grades dans la société, lui qui devient avocat, militant reconnu du grand parti de gauche, ministre des communautés, puis investi par son parti comme candidat à la mairie de capitale contre le favori de l’ancien premier ministre,… et le mec gagne avec 10 points d’avance sur son adversaire de droite. Il veut développer les programmes sociaux, à commencer par le logement et les transports, mais cet avocat, qui a fait ses classes dans la défense des droits fondamentaux – en côtoyant quelques authentiques barbus – , s’affirme pro-business et pro-européen.

    Magnifique,… et tellement British !

    Alors… Elles sont passées où les litanies débiles et ignorantes sur le drame du communautarisme britannique ! La société qui se morcelle ! La fin du creuset… Les communautés qui ne deviennent que religieuses et s’ignorent ! Les muslims qui vivent avec leurs lois, et recomposent un monde qui est le leur ! Et si le pouvoir les intéresse, c’est pour imposer la charia… Tout ce miasme dont ils bombardent nos oreilles en toute impunité…

    Que tous ces cafards islamophobes aillent se faire voir… Que tous ces pseudo-républicains trouvent vite une cure pour revivifier leur pensée racornie à la merdouille congénitale de Ferry. Si Sadiq Khan était français, on lui demanderait de se tenir peinard, en lui faisant miroiter un truc fantastique, genre permanent de SOS Racisme à Saint-Ouen… Et s’il pouvait boire une bière et se taper un sandwich au jambon, là, ça serait vraiment notre pote…

    Bon, je vous quitte. Je dois aller faire la bise à la Reine, et après je pars en bringue avec Sadiq, son épouse Saadiya, une consœur, et leurs ami-e-s, je sens que ça va péter du feu de Dieu !

    ef7af292-0836-4df5-982c-ccea20abcd5e-2060x1236.jpeg

  • Le Gouvernement planté à Calais

    Notre gouvernement est absolument génial. Il a des plans pour tous, et la solution à tout. Il sait comment influencer l’OTAN pour aller dans les bonnes directions, trouver un avenir démocratique à l’Ukraine, créer un partenariat avec l’Arabie Saoudite pour stabiliser le Moyen-Orient, régler le problème d’AQMI au Mali, donner un avenir politique à la Centrafrique, redéfinir l’espace Schengen, éradiquer le problème DAECH, refonder le pouvoir politique en Syrie, imposer une situation à deux Etats en Palestine… et tant d’autres.

    En revanche, il est totalement planté pour régler le problème des 4000 migrants stationnés à Calais. Génie pour faire la leçon aux autres, et incapacité à traiter les affaires de la maison.

    Il faut dire que la situation de 4000 personnes à accueillir correctement, c’est un défi qui a de quoi terrasser l’économie française… Vous vous rendez compte,… 4000 personnes ! La situation est tellement déplorable que l’Etat a été condamné par le Conseil d’État pour « traitements dégradants », au sens de l’article 3 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme.

    De plus, pour trouver une solution, il faut aller négocier avec la Grande-Bretagne, ce qui constitue un bras de fer diplomatique titanesque… avec un État au moins aussi imperméable que la Corée du Nord…

    Quelle bande de rigolos ! Donneurs de leçons au monde entier, et incapable de traiter la situation de 4000 migrants avec un de nos partenaires privilégiés… Des années que la situation stagne, avec une ville placée sous tension, qui supporte dans l’indifférence nationale la lâcheté des pouvoirs qui se sont succédés depuis 10 ans. Un mépris abject pour les personnes concernées.

    Quelle réponse aux migrants ? Quelle réponse aux habitants de Calais ? Est-ce un enjeu qui dépasse les capacités de la France ?

    Jungle-Camp-Calais.jpg

  • Un élève de 10 ans au commissariat pour une faute d’orthographe

    Chez nos amis british aussi, la (tur)lutte contre le terrorisme fait le spectacle ! L’histoire d’hier, c’est un gosse de 10 ans qui s’est retrouvé au commissariat pour une faute d’anglais.

    Nous sommes dans une école du Lancashire, au nord-est de l'Angleterre, et l’exercice consiste à parler de sa maison. Le gosse explique qu’il vit dans une maison mitoyenne, « terraced house ». Et là, survient le drame : il se trompe et n’écrit pas « terraced house » mais « terrorist house ». Ah ah ah… enfin des aveux : le petit vit dans une maison terroriste. Et alors ? Ben pour que ça marche, il manque un petit détail… à savoir que la famille est musulmane. Là mon ami, ton compte est bon !

    Vous imaginez l’effroi du brave professeur : un enfant musulman vit dans une maison terroriste ! Une situation de grave danger, et le prof a aussitôt avisé la police, la loi de 2005 contre le terrorisme imposant aux enseignants de signaler à la police les comportements « extrémistes ».

    - L’affaire est grave, chef ! Que fait-on, chef ? On fonce, chef ?

    - La patrie est danger, et la loi de guerre contre le terrorisme est la condition de notre survie. Foncez !..

    Et le lendemain, l’enfant était conduit sous bonne escorte au commissariat… avant que l’enquête montre la faute d’anglais…

    Lamentable,… et surtout préoccupant. Le professeur comme la police ridiculisés par leur absence de réflexion... et le gosse a été plus que brassé par cette affaire. Sa famille explique « qu'il a désormais peur d'écrire, de faire usage de son imagination ».

    La (tur)lutte les rend vraiment très cons… Les neurones gelés…

    544767_XJ3ZCIWGGZ7L866D8JAW8SYF2GSXV5_1wu5vu53_H170310_L.jpg

  • Mau Mau : La Grande-Bretagne va payer pour ses crimes colonialistes

    236.500.jpgEvénement historique : le gouvernement britannique a entrepris des négociations avec les représentants des Mau Mau, les premiers patriotes kenyans, pour les indemniser des dommages causé par la répression colonisaliste.

    Après avoir tout tenté pour s’opposer à cette action judiciaire, le gouvernement a fait ses comptes et préfère négocier. C’est une première, qui a vocation à concerner tous les Etats qui composaient l’Empire Britannique. Et il faut espérer que ces lumières britanniques éclaireront la justice et la diplomatie en France.  

    L’affaire concerne le Kenya, et la lutte pour l’indépendance entre 1952 à 1960. Les leaders étaient membres du mouvement Mau Mau, et la répression britannique a été sauvage : 10.000 morts, 90.000 torturés ou mutilés, et 80.000 et 300.000 détenus. Une historienne, Caroline Elkins, a publié en 2005 un livre de référence décrivant ces camps avec «le goulag britannique». Tout ceci était parfaitement connu à Londres. Caroline Elkins fait état d’un rapport du procureur général du Kenya, Eric Griffith-Jones expliquant que les méthodes utilisées « rappellent douloureusement celles de l'Allemagne nazie et de la Russie communiste » et qu'elles restent secrètes: « Si nous péchons, nous devons pécher discrètement ».

    Après l’indépendance en 1962, le nouveau régime avait refusé toute action pour ne pas fâcher  la Grande-Bretagne, économiquement surpuissante, et le mouvement Mau-Mau est resté illégal jusqu'en 2003. Depuis, ces magnifiques combattants du droit ont rattrapé le temps perdu.

    Quatre Mau Mau, torturés et mutilés à l’époque, ont engagé un procès en 2009, alors qu’ils étaient âgés entre 60 et 70 ans. L'un d'eux est décédé depuis. Des masses d’archives ont été rendues publiques. Les traces médicales rendaient les mauvais traitements incontestables, et les autorités britanniques avaient pour défense que la responsabilité incombait au Kenya, au nom de la continuité de l’Etat...{f6876b77-0335-de11-afac-001cc477ec70}.jpg

    Tout avait basculé le 5 octobre 2012, avec un arrêt de la Haute Cour de Londres. Le juge Richard McCombe avait retenu « qu'un procès équitable restait possible » en raison de la présence de preuves pertinentes : « J'estime que la base de documents disponibles est tout à fait substantielle et de nature à dégager un tableau très complet de ce qui se passait dans les cercles gouvernementaux et politiques à Londres et au Kenya durant la loi d'urgence ».

    Le gouvernement avait annoncé sa décision de faire appel, mais le Guardian a révélé qu’il s’était ravisé, et avait entrepris des négociations confidentielles avec les victimes, via leurs avocats. Le Foreign Office se dit prêt à «tirer les leçons de notre histoire». L’avocat des victimes, Leigh Day, a confirmé.

    Les trois combattants Mau Mau ont ouvert la voie, mais la solution devra être globale. On parle de 10 000 familles à indemniser chez les Mau Mau. Mais cette affaire va jouer comme un appel d’air pour les autres peuples colonisés aux temps de l'Empire Britannique.

    La France estime qu’elle n’a pas à traiter ces questions : c’était la guerre, et la guerre est finie… Un point de vue irréaliste car il croit pouvoir passer les droits fondamentaux par pertes et profits, ce qui ne marche jamais. Pourquoi celui-qui a causé un dommage, et des plus graves, ne devrait-il pas réparation ?  

    Et puis ce n'est pas que du droit. C'est aussi de la morale, non ? Morale laïque ? 

    kenya,colonisation,grande bretagne

    De grands défenseurs du Droit

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu