Avertir le modérateur

humour

  • Les consignes à appliquer en urgence quand vous apercevez une personne en burquini

    La danse du ventre du petit personnel politique autour de l’Islam va être le spectacle imposé jusqu’aux présidentielles, avec un concours permanent d’originalités... Alors, autant en rire, et pour cela, merci aux experts, et l'un des meilleurs, notre bien aimé Gorafi.

     

    *   *   *

     

    iStock_55757158_SMALL-e1470312012573.jpg

    Les consignes à appliquer en urgence

    quand vous apercevez une personne en burquini

    par Le Gorafi

     

    La polémique récente sur le burquini nous impose de vous rappeler ces consignes simples et efficaces qui vous permettront de réagir promptement et ainsi de sauvegarder durablement la République même sur le sable chaud de la plage.

     

    Continuez à patauger dans l’eau ou tout élément humide autour de vos pieds.

     

    Jouez avec vos proches et enfants – il se peut que votre ballon ou frisbee atterrisse près de la personne en burquini. Celle-ci vous le renverra gracieusement : c’est normal, prononcez dès lors les mots à haute-voix « merci et bonne journée ».

     

    Si besoin, allez sur votre serviette pour profiter du soleil et penser un peu la mort.

     

    Achetez une glace ou des marrons glacés à un saisonnier qui vous déteste intérieurement.

     

    Lisez un livre (mais n’oubliez pas de vous mettre un peu de crème solaire) (Attention, le dernier Harry Potter est nul)

     

    Prenez le chemin du retour et roulez prudemment. Respectez les priorités.

     

    Si vous revenez le lendemain et que vous recroisez cette personne, recommencez à la lettre ces consignes.

     

    Bravo ! Quel courage ! Quel sang froid ! Vous êtes un exemple pour tous ! 

  • Le Prix Nobel de la Pax Americana

    Nobel, humourQuand le Nouvel Obs applaudit, il y a de quoi s’inquiéter. Effectivement, le prix Nobel de la Paix à Ellen Johnson Sirleaf, présidente du Liberia, est une sinistre plaisanterie.

    Nous avions eu en 2009, la couronne à Barak Obama, présumé grand maître de la paix au Proche-Orient. Trois ans plus tard, Obama n’a plus rien à dire contre la colonisation, et le Congrès US, qui abreuve Israël, bloque une subvention de fonctionnement à l’Autorité Palestinienne, car Abbas a osé dire que la Palestine était un Etat. Le Nobel de la Paix pour saluer ce bel effort. Au moins, on voit bien de genre de paix il s’agit.

    Ellen Johnson Sirleaf, lauréate cette année, est diplômée de Harvard et ancienne fonctionnaire de la Banque Mondiale. Une femme sandwich des agences de com’ US, installée en 2005 après le débarquement de Richard Taylor, autre homme sandwich des agences de com’ US, et actuellement jugé pour crime contre l’humanité. Le sympathique agent s’était pris la tête, et il en avait fait un peu trop. Pas de problème : après une bonne guerre, on a viré la crapule pour installer la dame. Cette fois-ci, elle était surveillée de prés, et comme elle a été bien gentille,  le staff US lui a remis en 2007 la « médaille présidentielle de la Liberté ». Nobel, humourCa pue.

    Le Liberia est une pure création US, à vomir : pour se faire pardonner l’esclavagisme, ils se sont créés un Etat à eux en Afrique, un pur produit d’importation avec langue et finances US, et avec pour résultat des décennies de massacres, car ils n’ont jamais installé là-bas autre chose que des gougnafiers corrompus.

    Cette année, le Comité Nobel a directement pris la panoplie du colleur d’affiches, en nommant Ellen Johnson Sirleaf, en pleine campagne électorale, à quatre jours du premier tour. « Prestigieuse distinction », se pâme le Nouvel Obs de la conquête US.

    A quatre jours du scrutin ! Ce sont vraiment des enfoirés, ces Suédois autoproclamés défenseurs de la paix, qui, après des délibérés insondables, soufflent depuis des années toujours dans le même sens.

    Winston Tubman, candidat du Congrès pour le changement démocratique, le principal adversaire d’Ellen Johnson Sirleaf, à la présidence, a dénoncé ce prix comme « inacceptable » et « provocateur ». En douce, il se marre, car ce hochet qu’est devenu le Nobel de la paix, la population libérienne s’en tape. Elle a d’autres problèmes, ceux de la vie réelle.  

    Il faut dire que la réussite de cette super-économiste est remarquable : en 2011, 90 % des Libériens vivent toujours avec moins de un euro par jour, et le taux de chômage est de 80 %. A Monrovia, l'électricité, l'eau courante ou un système d'évacuation des eaux sont des produits de luxe. La corruption est au zénith. Newsweek affirme que les crimes sexuels, en particulier les viols de mineurs, ont atteint des proportions épidémiques.

    Pour éviter des procès trop dérangeants après la phase Taylor, la « médaille présidentielle de la Liberté » avait pesé pour la mise en place d’une Commission « Vérité et réconciliation », sur le modèle pratiqué en Afrique du Sud. Pas de chance : la commission lui a reproché d'avoir trop soutenu Charles Taylor et a recommandé qu'elle soit exclue de tout poste électif pendant 30 ans. Un détail.

    Ce Prix Nobel de la Paix n’est plus qu’une sinistre plaisanterie. Et je souhaite de tout coeur que la belle population du Liberia lui file un bon coup de pied au cul.

    Nobel, humour

  • Parti Socialiste : « Ici Radio Marrakech »

    2364905249_small_1.jpgLa baudruche DSK commence à se dégonfler. Encore un petit effort, et la mascarade va prendre fin. La défaite de Sarko redevient possible.

     

    C’est le troisième sondage d’affilée : moins 7 points dans le baromètre « Le Point ». De quoi provoquer un excès de nervosité chez les Cambadelis, Peillon, Fabius, Collomb et autres pachydermes endormis. En réalité, ce « moins 7 » parle moins que le « moins 14 » chez les sympathisants socialistes. « Moins 18 » depuis décembre… Car avant d’être élu président de la République, il faut d’abord être investi par le PS. Ca, c’est pas gagné….

     

    En 20001, DSK était surpuissant pour l’emporter dans le PS. Reprenez les articles de Libé ou du Monde. Il était tellement génial qu’il n’avait pas jugé bon de faire campagne. Ces crétins de militants allaient bien voter pour son génie… Aucun meeting, aucune visite sur le terrain, rien auprès des gens d’ici. Tout passait par l’agence de com’ qui organisait les contacts presse à l’aéroport, à l’occasion d’un aller retour depuis Marrakech.

     

    Résultat : le prof dégagé par Ségolène. Trop fort.

     

    La suite ? Le pacte de Marrakech ! Auby, Fabius et DSK scellent un « pacte » par une belle nuit dans le ryad.

     

    Pacte très compliqué :La-maison-du-bluff.jpg

     

    « 1. On fout rien

    « 2. On attend que Sarko se pète la gueule

    « 3. On prendra celui qui sera en tête dans les sondages. »

     

    Seulement, les Français ont eu petit côté égyptien, et ces grosses manips de balourds ne marchent plus.

     

    Denier épisode. La vie politique s’organise ici, Sarko part en campagne et Hollande, libre, compétent et sympathique, grimpe dans les sondages, alors que DSK dévisse. Drame : il faut occuper le terrain…

     

    Coup de génie de l’agence de com’ : une interview d’Anne Sinclair racontant des salades et glissant qu’elle ne souhaite pas que son mari fasse un second mandat au FMI. Et les chargés de com’ qui bombardent illico les rédactions, sur le thème : « Vous voyez bien que… »

     

    Vraiment il nous lasse, et ça s’exprime dans les chiffres : moins 18% chez les soc.

     

    Si DSK veut l’emporter, il démissionne du FMI demain et vient s’installer ici, en considérant de près ce que sont les problèmes, multiples et complexes, de l’économie et de la société.

     

    Il n’en fera rien, d’autant plus que les marges de manœuvre sont étroites. Le futur président sera un gestionnaire de la dette, ce qui n’est pas très hype.  

     

    marrakech-summer-dancefloor-2010-electro-house-techno.jpg
    Le pacte de Marrakech
  • La vie de chien des poulets

    french_cancan02.jpgLa morne vie des poulets… Non, il ne s’agit pas de notre vaillante police nationale – je ne me permettrais pas – mais de vrais volatiles qui, en réalité, ont une vie de chien.

    L’affaire, c’est une action en justice contre la pub’ télé pour la marque Le Gaulois, du groupe volailler LDC. Vous avez peut-être vu cette pub' : des poulets bien blancs et bien gaillards, qui dans un paysage bucolique, dansent le french cancan. Bref, l’image du poulet heureux comme un poisson dans l’eau.

    Sauf que la vraie vie de ces poulets n’est pas si simple, et la Protection mondiale des animaux de ferme (PMAF) veille au grain.

    Parce que voyez vous, il y a poulet et poulet. Et comme nous en avons assez de trouver, perdues dans notre assiette, ces cuisses de poulet qui ne sont plus qu'un assemblage de morceaux de caoutchouc autour d’un os, comme de surcroît il faut donner un coup de main aux volaillers qui ne cherchent pas nous enfumer, la loi s’est préoccupée de remettre un peu d’ordre dans les poulaillers. Et la rolls du poulet, c’est le Label Rouge, défini par l’article L. 641-1 du Code rural : « Le Label Rouge atteste que ces denrées et produits possèdent des caractéristiques spécifiques établissant un niveau de qualité supérieure, résultant notamment de leurs conditions particulières de production ou de fabrication et conformes à un cahier des charges, qui les distinguent des denrées et produits similaires habituellement commercialisés. » G80650.jpg

     

    La demande passe par l'Institut national de l'origine et de la qualité, un organisme calibré pour notre cher Besson, à la recherche de l’identité nationale. Et il s'avère aussi difficile d’obtenir le Label Rouge que l’investiture UMP dans le 92 : la race doit être rustique, l’alimentation de surchoix, la durée d’élevage plus longue, et surtout  l’élevage doit être « fermier, en plein air ou en liberté, par petits groupes, dans de grands espaces herbeux et ombragés. » Roule, ma poule…

     

    Pas de doute que les poulets Le Gaulois vivent leur courte vie de manière plus rudimentaire : élevage intensif en bâtiments fermés, durée de vie ramenée à 42 jours, et une densité pouvant atteindre une vingtaine de poulets au m2. D’où la plainte de la Protection mondiale des animaux de ferme (PMAF) pour publicité mensongère auprès de la Direction Générale de la Concurrence, Consommation et Répression des Fraudes (DGCCRF). Selon la PMAF, ces poulets industriels «sont atteints de douloureuses boiteries causées par un développement anormal du squelette, les contraignant à passer jusqu'à 86% de leur temps couchés. Dans ces conditions, nous trouvons qu'il est assez difficile -voire cynique- de présenter ces oiseaux dansant le french cancan ».

     

    La société LDC plaide l’humour, et s’apprête ainsi à faire rire la DGCCRF. Mais ce service, réputé pour son sérieux, préférera peut-être tâter de la cuisse…

     

    french_cancan.jpg
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu