Avertir le modérateur

inceste

  • Incroyable mais vrai : Le foot serait pourri par l’argent

    panem-et-circenses.pngQuelle incroyable stupeur… Le foot serait gangréné par l’argent, et entrain de pourrir comme le poisson… par la tête…

    Alors que nous admirons tant nos si sympathiques sportifs du rallon bond, que nous avons des services de police au taquet pour détecter les trafics, que des associations bidon cassent les régimes africains en leur faisant la leçon par des plaintes post-coloniales pour corruption, alors que notre admirable et vaillante presse « sportive » squatte des heures et des heures de grande écoute pour des séances d’onanisme collectif, alors que le monde « politique » vient se recueillir aux messes molles (et puant la bière) (et puant la violence) (et puant le racisme) que sont les grands matchs de foot, je découvre avec effarement que ce beau monde des grandes valeurs du foot serait pourri jusqu’à la moelle.

    Suivez les dépêches, ça part dans tous les sens, et comme tous ces encravatés ont les jetons de se faire entauler, ça va être un tsunami de balances.

    Prochaine coupe du monde au Qatar ? Pour les immenses valeurs de la fraternité sportive, on va jouer la coupe du monde au Qatar, dans des stades climatisés, qui ne serviront ensuite à rien, et qui ont été construits par le sous prolétariat indien et indonésien. Des milliers de morts, d’accidents du travail et de maladies professionnelles pour ces pauvres gens…1207042-gf.jpg

    Greg Dyke, le président de la Fédération anglaise de football, donne l’ambiance : « Si j’étais le Qatar, en ce moment, je ne serais pas très à l’aise ! ». Deux des 14 personnes concernées par l’enquête, Nicolas Leoz, ancien patron de la Confédération sud-américaine, et Jack Warner, ancien vice-président de la Fifa et ex-président de la Concacaf (Amérique du Nord, Amérique centrale, et Caraïbes) ont participé au scrutin du 2 décembre 2010. Ce même scrutin qui a attribué la Coupe du monde 2022 au Qatar, en toute pureté sportive.

    Ancien vice-président du club de foot de mon village, où nous accueillions quinze équipes de jeunes, passionnés et doués de tant de talents, à commencer par celui de jouer en équipe, je ne peux que manifester le mépris le plus total pour ces jeux du cirque, qui nous pourrissent la vie.

    Ce qui est rigolo, c’est que la plainte est partie d’une enquête aux Etats-Unis (Amérique du Nord, territoire indien occupé) contre la fédération US du foot. C’est donc d'un pays où le foot est très peu populaire que la plainte est partie, qui par ricochet va faire tomber la FIFA.

    - Tu veux dire que dans les pays qui adorent le foot, on n’aurait jamais pu imaginer une telle enquête ?

    - Oui, oui, c’est exactement ce que je veux dire.    

  • Woody Allen accusé de viol par sa fille Dylan

    Ni le passage des années, ni le poids du mensonge institutionnalisé n’empêchent les enfants de dénoncer leurs agresseurs sexuels. Sur le blog du respecté Nicholas Kristof, du New York Times, Dylan, aujourd'hui âgée de 28 ans, confirme les agressions sexuelles commises par son père adoptif, Woody Allen, alors qu’elle avait sept ans.Ilimité.jpg

    Dans les années 1980, Woody Allen et Mia Farrow vivaient en couple. Ils ont eu ensemble deux enfants, et adopté une fille, Dylan. D’une première union, Mia Farrow était déjà mère adoptive d'une fille, Soon-Yi Previn. En janvier 1992, Mia Farrow avait trouvé, parce qu’elles étaient mal rangées, des photos pornos de Soon-Yi, alors âgée de 19 ans, prises par Woody Allen. Depuis, tous deux se sont mariés en 1997, et le couple a adopté deux petites filles.

    Entre Woody Allen et Mia Farrow, la séparation avait été, on s’en doute, brutale. Les enfants ne voulaient plus voir leur père, et Mia Farrow avait engagé une procédure pour priver Woddy du droit de visite. Ce genre de procédure devient vite destructeur, mais tout n'y est pas faux pour autant... En août 1992, Dylan avait fait état d’agressions sexuelles commises par Woody Allen, dont un viol alors qu’elle était âgée de sept ans. Mia Farrow avait contacté un pédiatre, et le procureur du Connecticut, où vivait la famille, près de New York, avait ouvert une enquête. La journaliste Maureen Orth avait publié un article très documenté décrivant un Woody Allen « complètement obsédé » par Dylan. Woody Allen répliquait en accusant Mia Farrow d’avoir manipulé « honteusement des enfants innocents ».

    Sur le plan civil, le juge Elliot Wilk, dans un jugement de juin 1993 avait retiré à Woody Allen le droit de visite sur Dylan. Woddy Allen avait fait appel,... demande rejetée en mai 1994, les juges de la cour d’appel de New-York constatant « un consensus manifeste » parmi les experts psychiatriques pour dire que « l'intérêt de Woody Allen pour Dylan était anormalement conséquent » et ajoutant : « le témoignage des personnes s'occupant des enfants ce jour-là, la vidéo de Dylan faite par Mme Farrow le lendemain et des déclarations rendant compte du comportement de Dylan envers M. Allen avant comme après l'abus présumé laissent entendre que l'abus a bien eu lieu».blue_jasmine_ver2.jpg

    Sur le plan pénal, le procureur avait estimé qu'il y avait des « raisons suffisantes » pour poursuivre Woody Allen, mais il avait renoncé, jugeant la petite fille trop « fragile ». Une invraisemblable décision de sale mec : ne pas perturber la victime par le procès de son agresseur…

    La jeune femme, aujourd'hui mariée, qui vit sous un autre nom en Floride,... mais l’affaire n’était jamais restée loin. En novembre 2013, Vanity Fair avait publié un article de Maureen Orth, rapportant des propos de Dylan. Un tournant ? Non... La magie de la création cinématographique et le rêve hollywoodien ne pouvaient freiner la carrière du génial auteur : 78 ans, 40 films, 24 nominations aux Oscars, 4 Oscars… Blue Jasmine a reçu le mois dernier trois nominations aux Oscars.

    Mais trop, c’est trop. Les enfants sont révoltés par l’injustice, et puissent dans des forces infinies pour renverser la chape de plomb du mensonge institutionnalisé pour protéger le crime.

    Il y a quinze jours, pendant les Golden Globes, alors que Woody Allen venait de recevoir le prix Cecil B. DeMille pour l’ensemble de sa carrière, c’est son fils Ronan, 26 ans - fils biologique du réalisateur et de Mia Farrow - qui avait rappelé qu’il n’existe qu’une vérité : «J'ai manqué l'hommage à Woody Allen. Est-ce qu'ils ont mentionné la partie où une femme confirme publiquement qu'il l'a agressée à 7 ans, avant ou après Annie Hall ? ».

    Mais il y a deux jours, c’est Dylan elle-même qui s’est exprimée, par un texte publié sur le blog de Nicholas Kristof. 

    « Quel est votre film favori de Woody Allen ?  Avant de répondre, il y a quelque chose que vous devez savoir : quand j’avais sept ans, Woody Allen m’a prise par la main, et m’a conduite dans un petit grenier mal éclairé au 2e étage de notre maison. Il m’a dit de m’allonger sur le ventre et de jouer avec le train électrique de mon frère. Puis il m’a agressée sexuellement. Il me parlait en le faisant, me murmurant que j’étais une gentille petite fille, que c’était notre secret, me promettant que nous irions à Paris et que je serais une star de cinéma ». Elle poursuit : «Aussi loin que je me souvienne, mon père m'a fait des choses que je n'aimais pas», avant d’exposer quelques-unes des insupportables perversités de ce père sans limite.2001 Hollywood Ending Allen Affiche.jpg

    Dylan explique ensuite pourquoi elle a décidé de s’exprimer : « Woody Allen n’a jamais été condamné pour aucun crime, et qu’il ait échappé à ce qu’il m’a fait m’a hantée toute ma jeunesse. Je suis restée avec la culpabilité de l’avoir laissé être proche d’autres petites filles. À chaque fois que je voyais le visage de mon agresseur sur un poster, un t-shirt ou à la télévision je ne pouvais que cacher ma panique jusqu’à ce que je trouve un endroit isolé pour m’effondrer. La semaine dernière, Woody Allen a été nommé pour un Oscar. Mais cette fois, j’ai refusé de m’effondrer. Pendant tellement longtemps, la reconnaissance dont jouit Woody Allen m'a réduite au silence. Je le prenais comme un reproche personnel. Mais les survivantes d'agressions sexuelles qui m'ont parlé – pour me soutenir, partager leur peur de parler haut et fort d'être traitée de menteuse, de se voir dire que leurs souvenirs sont erronés – m'ont donné des raisons de sortir de mon silence, ne serait-ce que pour que d'autres sachent qu'elles peuvent sortir de leur silence.»

    Dylan dénonce le système Hollywood, qui sait tout, mais préfère le confort illusoire du mensonge : « Mon tourment a été aggravé par Hollywood. Tout le monde, à part quelques-uns (mes héros) a fermé les yeux. La plupart ont préféré accepter l'ambiguïté, dire ‘qui sait ce qui s'est produit ?’ et prétendre que tout allait bien ».

    Elle conclut : « Woody Allen est l'exemple vivant de la façon dont notre société néglige les survivants d'agressions et d'abus sexuels ».

    Dylan, merci pour ton courage, merci pour toutes les victimes, et que ta voix soit entendue...   

    le_silence_tue_la_verit_.jpg

  • Mariage avec un ex-beau-père : La petite ouverture de la Cour de cassation

    peut-etre une histoire d'amour.gifLe Code civil interdit le mariage entre la bru et l’ex-beau-père, ou le gendre et l’ex-belle-mère. Pourtant, la Cour de cassation vient de légitimer une telle union… Attention, l’interdit n’a pas disparu. Dans cette affaire, la Cour de cassation a retenu que le mariage avait duré 22 ans, et que la réalité de cette vie méritait protection (1° chambre, 4 décembre 2013, n° 12-26.066, publié).

    En 1969, Denise épouse Claude, et de cette union, nait en 1973, une fille, Fleur. Le couple se sépare, et le divorce est prononcé en 1980 dans un contexte conflictuel, Claude ayant été condamné pour des violences conjugales.

    En 1983, Denise épouse son ex-beau-père, Raymond. De fait, Fleur partage alors, au jour le jour, la vie commune avec son grand-père. Tout le problème est que, légalement, ce mariage n’aurait pas dû être prononcé.

    En effet, l'article 161 du Code civil interdit d’épouser son beau-père ou sa belle-mère : « En ligne directe, le mariage est prohibé entre tous les ascendants et descendants et les alliés dans la même ligne ».  De jurisprudence certaine, les beaux-parents sont assimilés à des ascendants directs. Mais l’officier d’état civil n’a pas tilté, et le ministère public n’a pas formé opposition… Le mariage, illégal, a donc été prononcé.

    En mars 2005, Raymond décède. S’ouvre alors la succession, qui met en concours le fils unique, Claude, et la veuve, Denise, instituée comme légataire universelle de la quotité disponible. Claude engage alors une action en contestation du mariage de 1983, en invoquant l'article 161. Le Tribunal de grande instance de Grasse annule le mariage, décision confirmée par la Cour d’appel d’Aix-en-Provence. Dernière chance : la Cour de cassation.9782879297606.jpg

    Par application stricte de la loi, l’annulation est certaine, car le beau-père étant un ascendant direct, au sens de l’article 161. On peut s’interroger sur le pourquoi de cette règle. S’agissant des relations amoureuses intrafamiliales, le Code civil n’est pas dans une logique d’interdit absolu, car le mariage entre cousins est possible. Dans le même temps, le mariage est prohibé entre adoptant et adopté. C’est dire qu’est moins en cause la consanguinité qu’une dérive relationnelle, l’inceste. Ce n’est pas que c’est dangereux : c’est que ça ne se fait pas, car on dilue une génération familiale.

    La CEDH donne une bonne référence (13 septembre 2005, n° 36536/02, B. L. c/ Royaume Uni) avec une législation anglaise du même type. La CEDH s’était fondée sur l’article 12 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme pour dire que l’annulation du mariage entre un beau-père et sa belle-fille, divorcée de son fils, poursuivait certes le but légitime de la protection de l’intégrité de la famille, mais constituait une atteinte excessive au droit au mariage consacré par l’article 12. Pour la Cour, « les limitations apportées au droit au mariage ne doivent pas restreindre ou réduire ce droit d’une manière telle que l’on porte atteinte à l’essence même du droit ».

    La cour d’appel d’Aix, pour confirmer l’annulation du mariage, avait retenu plusieurs points, montrant l’importance de l’article 161 du Code civil :

    - la prohibition subsiste lorsque la personne qui a créé l’alliance est dissoute par divorce ;

    85568346_o.jpg- l’empêchement à mariage entre un beau père et sa bru est justifié en ce qu’il répond à des finalités légitimes de sauvegarde de l’homogénéité de la famille en maintenant des relations saines et stables à l’intérieur du cercle familial ;

    - cette interdiction permet également de préserver les enfants, qui peuvent être affectés, voire perturbés, par le changement de statut et des liens entre les adultes autour d’eux, et le dossier montrait que Fleur, qui n’avait que de dix ans lors du remariage, avait été marquée.

    La Cour de cassation ne se fonde pas sur l’article 12, mais sur l’article 8 de la Convention EDH. Elle juge, de manière lapidaire, que l’annulation du mariage constituait une ingérence injustifiée dans l’exercice du droit de Denise au respect de sa vie privée et familiale dès lors que « cette union, célébrée sans opposition, avait duré plus de vingt ans ». C’est donc un arrêt important, mais qui n’a pas de portée générale.

    En écartant l’article 12 – le droit au mariage – pour se fonder sur l’article 8 – l’intimité de la vie privée – la Cour montre nettement que l’article 161 n’est pas remis en cause dans son principe. Si demain, une autre Denise et autre Raymond se présente devant le maire, celui-ci doit refuser de prononcer le mariage. C’est bien parce qu’il y avait vingt-deux ans de mariage et que l’ex-époux, qui était informé depuis cette date, avait tardé à engager la procédure que l’annulation a été refusée, comme remettant en cause de manière disproportionnée le droit à l’intimité de la vie privée.

    Si l’amour est le plus fort, alors ne renoncez pas,… et vivez la vie comme elle vous chante. On vous laissera tranquille tant que vous ne demandez pas à passer devant le maire. Même chose si vous voulez plusieurs maris ou plusieurs femmes. 

    gone-with-the-wind-vivien-leigh-clark-everett.jpg


Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu