Avertir le modérateur

juppé

  • En toute amitié, Juppé, tu as fait le con

    Mon cher Juppé, j’ai bien compris que tout n’avait pas été loyal, mais, quand même, je crois que tu as fait le con avec cette campagne électorale.

    Venant de passer une nouvelle journée à Bordeaux, ce matin avec les réseaux de pratique de soins, cet après-midi avec des militants d’une grande cause, et le soir en faisant la fête sur le quai des Chartrons – à -1° affiché, il faisait 13° dans la chaleur ambiante, preuve à l’appui, il y avait autant de monde dehors que dedans au Rockwood – je me rends compte que tu es passé à côté de la campagne. Dans un an, via  le TGV, Bordeaux sera à deux heures de Paris et deviendra la capitale de la France, alors que Paris sera sa banlieue invivable et fatiguée.

    garonne.jpg

    C’est criant, et tu as droit à une seconde chance.

    Tu nous as fait un truc genre post-Chirac défraîchi, avec Raffarin en guest star, et, comme chorale, une kyrielle de seconds couteaux émoussés, avec une notoriété purement familiale. Résultat des courses : on va se retrouver avec un match Valls, ou autre, contre Fillon… Le seul critère sera de savoir quel est le plus incapable et nous le choisirons, en espérant qu’il fasse le moins de mal possible pendant que, sagement, Merkel présidera.

    Franchement, tu aurais dû faire autrement et me demander. Je t’aurais trouvé un Prince Qatari, ou éventuellement un Emirati, ils ne sont pas mal non plus – genre « On a volé mon portefeuille pendant que je faisais mes courses chez Tati, la perte est estimée à 200 000 € – et on aurait financé des A/R pour que tous les Français passent quelques jours à Bordeaux, et là, nos compatriotes auraient compris ta politique.

    Par chance, le métier m’amène à beaucoup voyager, et je ne vois aucune ville française qui ait connu une telle métamorphose ces dix dernières années, une telle ouverture à la société et au monde. Et tu as tu as glissé tout ça sous le tapis, pour nous refiler du Raffarin réchauffé… Résultat ?

    Bon. Réfléchis bien. Tu as fait la campagne par la face Sud, avec le résultat que l’on voit, mais il te reste encore la face Nord. La politique française est tellement volatile que tout est possible.

    Voter Fillon pour bloquer Valls, nous le ferons s'il le faut, mais ça ferait mal aux seins. Maintenant, tu peux me dire que ce n’est plus ton problème, et je comprendrais ton ras-le-bol.

    N’empêche qu’on est passé à côté de la sagesse, même si sagesse n’est pas folie….

    82252702_o.jpg

  • Va-t-on barrer Sarko dès dimanche ?

    Sarko pose un problème sérieux, parce que nous avons la preuve par les faits : endettement en hausse, chômage en hausse, profits XXL pour les maquereaux de la Bourse, politique étrangère de destruction des Etats - avec la déflagration terroriste que l’on sait - et morcellement de la société.

    - Donc ?

    - Donc, on ne veut plus de toi et de ta came. Dégage.

    Une_scene_mythique_dans_la_station_service.jpg 

    Mais ses deux acolytes ne valent guère mieux.

    Fillon, le rebelle depuis trois jours, a été celui qui, jour après jour et avec une fidélité remarquable pendant cinq ans, a mis en œuvre la politique de Sarkozy. Le mec nous explique aujourd’hui qu’il avait des états d’âme... Fillon a tout accepté, tout validé. Alors, le voir ces jours-ci jouant le rôle du rebelle qui serait le meilleur opposant de Sarkozy, c’est du foutage de gueule nobélisable. Et le mec ferait sa démonstration de force… avec un meeting de 3.000 personnes à Paris… Wahou, impressionnant !

    Juppé. Perso, je ne l’emmerderais pas avec son affaire correctionnelle : tous les grands partis fonctionnaient alors ainsi, sachons tourner la page.  

    En revanche, je n’oublie pas qu’en avril 1988, Juppé était ministre du gouvernement coupable du massacre d’Ouvéa, ce qui ne semble pas l’avoir traumatisé outre mesure.

    De même, il a accepté d’être au gouvernement sous Sarko, comme ministre de la défense en novembre 2010, puis comme ministre des affaires étrangères en février 2011, venant au secours d’un Sarko en ruine dans l’opinion. Il a assumé la déstabilisation de la Libye et de la Syrie, affirmant novembre 2011 que les jours du régime syrien « sont comptés », ce qui, en 2016, atteste de la lucidité de ses analyses... et atteste aussi du naufrage de la doctrine française sur la souveraineté des peuples.

    - A propos, Juppé, toi qui dénonces si volontiers le référendum de Poutine en Crimée, pourrais-tu nous donner ton analyse sur les référendums français à Mayotte, que l’ONU affirme nuls et non avenus ?

    11_maxi_596reeducat.jpg

    Bon.

    L’élection présidentielle va se jouer ce week-end et le week-end prochain, car le candidat de Droite, sauf nouvel épisode vicelard au Manhattan Sofitel, sera le futur président.

    La première question, c’est « tu votes ou tu votes pas », étant donné que c’est un vote à Droite,... mais étant donné aussi que la Gauche est actuellement plus à Droite que la Droite. Donc, make your choice...

    La deuxième question, c’est « tu votes pour qui ? ».

    Ça serait plutôt Juppé, pour trois raisons.

    En un, mon amie Marie, accro à sa souche coco, va voter Juppé.

    En deux, si Juppé est en tête ou bien placé, Sarko est battu au second tour, et ça, ça vaut le coup.

    En trois, Juppé a annoncé bêtement qu’il ne se représenterait pas, et il aura donc bien peu d’autorité sur sa majorité, avec les cadors de la Droite qui dès le lendemain, prendront rang pour la succession. Juppé, qui est fondamentalement un conservateur, sera un général sans troupe, et il va être amené à ne rien faire,… sachant que les responsables politiques qui ne font rien cartonnent dans les sondages. Juste ciel : Juppé sera enfin aimé…

    Bref, nous avons une chance d’échapper à ces hommes politiques incultes qui prétendent changer nos vies, et finalement cassent tout. Juppé sera le roi de l’immobilisme et de la tradition.

    - Ah oui, t’en est là ?

    - Oui, je vote pour le mec qui ne fera rien, et nous laissera nous organiser. La société française a tant de forces, bridées par les usurpateurs politiques.

    Si l’on fait une comparaison avec le domaine médical, on peut dire qu’après des programmes opératoires démentiels du Docteur Sarkozy et du Docteur Hollande, la France va bénéficier des bons soins du gentil Docteur Juppé, en service de soins et réadaptation (SSR).

    - Hello Juppé, je vote pour toi à condition que tu t’engages à ne rien changer dans la société française, qui a besoin, sur la base des principes fondamentaux du droit, de s’autogérer face à l’inconstance du personnel politique.

    - Oki. Vote pour moi, je t’assure que je ne ferai rien, ce qui me permettra d’être populaire.

    - Donc, ton programme et le bastringue, c’est du pipeau ?

    - Mais bien sûr. Mon seul but est de finir mon mandat plus populaire que je l’aurai commencé.

    13 Activités SSR Neurologique.jpg

    Le gentil Président Juppé et l'adorable Première Ministre Pécresse

    aident la France à se tenir debout

  • Pas encore élu, Juppé est déjà un bon bourrin sarkozyste !

    N’écoutant que mon courage, j’ai lu – et oui ! – un texte d’Alain Juppé. Heureusement pour mes neurones, il s’agit d’un texte court, à savoir la lettre d’amour d’Alain aux policiers.

    les-pieds-au-lit.jpg

    - Mais, Alain, pourquoi tu ne parles qu’aux policiers ? Les gendarmes n’existent pas ?

    - Ecoute, lâche-moi, je suis en plein exercice d’incarnation de la France, alors….

    Le texte du futur président commence ainsi :

    « Mesdames, Messieurs,

    « A vous tous qui chaque jour, parfois au péril de votre vie, assurez la sécurité de vos concitoyens avec courage et dignité, je veux dire mon admiration et ma reconnaissance ».

    Toute mort prématurée est un drame, et pour la police, le chiffre est en moyenne d’une dizaine de morts par an. C’est beaucoup, et c’est trop. Mais si Alain aborde cette carte, il doit être correct, et donner aussi le chiffre des accidents mortels du travail, soit 500, dont une grande part dans le bâtiment.

    - Dis donc, Alain, alors tu vas écrire aussi une lettre d'amour aux salariés du bâtiment, qui risquent leur vie au quotidien sur les chantiers ?

    - Ecoute, lâche-moi, je suis en plein exercice d’incarnation de la France, alors….

    On continue avec la légitime défense, gros succès d’audience assuré.

    « Aujourd’hui, le cadre de la légitime défense n’est pas clair, ce qui vous place dans une situation dangereuse où, même lorsque votre intégrité physique est menacée, vous hésitez à faire usage de votre arme. Cette situation n’est pas acceptable, le cadre de la légitime défense doit être clarifié pour les policiers, à l’exemple de ce qui existe pour les gendarmes »

    - Là, Alain, tu déconnes à plein tube. Le droit est parfaitement clair, rodé par des années de pratique et de jurisprudence, et tu sombres déjà dans le délire sarkozien de bidouiller les textes pour faire de la com’. La base pour les policiers et pour les gendarmes, c’est la loi, et donc la légitime défense (Code pénal, art. 122-4) et – tu l’oublies – l’état de nécessité (Code pénal, art. 122-7). Dans le cadre du maintien de l’ordre public, policiers comme gendarmes peuvent faire usage de la force si des violences sont exercées contre eux en cas d'attroupement (Code pénal, art. 431-3 et Code de la sécurité intérieure, art. 211-9 et D. 211-10 s.) Les militaires de la gendarmerie peuvent déployer la force armée dans les cas énumérés à l’article L. 2338-3 du Code de la Défense, notamment pour empêcher la fuite d’une personne, après sommations, et s’il n’existe aucun autre moyen. Une petite différence réduite a peu de choses, car la jurisprudence nationale et européenne a largement harmonisé ces régimes, qui reposent au final sur une base claire : absolue nécessité et proportionnalité. Et on retrouve tout cela dans le Code de déontologie de la police nationale et de la gendarmerie nationale. Donc, Alain, qu’est ce qui est flou, et qu’est-ce que tu veux changer ?

    - Ecoute, lâche-moi, je suis en plein exercice d’incarnation de la France, alors….

    - Tu parles, tu t’incarnes en aspirateur à voix de flics, avec des promesses neuneu.

    meilleur-aspirateur.jpg

    On continue ?

    « Redonner sa crédibilité à la réponse pénale : à quoi bon dépenser votre énergie à arrêter les délinquants si la justice n’est pas en mesure d’apporter la réponse pénale appropriée ? Je propose de rétablir les peines planchers supprimées par l’actuel Gouvernement, d’abaisser le seuil au-delà duquel les peines de prison ne peuvent être aménagées et de supprimer les réductions automatiques de peines ».

    - Wahou, arrête Alain, là tu fais du sous-Sarko de première année ! Alors, toi aussi tu entretiens le mythe de la vilaine justice qui bloque l’action des policiers ? Je te croyais un peu plus costaud. Et le retour des peines-plancher… qui n’ont jamais existé car elles seraient inconstitutionnelles, la base étant l’individualisation de la sanction par le juge, sachant que toute sanction excessive viole le droit et devient une pépinière de la délinquance.  

    Et ça continue.

    « Ce réarmement pénal sera vain si nous ne retrouvons pas la capacité à incarcérer, aujourd’hui entravée par la surpopulation carcérale : je construirai 10 000 places de prisons sur 5 ans ».

    Le « réarmement pénal », c’est un autre TOC – trouble obsessionnel compulsif – de la maison Sarko. Parfaitement nul alors qu’il n’y a jamais eu autant de détenus en France. Dans ce discours de bon bourrin, Alain encourage le propos de bistrot sur la prison qui protège, alors qu’en termes de lutte contre la délinquance, les seules questions pertinentes l’alternative à la prison et la sortie de prison pour éviter la récidive. Tout le reste est du blabla pour exciter les demeurés sécuritaires.

    - Dis, Alain, tu as tellement soif de voix que tu vas patauger dans ce miasme, ou persuadé de gagner la primaire, tu t’occupes déjà de récupérer les voix de Sarko ?

    - Ecoute, lâche-moi, je suis en plein exercice d’incarnation de la France, alors….

    Incarnation-2...jpg

  • Ne pensant pas voter pour lui, le blog fait quand même campagne pour Alain Juppé !

    Salut Alain,

    Tu dois être aware. Le truc de voter contre celui qu’on ne peut pas piffrer, parce qu’il est moins pirele-fort-de-la-derniere-chance-guns-of-fort-pettitcoat-04-1957-1-g.jpg que l’autre,… genre l’andouille est un barrage contre un ectoplasme,... ça, c’est fini. Chirac pour bloquer Le Pen, Ségo pour barrer Sarko, Hollande parce qu’il est moins pire que Sarko… Une autre époque. On préfère l’abstention.

    Ce mois d’octobre 2015, le décor des présidentielles de 2017 est planté.

    Le retraité Sarko est aux pâquerettes, sorte de pitoyable canadair cherchant à éteindre l’incendie Morano,… qu’il a lui-même allumé,… et qui va lui zigouiller la primaire. Moins 3% à la primaire, et il est dead. Merci Sandrine de ce cadeau de race blanche.

    Nos médias chéris mettent en lumière un cornichon et une cornichonne se dodelinant de bonheur : Hollande et Le Pen s’idéalisent comme acteurs du second tour de la présidentielle de 2017, et ils arrangent leur bal... Quelle misère ! Ces deux enfoirés rêvent d’un vote qui leur donnerait l’illusion de peser sur l’histoire de la France… alors qu’ils ont perdu contact avec la vraie société. Voir ces duettistes au Parlement de Strasbourg, puis Hollande continuant son jeu au camp des Milles, à Aix-en-Provence… Non, ça c’était trop ! Qu’il respecte moins l’histoire, et préserve de ces vilaines manips des faits aussi importants. Qui connait les réalités du camp des Milles? 

    Hier matin, cela été le pire moment de ce quinquennat pourri. Je pèse mes mots: le pire… Un communiqué, fuité par le ministère de la Défense, revendiquait une attaque des Rafale visant des compatriotes français… Le retour de la peine de mort pour le crime de terrorisme, mais sans prendre la peine d’un jugement… Quelques heures plus tard, sont venus les premiers démentis, dévitaminés... Comme si le JDD de Lagardère pouvait balancer de telles infos sans des contacts au plus haut niveau… La brave France, s’arrogeant un droit de légitime défense qui n’existe pas en pratique, et qui ouvre vers des suites terribles...

    le-fort-de-la-derniere-chance-poster_287733_24691.jpgSoyons réalistes, car il est clair que le gouvernement se contrefiche de ce qui se passe en Syrie ou en Irak et ne s’intéresse qu’à un seul point : la réélection de François Hollande en 2017.

    Aussi, je dois être clair. Le gouvernement PS, pas à pas, prépare l’abolition de la peine de mort pour le crime de terrorisme. Comme vous, je rejette de A à Z de tout ce qui s’approche du terrorisme, mais je sais qu’une société se perd quand elle renonce à affronter ses défis internes sous l’angle de la loi, pour préférer la logique de la violence. Trois ans de régime Hollande, et voilà où nous en sommes. Un pays en perdition.

    Alors, mon cher Alain, il en faudra beaucoup pour que le blog appelle à voter pour toi,… car cette si réductrice campagne présidentielle conduit à trop de compromis, et je redoute que ça coince là. Pour le moment, c'est nickel, tu es le seul à avoir toujours défendu des positions de respect vrai, de condamnation de toutes les formes de racisme, et tu as toujours manifesté une attitude sincère pour défendre les droits de la communauté musulmane.

    Tu dis que la société est forte, que tout se passera bien. Chaque jour je constate aussi de vraies solidarités mais attention... on est en train de nous filer de la pourriture par perfusion, et les belles paroles ne suffiront pas.

    Alain est le seul à dire des choses raisonnées, et il est le seul à pouvoir créer un peu de distance avec les États-Unis (Amérique du Nord, territoire indien occupé). Aussi, je reproduis bien volontiers son dernier texte de ce 10 octobre.

     

    *   *   *

    (Ici commence le territoire d'Alain)

     

    Faisons-nous confiance

    Piquer une bonne colère est parfois salutaire. Et aujourd’hui les raisons d’être en colère ne manquent pas !

    Contre l’abaissement du débat public, la course à la vulgarité, la recherche du bon mot, ou mieux encore du gros mot qui fera la une des médias … et en même temps nourrira la dérision quotidienne que ces mêmes médias entretiennent avec délectation au détriment des hommes politiques.22948.jpg

    Contre le nouveau « politiquement correct » que nous serinent à longueur de bavardages télévisés les chantres du déclinisme, les nostalgiques d’un prétendu « âge d’or », les Cassandre qui annoncent l’effondrement de la civilisation occidentale.

    Contre les partis qui jouent sur les peurs des Français et dessinent le visage d’une France ratatinée dans ses égoïsmes, frileuse devant le monde global, barricadée dans d’illusoires frontières nationales, prête à jeter aux orties l’union construite si patiemment avec nos voisins européens.

    Contre les falsificateurs qui diffusent le mensonge sur les réseaux sociaux et profitent d’un lâche anonymat pour attiser les haines.

    Contre la sottise qui inspire la caricature d’une France de race blanche et insulte du même coup les Français de Guadeloupe, les Français de Martinique, les Français de Guyane , la belle société multiraciale de la Réunion , je n’oublie pas les Polynésiens , les Calédoniens de toutes origines , nos compatriotes venus d’Asie , du Vietnam par exemple… pardon de ne pas citer tous les Français qui savent que la patrie française ne se définit pas par la couleur de la peau mais par le partage du bien commun que constituent les valeurs de la République, la déclaration des droits de l’homme et du citoyen , l’égalité entre les femmes et les hommes, le respect de la laïcité.

    Contre l’arrogance des bien-pensants qui se réclament bruyamment des racines chrétiennes de la France sans y être vraiment fidèles. Certes notre pays a des racines chrétiennes, ce qui ne veut pas dire qu’elles soient exclusives ! J’ai été élevé dans la religion catholique et j’y demeure attaché. C’est pourquoi j’ai retenu des Evangiles, des Pères de l’Eglise, de l’enseignement des papes que les valeurs chrétiennes, c’est l’amour du prochain, l’accueil de l’étranger, le respect de l’autre, l’attention porté au plus petit, au plus faible, au plus pauvre.

    Voilà, j’avais envie de vous dire tout cela. Naturellement, on se calme. J’ai une confiance inébranlable dans le bon sens des Français. Alors, ensemble, résistons aux vents mauvais. Faisons-nous confiance.

    film-le-fort-de-la-derniere-chance11.jpg

  • Hollande prépare le grand enfumage pour 2017

     « Face au mal qui est là, qui s'appelle le terrorisme, il y a le bien, celui de l'humanité. C'est celui que vous incarnez ». Le mal contre le bien, choisissez votre camp, et si vous n’êtes pas avec moi, vous êtes alliés des terroristes... C’est la vieille musique de Georges W. Bush, mais c’était hier le discours de Hollande lors de la remise de Légion d’honneur aux quatre courageuses personnes intervenues sur le Thalys.

    - Ah bon ?

    - Oui, je t’assure !

    Quelques heures plus tôt, le Sinistre des transports, un dénommé Alain Vidalies, avait doctement expliqué à la radio qu’il fallait faire des contrôles discriminatoires pour être efficace. Bref, comme les zarabes nous menacent, et bien contrôlons les zarabes ! La politique du Sinistre inoculée par l’esprit du repris de justice, Éric Zemmour

    - Ah bon ?

    - Oui, je t’assure ! 

    Voilà où nous en sommes, et ces événements ne doivent rien au hasard.

    Hollande veut être réélu en 2017, et c’est à portée de main. Ceux qui imaginent qu’il est out du fait du chômage ou parce qu’il plafonne dans les sondages, sont bien à côté de la plaque. Je ne parle pas du résultat, mais de la méthode qui sera utilisée. 

    salon-dore-652665.jpg

    À Gauche

    À gauche, c’est très simple : Hollande s’occupe à câliner les gentils, et diviser les autres. Ainsi, le microscopique parti des Radicaux de gauche est soigné comme un prince aux élections régionales, et lors du prochain remaniement, ce sera l’éclatement d’Europe Ecologie-Les Verts avec des ministres verts qui obtiendront leurs hochets : François de Rugy, Barbara Pompili et Jean-Vincent Placé, trois superbes serveurs de soupe.

    Pour le reste, c’est assez clair. Le Parti communiste roule sur la jante, décrédibilisé par ses alliances locales avec le PS. Mélenchonne traite les Verts de sectaires, alors qu’aux régionales, il y aura des listes d'union entre le Parti de gauche et les Verts dans une région sur deux. Bref c’est la grande débandade. Duflot et Mélenchonne seront tous les deux candidats à la présidentielle, avec comme perspective des scores à moins de 10. Tout bénef pour Hollande.

    Aussi Hollande peut se dire que tout est d’ores et déjà calé à Gauche : il sera le seul candidat présentable, et il est assuré de sortir en tête au premier tour. Il restera ensuite à culpabiliser les électeurs sur le thème du vote utile, et là, il y a du métier… et des postes à promettre aux gentilles filles et aux gentils garçons qui feront le choix judicieux de relayer de la bonne parole.

    salle-des-fetes-palais-elysee-01.jpg

    À Droite

    A Droite, la principale inquiétude de Hollande est le score du Front National, qu'il souhaite le plus élevé possible. Les bisbilles de la famille Le Pen ne sont pas une bonne nouvelle. Vous observerez d’ailleurs à quel point les leaders du PS sont discrets sur les difficultés actuelles du Front National

    Hollande va veiller à renforcer le Front National, en validant ses thèses. Hier matin, il reprenait la thématique de Bush sur la société clivée entre le bien et le mal, et son Sinistre des transports revendiquait les contrôles au faciès.

    - Comme Le Pen? 

    - Oui, comme le Pen.

    Dans le même temps, il fera les provocations nécessaires pour gonfler le FN, et bien entendu nous aurons droit au énième retour du vote des immigrés. Surtout, et de manière très pragmatique, on voit que c’est le service minimum pour empêcher des gros scores, et peut-être des victoires du FN aux régionales. En temps ordinaires, tout serait fait pour bloquer les listes EELV-Parti de Gauche qui vont affaiblir le PS. Non, l’idéal pour Hollande serait une victoire de Marine Le Pen dans la région Nord (qui de plus rétamerait l’influence de Martine Aubry, bon débarras). Soyons réalistes : il fera tout pour que le FN puisse se retrouver aux alentours de 25 %, ce qui est très réaliste vu les scores actuels des candidats de ce parti.

    Pour Hollande, c’est l’hypothèse de rêve parce qu’il ne reste plus alors que 25 % pour les autres candidats de Droite. Et même si ça déborde un peu, ce n’est pas un problème car il y aura plusieurs candidats pour se partager ces 25-30%. La campagne des primaires va être rude et laissera des traces. Le jeu sera de veiller à ce que les deux candidats se neutralisent. Qui peut croire que Sarkozy est prêt à renoncer, et à jouer le jouer le jeu s’il perd les primaires? Et même si Juppé devait renoncer, c’est Bayrou qui se présenterait, et qui viendrait disputer ce précieux score de la droite non-FN.

    Alors ?

    Au final, Hollande préférait se retrouver face à Marine Le Pen, car sa réélection serait plus facile, et il fera tout pour parvenir à ce résultat. Si c’est un non-FN, ce sera un peu plus délicat. En tout cas, ce sera une campagne minimale, genre le pépère de la continuité, plus conservateur que jamais, avec comme thème : « Vous ne m’aimez pas, je le sais, mais vous n’avez pas le choix. Vive la démocratie »

    En tout cas, Hollande n’a pas besoin de chercher un local de campagne. Ce local, c’est le Palais de l’Élysée, et ça, on l’a bien compris. 

    elyjour10.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu