Avertir le modérateur

liberté des femmes

  • Amitiés à mes sœurs afghanes

    17368_4.jpg« Président sortant cherche électeurs pas chers pour réélection ». Un classique des fins de campagnes électorales, assorti de largesses démagos. Aussi, j’ai plaisir à remettre au sympathique, et efficace, Hamid Karzaï, la Banane d’Or de la démocratie, pour l’ensemble de son œuvre, couronnée par la publication de la loi chiite n° 988 du 27 juillet 2009 sur le statut des femmes.

    Hamid Karzaï, ce grand moderniste, installé, perfusé, soutenu, financé, encadré, cornaqué, surveillé, appareillé, conseillé, supporté, protégé, défendu, guidé, chouchouté, nourri, blanchi et logé par la très américaine coalition…, bref ce grand moderniste n’a jamais raté une occasion pour montrer qu’il était totalement à côté de la plaque. Mais il va de soit qu’en diabolisant les talibans, qui ont déjà bien leur dose au naturel, on finit par transformer le plus cynique des pantins en un presque grand humaniste, résistant dans l’âme.  

    Or, notre héros, tel Bernadette, avait montré sa vraie nature en mars dernier en publiant une loi sur le statut personnel de mes sœurs afghanes. Une loi révoltante : la femme n’était plus l’avenir de l’homme, mais sa chose. Une loi chiite, car ce texte reposait sur l’identification religieuse, et concernait entre 10 à 20% de la population. Les femmes afghanes étaient – fait rarissime – descendues dans la rue pour manifester et tous les gran-grands du monde s’étaient émus sur ton : « Mon Dieu, quelle horreur ! » Avec également quelques arguments juridiques en soutien. Et oui, que diable ! Le si gentil président Hamid Karzaï ne doit pas oublier qu’il est l’image de la démocratie et des belles valeurs qui éclairent le monde. La constitution afghane, si elle permet l’adoption de législations tenant compte des particularismes religieux, affirme en son article 22 que les hommes et les femmes « ont les mêmes droits et devoirs devant la loi. ». Et l’Afghanistan nouveau avait ratifié le 5 mars 2003 la « Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes. » dn53lerp.jpg

    Oui mais voilà, la vilaine loi retirée en mars réapparaît à peine ripolinée fin juillet. Human Rights Watch, qui a donné l’alerte, explique : « La nouvelle loi autorise un époux à priver sa femme de tout soutien matériel y compris la nourriture si elle refuse de se soumettre à ses désirs sexuels, et accorde le droit de garde des enfants exclusivement au père et au grand-père. Les femmes doivent désormais demander la permission de leurs époux pour travailler et les auteurs de viol peuvent éviter des poursuites judiciaires s'ils payent le ‘prix de sang’ à la jeune victime pour les lésions causées par le viol. »

    Tout ce pourquoi ? La réponse n’est pas très difficile : Hamid Karzaï tient les droits des femmes pour quantité négligeable, alors qu’il a tant besoin du soutien des chefs de clans qui feront voter les clans. 

     

    Oui, une Banane d'Or bien méritée.

    napoleon.jpg

    Un illustre récipiendaire de la Banane d'Or
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu