Avertir le modérateur

mae

  • Aurore Martin : La grosse manip’ du gouvernement

    L’extradition d’Aurore Martin porte la signature du nouveau couple tendance, Valls/Hollande. Un drôle de couple à vrai dire qui me rappelle le couple Banier/Bettencourt. Genre : le protecteur adoré qui abuse des gentillesses de la mamy larguée et pas trop regardante.attention_manipulation1.jpg

    Circulez, il n’y a rien à voir ?

    Si j’en crois le staff du PS, il n’y aurait rien à voir car il s’agirait juste de l’exécution d’une décision de justice. Allons, allons… A d’autres ! Merci de ne pas nous prendre que pour des cons, comme disait Coluche.

    Il n’y a plus personne pour décrypter les faux discours innocents ? On gobe tout, parce que le gentil gouvernement nous protège des méchants ?   

    Regardons de près,... et n'oublions pas la toile de fond: Valls fonce pour s'imposer, car Ayrault est en déroute. Hollande aime bien Ayrault, mais il sait qu'il est impossible de gouverner avec un premier ministre effondré dans les sondages.  

    D’abord, ce silence..

    La première donnée qui pue le coup tordu, c’est le silence assourdissant de ces maniaques des micros, juste après l'arrestation.

    Pendant la campagne, Hollande avait appelé Guéant à la clémence pour Aurore. Un engagement qui ne valait rien, comme les autres, mais qui montre qu’Hollande connait bien l’affaire. 

    Une Française est livrée à la prison espagnole pour avoir participé en Espagne à deux réunions d’un parti qui est légal en France. C’est une première, et aucun de nos bavards impénitents n’a un mot pour parler de cette affaire, défendre notre compatriote, ou au minimum lui apporter un message de réconfort ?

    Aurore Martin moins vendable que Florence Cassez ?

    Ce silence est une signature. Mais il y a bien plus.

    Pourquoi ne pas avoir arrêté Aurore chez elle ?  9782365490047.jpg

    Que nous disent Valls et Taubira, sa danseuse d’un jour ? « Il y avait une décision de justice, et notre devoir est de faire appliquer les décisions de justice ».

    Oki ! Ça serait çà le truc ?

    Petits rigolos !

    Aurore a vécu trois mois dans la clandestinité, mais depuis juin 2011, c’était fini. Aurore menait une vie tranquille et se rendait tous les jours à son travail. Elle avait la vie sociale de tout le monde, et participait aux réunions de son parti politique. La police et la justice avaient son adresse. Rien n’était caché.

    Le vaillant parquet et la vaillante police pouvaient l’arrêter tranquillement chaque jour depuis 18 mois, chez elle, ou quand elle achetait son pain, ou quand elle se rendait au travail, ou au cinéma… Un jeu d’enfant.

    Alors, pourquoi s’être abstenu ?  

    Aurore n’a pas été arrêtée chez elle parce qu’il aurait fallu que les sinistres assument, et ça, c’est trop demander à ces lopettes.

    L’astuce a été de tendre un piège, le plus banal possible, et après de lever les bras au ciel sur le thème « je n’y suis pour rien, c’est la loi qui s’applique toute seule ».

    Ils ne savent même pas mentir…

    Que nous disent ces deux faux-culs, qui ne savent même pas mentir ?

    Valls : « Aurore Martin a été arrêtée lors d'un contrôle routier habituel en cette période de vacances. Je démens toute autre version des faits ».

    Taubira : « Aurore Martin a été interpellée lors d'un contrôle d'alcoolémie aléatoire ».

    Alors, contrôle routier des vacances ou contrôle d’alcoolémie ? Déjà deux versions…

    Mais surtout : pourquoi ne répondent-ils pas à la question principale, à savoir le refus d'arrêter Aurore chez elle, et depuis bien longtemps ? 

    Et cet empressement à dire : « Ce n'est qu'une affaire judiciaire ». Pas un seul mot d'analyse politique sur la question basque ? Sans doute une question qui n'existe pas ? 

    jeuxdecon.jpg

    Le but : maintenir la tension

    En réalité, Valls et Hollande savent très bien qu’Aurore présentait un danger zéro pour l’ordre public. Mais la  seule chose qui compte est de maintenir la tension. Taper sur l’ETA, c’est un puits de consensus, alors il ne faudrait pas que la source se tarisse.

    Comme tous les répressifs, Valls et Hollande se contrefichent de l’effet immédiat de leurs décisions. Seuls comptent l’effet médiatique et la construction du désordre, qui permettent de se préparer de nouvelles gloires sur le thème : « Moi, défenseur de l’ordre, protecteur de vos libertés ».

    C’est donc un mensonge doublé d’une provocation, en espérant entretenir le mal, et là, c’est tout bénef. L’ETA, qui respecte l’arrêt des armes, est invendable et affaibli, donc très facile à diaboliser. Alors allons-y gaiement, et par la même occasion, enterrons toute idée de reconnaissance d'un pays basque.

    Ce coup tordu est une pure provocation, avec l’espoir de provoquer une réaction… qui permettrait un nouveau degré dans la répression, l’occasion sans risque de se faire valoir.

    Personne n’est dupe. Ces mecs sont accros, et s'ils ne se soignent pas, ils en feront d’autres. 

    38202_aubryune.jpg

    C'était le bon vieux temps...

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu