Avertir le modérateur

mondialisation

  • La fausse accusation de Trump à Obama ? par Manlio Dinucci

    Le gentil Obama critiqué par le méchant Trump parce qu’il aurait financé l’effort militaire US sans assez de contreparties pour les US… Pas du tout, répond le New York Times, le porte-parole d’Obama, on les a mis à genoux, et ça nous rapporte un max. Merci Manlio…

    les-depenses-militaires-dans-le-monde.jpg

     

    La fausse accusation de Trump à Obama ?

    par Manlio Dinucci

    Face à l’accusation du président nouvel élu Trump contre l’administration Obama, parce qu’elle n’aurait à peu près rien obtenu des alliés en échange de la « défense » que les États-Unis leur assurent, le New York Times est descendu dans l’arène. Il a publié le 16 janvier une documentation, fondée sur des données officielles, pour démontrer ce qu’a fait l’administration Obama pour « défendre les intérêts des USA à l’étranger ».

    Ont été conclus avec plus de 30 pays des traités qui « contribuent à apporter de la stabilité dans les régions économiquement et politiquement les plus importantes pour les Etats-Unis ». A cet effet les USA ont déployé en permanence outremer plus de 210 000 militaires.

    En Europe, ils maintiennent environ 80 000 militaires, plus la Sixième Flotte basée en Italie, pour « défendre les alliés Otan » et comme «dissuasion contre la Russie ». En échange, ils ont obtenu l’engagement des alliés Otan de « défendre les États-Unis » et la possibilité de garder leurs propres bases militaires proches de Russie, Moyen-Orient et Afrique, dont le coût est assumé pour 34% par les alliés. Ce qui permet aux USA d’avoir l’Ue comme plus grand partenaire commercial.

    Au Moyen-Orient, les États-Unis maintiennent 28 000 militaires dans les monarchies du Golfe, plus la Cinquième Flotte basée à Bahrein, pour « défendre le libre flux de pétrole et gaz et, en même temps, les alliés contre l’Iran ». En échange ils ont obtenu l’accès à 34% des exportations mondiales de pétrole et à 16% de celles de gaz naturel, et la possibilité de maintenir leurs propres bases militaires contre l’Iran, dont le coût est assumé pour 60% par les monarchies du Golfe.

    En Asie orientale, les États-Unis maintiennent plus de 28 000 militaires en Corée du Sud et 45 000 au Japon, plus la Septième Flotte basée à Yokosuka, pour « contrecarrer l’influence de la Chine et soutenir les alliés contre la Corée du Nord ». En échange ils ont obtenu la possibilité de maintenir leurs propres « bases militaires près de la Chine et de la Corée du Nord », dont le coût est assumé par les alliés dans la proportion de 40% en Corée du Sud et de 75% au Japon. Cela permet aux USA d’avoir le Japon et la Corée du Sud comme importants partenaires commerciaux.

    En Asie du Sud-Est, les États-Unis maintiennent un nombre variable de militaires, de l’ordre de plusieurs milliers, pour soutenir la Thaïlande et les Philippines avec l’Australie dans le Pacifique. C’est dans ce cadre qu’entrent « les exercices militaires pour la liberté de navigation en Mer de Chine Méridionale », où passe 30% du commerce maritime mondial. En échange les États-Unis ont obtenu la possibilité de « protéger » un commerce maritime d’une valeur de plus de 5 000 milliards de dollars annuels. En même temps ils ont obtenu « une région plus amie des États-Unis et plus en mesure de s’unir contre la Chine ». On oublie dans cette liste le fait que le Pentagone, pendant l’administration Obama, a commencé à déployer contre la Chine, à bord de navires de guerre, le système Aegis analogue à celui déjà déployé en Europe contre la Russie ; système en capacité de lancer non seulement des missiles anti-missiles, mais aussi des missiles de croisière armables de têtes nucléaires.

    Elle est donc infondée, la critique de Trump à Obama, lequel a démontré dans les faits ce qu’il affirme dans son dernier message sur l’État de l’Union : « L’Amérique est la plus forte nation sur la Terre. Nous dépensons pour le militaire plus que ne dépensent ensemble les huit nations suivantes. Nos troupes constituent la meilleure force combattante dans l’histoire du monde ».

    Voilà quel est l’héritage laissé par le président « bon ». Que fera maintenant le « méchant » ?

    ROD0072004.jpg

  • Montebourpif va-t-il nationaliser Renault ?

    prjxc86.jpg629 emplois menacés à Florange ; 7.500 détruits chez Renault. Le cas est réglé, car le gouvernement est sur les dents : Renault va être nationalisé… A vrai dire, c’est le farceur Montebourpif qui se retrouve en string. Eloignez les enfants…

    D’abord, les réalités économiques de notre temps. Pour Renault, c’est comme pour Mittal, les affaires ne vont pas si mal, mais il faut s’adapter à vitesse V. Il y a six mois, la bourse de Paris était effondrée ; depuis, elle est à plus 15%. Tout va très vite. Quelques heures d’avion pour les boss, une journée de train ou de camion pour le matos, et en temps réel pour les réunions de direction via Internet. Ça bouge à grande vitesse, et ça sera comme ça pour des années.

    Renault en faillite ? Non, car Renault n’a pas fait comme Peugeot, qui est restée la plus française des entreprises, et qui se trouve si affaiblie.

    Renault, par son charismatique boss Carlos Ghosn, depuis Detroit (Etats Unis, Amérique du Nord) où il présentait les derniers modèles de Nissan, explique vouloir « améliorer la compétitivité de ses usines dans l'Hexagone » et doit pour ce faire supprimer 17 % de ses effectifs français d'ici à fin 2016. 8.260 départs qui seront peut-être compensés par quelques embauches.

    La référence est pure business. Renault veut « abaisser son point mort de 12 % en-dessous du niveau de ses ventes 2011 (2,72 millions de véhicules) »... en cumulant toutes ses productions, c’est-à-dire  en France, très minoritaire, et en Roumanie, Maroc ou Corée du Sud.

    Notre ami Carlos Ghosn a voulu rassurer (Ah ah ah…) en expliquant que « la fermeture de sites en France n'avait rien d'inéluctable, à condition que ceux-ci deviennent plus attractifs ».

    Dans le « cerveau » de Montebourpif, tout est allé très vite.

    Pour Peugeot, avec la suppression de 8.000 suppressions de postes, dont 3.000 sur le site d’Aulnay-sous-Bois, le génie de la démondialisation avait parlé de traitrise.

    Pour les 629 emplois menacés de Florange, sur les 2.800 salariés du site, il avait menacé de nationalisation.

    Alors pour notre ami Carlos Ghosn ? Le procès pour haute trahison ? La nationalisation ? L’exil en Russie ? Plus sévère encore... Carlos Ghosn sera condamné à lire « Votez pour la démondialisation » (Flammarion), livre majeur de la théorie économique de 48 pages, écrit par Montebourpif. Quel supplice ! 

    En fait, il ne se passera rien. La farce gouvernementale trouve ici ses limites, car le puissant Renault n’est pas le faiblard Peugeot, ni la cible idéale Mittal, Indien vivant à Londres.  

    La France est en live. Le PDG de Renault, depuis Detroit, humilie le sinistre de l’Industrie. Cette attaque restera sans aucune suite pour le simple motif qu’elle est sérieuse et que nous n’avons plus de gouvernement. La France se gère toute seule, comme une grande. Il ne reste plus que les militaires pour devoir obéir. Je les plains. 

    visu-ubu-roi-internet.jpg

    Le Gouvernement gouverne

  • Véto : Le poids de la Chine

    FIC10661HAB40.jpgNotre Longuet « ministre » de la Défense était hier matin remonté comme une pendule après le véto de la Chine et de la Russie au Conseil de sécurité, parlant de « coups de pied au cul qui se perdent ». Nos ministres ont la classe,… mais j’attends de voir ce qui restera de ces petits cris dans quelques jours. Les Chinois sont au plus fort devant un monde occidental endetté, divisé et manipulé par une locomotive US sans vision.

    Le double véto d’hier est d’autant plus notable qu’il y avait, autour de la table, un consensus objectif, l’accord étant drivé par les grandes puissances occidentales et la Ligue arabe. De plus, dire qu’Assad est peu vendable, c’est peu dire.

    C’était un véto contre tous les courants ascendants du moment, et pourtant la Russie et le Chine assument avec sérénité. Ce véto montre la force diplomatique de la Chine, alors qu’elle s’impose comme leader économique du monde. Je crois ce vote très important.

    La situation en Syrie en janvier 2012 ressemble beaucoup à celle de la Libye en mars 2011. Pour la Libye, la Chine et la Russie s’étaient abstenues, permettant l’adoption de la résolution, et tout le problème est que la France, la Grande-Bretagne et les US, puis l’OTAN ont truandé ce mandat : la zone d’exclusion aérienne s’est transformée en guerre contre le gouvernement, avec bombardements systématiques et envoi de troupes au sol.

    La Chine et la Russie disent clairement qu’on ne les y reprendra plus. Le devoir d’ingérence, avatar colonialiste kouchnérien, a explosé en plein vol car il ne reposait sur aucun fondement juridique, et permettait tous les coups tordus, planqués sous l’étendard de la vertu. En remplacement, l’ONU a mis des années pour trouver un fondement juridique cohérent, avec « la responsabilité de protéger », mais la première utilisation de ce concept, pour la Libye, a conduit à de tels abus que le truc est bien enterré. 5a2e57508821e035050a3bdb09cbe53f-300x300.gif

    La Russie entend gérer au mieux la défense de ses intérêts dans la région, et elle utilisera ses accords de coopération avec la Syrie. Point. La Chine appuie, car elle est très attachée à la défense de la souveraineté des Etats, et se méfie au plus haut point d’un Conseil de Sécurité prisonnier de ses préjugés politiques et qui ne représente plus le monde tel qu’il est.

    La Chine est forte, et le fait savoir. Obama et Clinton se sont fait infliger une leçon. Car d’autres nouvelles intéressantes sont venues rappeler quel est le nouvel ordre du monde, et elles ramènent à peu de choses l’excitation de notre Longuet.

    On apprend qu’en 2012, la Chine va devenir le premier exportateur sur le marché européen, détrônant les US. Que la Chine, très soucieuse de la stabilité économique de son partenaire européen, va se préoccuper de stabiliser les marchés. Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a expliqué que la Chine devait « aider à stabiliser le marché européen », afin de « s'aider elle-même » et envisageait une « participation accrue » au fonds de secours européens. Mais la Chine n’aime pas trop les contraintes, et elle a décidé que les compagnies aériennes chinoises ne paieraient pas la taxe carbone pourtant imposée par la législation européenne. Dans le même temps la marque de luxe Shang Xia, créée par Hermès en Chine, va ouvrir une grande boutique à Paris, et tout le monde s’y pressera.

    Les temps changent, il faut se mettre au goût du jour.

    sans-titre.png

  • Mais qui mettra Davos en faillite ?

    la-mafia-fait-la-loi-12453-1236823330.jpgChaque année à Davos, une association de malfaiteurs se réunit en toute impunité, devant une presse qui se pâme devant ce ballet de Porsche Cayenne sur fond de sapins enneigés.  

    Ce truc s’appelle le forum économique mondial, qui réunit – ne riez pas – les élites économiques du monde. Donc, nous sommes les crétins, privés de Davos, et les élites se réunissent chaque année pour savoir ce qu’elles vont faire de nous.  

    Il y a la fashion week…, et là, c’est la economic week, avec son défilé de mecs ventripotents et de femmes reliftées. On ajoute même « des intellectuels et des journalistes », comme le cuisinier qui rehausse le rôti avec du persil et une pincée de quatre épices.

    Vous dirigez une entreprise de plâterie-peinture, vous êtes artisan boulanger ou vous êtes le boss d’une clinique médicale, et vous voulez aller à Davos pour distiller vos bonnes idées ? Bon, c’est un peu plus compliqué. Car pour être membre de l’asso qui gère le forum, il faut un chiffre d’affaires supérieur à cinq milliards de dollars.

    La mafia des castes… Oui, et le système est raffiné.

    Pour qu’un pédégé à plus de cinq milliards puisse poser son délicat postérieur sur une chaise à Davos, sa firme doit payer une cotisation de 60 000 francs suisses (50 000 €). Cà, c’est pour le patron boudu. Car tout se joue au sein des Industry Partners et Strategic Partners qui versent 250 000 francs suisses (200 000 €) et 500 000 (400 000 €) pour mener le bal à Davos.

    Mille enfoirés,… et cinq cents « journalistes », qui œuvrent en toute indépendance, cela va de soi.

    Chacun comprend donc qu’on retrouve dans les Industry Partners et Strategic Partners tous les petits lascars qui ruinent le monde.

    Aujourd’hui, on tape sur Sarko. Pourquoi pas ?

    Mais comment se fait-il qu’en toute impunité se tienne ce regroupement d’affameurs de populations ? En trente ans, ils n’ont pas vu venir une seule des grandes évolutions, de l'effondrement boursier au printemps arabe. Ce groupe d’encravatés représente tout ce qu’il y a de plus nocif sur le plan boursier et financier, et il légitime, pour la défense de ses petits intérêts, les pires agressions économiques et sociales contre le monde vivant.

    Non, tout ce qu’ils méritent, c’est une assignation en liquidation judiciaire, vu le dommage causé.

    cosa-nostra-copie.jpg

    Davos, en attendant le tribunal ?

  • Noël dans le Vieux Lyon

    Mais pourquoi ne viennent-ils pas tous à Lyon ? Je n’ai jamais bien compris pourquoi les Français ne venaient pas tous en vacances à Lyon, et pour quoi les touristes étrangers allaient se perdre à Paris ou à Deauville, alors que Lyon est la plus belle ville du monde… La plus belle, dès lors qu’on se pose au Vieux Lyon, cet alliance sublime de la France et de l’Italie, cette enclave de la Renaissance qui pousse les feux de l’humanisme, accueillant à table ouverte tous les esprits perdus de nos économies sauvages et chancelantes.

    Chères amies, chers amis, laissez tomber votre précieux bidon de glycol, dites adieu à Roissy, et traversez la Saône : cinq siècles de civilisation, donc de raffinement, vous attendent !

    VieuxLyonStJeandepuisfourvire.jpg
    Le voilà, ce Vieux Lyon, et la Saône
    (Les promoteurs immobiliers voulaient raser le quartier, mais Malraux les a calmés)
    les-toits-du-vieux-lyon_940x705.jpg
    De plus près..., avec la Tour rose qui émerge
    ("La Tour rose" a été un grand restaurant et un grand hotel, mais pour le moment ça patine)
    (Je conseille "Les Adrets" ou "Les Retrouvailles", des valeurs sures)
    toits_rouge.jpg
    Non, mais vous avez déjà vu un truc comme ça ?
    1388260394_ccd3d37b10.jpg
    Et la nuit, c'est à craquer
    (Je vous avais prévenus)
    lyon_escaliers0001.jpg
    Pour arriver au Vieux Lyon, on peut descendre de la colline de Fourvière
    (La colline qui prie)
    Lyon-Quartier-St-Georges.jpg
    Mais le mieux c'est quand même de traverser la Saône
    (Lyon pourrait se passer du Rhône, mais pas de la Saône)
    P003081_redimensionner.jpg
    Un autre monde
    N14416.jpg
    La passerelle Saint Georges est un must
    passerelleStGeorges.jpg
    La même, un jour de crue
    (Car la Saône est comme les lyonnais : sage en apparence)
    17647826.jpg
    Mais un jour de brume, vous resterez sur le quai, car la lumière est magnifique
    (C'est le seul endroit où je peux rester des heures à pêcher)
    lyon-place-bellecour-lyons-f401.jpg
    Quelques mètres de recul, et vous voici place Bellecour
    Place-Bellecour-Fourviere.jpg
    Aïe, aïe, aïe ...
    bellecour_nuit.jpg
    Bon, il faut y aller !
    LYON_Les_quais_de_saone_25[1].jpg
    Vous pouvez prendre le pont Tilsitt...
    (Au fond, le quartier Saint Georges)
    Lyon_-_Passerelle_du_Palais_de_Justice.jpg
    ...mais le mieux, c'est la passerelle du Palais de Justice
    8.jpg
    Attention : la nuit, c'est tellement beau qui vous risquez de virer dans la Saône
    vieux-lyon.jpg
    Là, vous êtes dans le Vieux Lyon, la partie Sud, Saint Georges
    une-rue-du-vieux-lyon.jpg
    Rue du Boeuf : on se rapproche de Saint Jean
    (Le "Sol Café", la meilleure paëlla de Lyon)
    Lyon.jpg
    Ca, c'est le centre du monde
    Au fond, vers le Sud, c'est Saint Georges
    Sur le côté, vers l'Ouest, c'est la montée du Gourguillon, qui conduit à Fourvière
    Derrière vous, le Nord, et Saint Jean qui vous attend
    Au pied de la montée du Gourguillon, le lieu historique du théatre de Guignol

    (Prenez la deuxième à gauche, et vous arrivez chez mon amie Christina qui vous sert des Mojitos à tomber à la renverse)

    9378328.jpg
    L'ancienne maison des avocats
    (La nouvelle a émigré à la Part-Dieu)
    (J'y ai usé mes fonds de culotte... Que d'émotions)
    aur034.jpg
    La cour d'appel est à quelques mètres
    (Une grande rénovation est en cours, et ce sera à voir (comme simple visiteur))
    vieux-lyon-nuit800.jpg
    La rue Saint Jean, depuis la Place Neuve Saint Jean
    (Un pur morceau d'Italie)
    Lyon-Place-Saint-Jean-FRG-thumb-600x398.jpg
    Quelques mètres, et c'est la place Saint Jean...
    p1150371.jpg
    ... où vous attend la cathédrale
    gp_st_jean_2.jpg
    La même, vue depuis Fourvière
    fourviere_saint_jean_lyon.jpg
    La même encore, vue côté Saône
    fete-des-lumieres-2008-cathedrale-saint-jean-a-lyon.jpg
    Pour la fête de lumières, ça donne ça...
    11750_copie-de-tour_rose_nuit.jpg
    Une autre vigie du Vieux Lyon, la Tour rose
    (Elle est déjà sur les photos 2 et 3)
    4_1224579720_la-place-du-change.jpg
    Continuez vers le Nord, en vous êtes sur la magnifique Place du Change
    800px-Le_Temple_du_Change,_Lyon.jpg
    Le temple du Change, un chef d'oeuvre
    stpaul1.jpg
    Le plus au Nord, le quartier Saint Paul
    quai-pierre-scize-vieux-lyon-2.jpg
    Le quai Pierre Scize, avec, pour les veinards qui y habitent, vue sur la colline de la Croix Rousse
    (La colline qui travaille)
    Traboule-du-vieux-Lyon.jpg
    Retour à Saint Jean, pour la visite des traboules...
    qstjean7.jpg
    ... qui conduisent vers d'incroyables cours intérieures
    Lyon_traboule2.jpg
    Toute l'Italie...
    lyon_rue_juiverie_006.jpg
    ... et toute la Renaissance
    vieux-lyon-traboule-5041547198.jpg
    Laissez vous guider...
    Lyon_Vieux_Lyon_place_Gouvernement_traboule.jpg
    ... et là, on se retrouve sur le quai de Saône
    bouquet_251.jpg
    A toutes et à tous
    Bonnes fêtes de fin d'année
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu