Avertir le modérateur

mosquée de paris

  • Où sont les puissances musulmanes ?

    coufique.jpgLes Etats-Unis « un des plus grands pays musulmans de la planète ». Obama, avant son discours au Caire, met l’ambiance.

    « Les Etats-Unis et le monde occidental doivent apprendre à mieux connaître l'islam. (…) Quelle que soit leur confession, ce sont ceux qui construisent et non pas ceux qui détruisent qui laissent derrière eux un héritage durable. Je pense qu'il y a un véritable conflit actuellement entre ceux qui soutiennent que l'islam est irréconciliable avec la vie moderne et ceux qui pensent qu'au contraire l'islam a toujours su évoluer en même temps que le progrès. » President Obama said.

    Les Etats-Unis, puissance musulmane : bien sûr ! L’un des pays où se lit le mieux l’islam de demain : c’est évident. Et puissance de plein d’autres choses. Dégagez moi ce choc des civilisations mélange de peine à jouir et de carton pâte... Quel flegmon de la pensée ! Quand je vois toutes mes amies et mes amis, gauloises ou gaulois, de souche ou d’importation, musulmans attachés à leur foi et citoyens défenseurs de leurs droits, amoureux du droit, je ne parviens pas à comprendre cet aveuglement qui veut sans cesse réduire les siècles de civilisation de l’islam à leur pire caricature.introduction%20a%20la%20civilisation%20musulmane.jpg

    Pour ce qui est de la France, c’est notre histoire ratée qui nous aveugle.

     

    Retour aux lendemains de la guerre de 1914/1918, et illustration, de première importance, avec le projet de la Mosquée de Paris. Et oui, la première arrivée massive des musulmans sur le sol hexagonal a été pour défendre le drapeau contre les Fritz.

     

    Le lascar Edouard Herriot est à la manoeuvre: « Les millions de musulmans de notre Afrique sont une partie vivante de la France, pareillement. Nous respecterons en Orient les aspirations et les voeux de leurs coreligionnaires ».

     

    D’où la création d’une Mosquée de Paris. Ces combattants, ces morts, et pas un lieu de prière… il fallait faire quelque chose.  Lisons le grand républicain : « A tous ces musulmans, quelle que soit leur origine, s'ils évoquent le nom de la France et demandent son aide spirituelle, son hospitalité, Paris offrira l'accueil de l'Institut Musulman l'ombre pieuse de sa mosquée, le délassement des lectures dans la bibliothèque arabe, l'enseignement des conférences et enfin la joie d'un foyer libre. »

     

    De quoi avoir la larme à l’œil, non ? 

     

    Le rapport du grand Herriot conduit à la publication au Journal Officiel du 21 Août 1920 de la loi « portant affection d'une subvention de 500 000 francs à la Société des Habous des Lieux Saints de l'Islam pour la construction d'un Institut Musulman à Paris. »

     

    9782226109859-x.jpgTrès bien, sauf que les faux culs de francs-maçons qui tenaient alors l’Assemblée avaient réservé un sort bien spécial à l’islam. Une grande entourloupe ! La loi de 1905, article 43 allinéa 2, avait été déclarée inapplicable dans les départements français d’Algérie. Là bas, si loin, la religion restait affaire d’Etat, de telle sorte que les deux associations – 1901 et 1905 – créées pour financer la Mosquée de Paris, eurent leur siège à Alger. Ce qui explique d'ailleurs comment la France a perdu prise sur la Grande Mosquée de Paris avec l'indépendance de l'Algérie.

     

    Cachée derrière l’illusionniste Herriot, la République allait payer. En fanfaronnant, avec « l'Institut Musulman » qui n’a rien de religieux et accepte les sous comme une éponge attend l’eau, et la Mosquée, camouflée en Association des Habous et des Lieux Saints de l’Islam, avec l’argent public qui pouvait financer les cultes ayant leur siège dans les départements d’Algérie.

     

    Lors de la pose de la première pierre, le 19 Octobre 1922, c’est le Maréchal Lyautey, salué comme le « Maréchal de l'islam » qui s’égosille, alors que le Gouverneur Général Steeg fait pleurer dans les chaumières en célébrant « la France, puissance musulmane ». Ambiguïté fondamentale… Nous n’en sommes jamais sortis. 

     

    Aujourd’hui, on parle de 2° ou de 3° génération. Mais, c’est se moquer de l’histoire et des soldats. Allez devant n’importe quel monument aux morts, et lisez. Pour mourir sous l’uniforme en 1914, il fallait être né au XIX° siècle. Ce sont  6, 7 ou 8 générations qui sont là ! L’islam fait partie de notre histoire et de notre culture, comme aux US, mieux qu’aux US. Et l’Europe est l’un des lieux du grand renouveau de l’islam, pétri de l’esprit de libertés.

     

    Obama a mille fois raison de rejeter cet essentialisme foireux qui toujours assimile les musulmans aux sociétés bédouines du Haut Moyen-âge.

     

    Si tout ça vous fait souffrir, prenez un efferalgan et restez à l’ombre, car je crois qu’Obama ne se déplace pas au Caire ce 4 juin pour le fun.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu