Avertir le modérateur

négationnisme

  • Génocide : Sarkozy menacé par sa propre loi ?

    9782711014965FS.gifLa loi sur la pénalisation de la négation du génocide arménien sera-t-elle votée ? Rien n’est impossible car il suffit qu’une majorité se dégage au Sénat. Sarkozy veut en faire un acte d’autorité, alors on peut penser que la proposition de loi sera inscrite, comme priorité, à l’ordre du jour du Sénat.

    Ok. Mais s’il persiste dans ses propos publics, Sarkozy pourrait bien être le premier justiciable de cette loi...

    En effet, qu’a-t-il déclaré hier ? « Je respecte les convictions de nos amis turcs, c'est un grand pays, une grande civilisation, il faut respecter les nôtres ».

    Rien de bien grave,… sauf si la loi est votée. Regardons cette phrase de près.

    D’abord, le génocide arménien est une affaire de convictions personnelles, et non le résultat de preuves intangibles, qui s’imposent à tous. Dans cette phrase, le génocide ne relève pas du fait, ni de la vérité objective, mais du subjectivisme de la pensée. On n’est pas sur le registre de la preuve factuelle, mais sur celui de la conviction.

    Surtout, ces convictions sont d’autant plus faibles… que sont admises et respectées les convictions contraires. Sarkozy « respecte les convictions de nos amis turcs », c’est-à-dire la contestation du génocide.

    Dans cette phrase, le génocide devient une opinion, dont sont convaincus les Français, et dont ne sont pas convaincus les Turcs. Sarkozy appelle au respect mutuel des ces opinions contraires, c’est-à-dire qu’il exprime l’idée que la contestation du génocide, énoncée avec force par le premier ministre Erdogan, est une opinion qui mérite le respect. Ce faisant il accrédite la thèse que la vérité n’est pas établie.

    Pour respecter la loi, son propos aurait du être simple : « Le génocide est une vérité historique et juridique indiscutable. C’est une aberration de la contester ».

    Aussi, le propos se trouve dans le champ d’approche du négationnisme. La jurisprudence sanctionne le fait de nier l’existence des crimes, mais aussi de douter de leur existence ou de les minimiser de manière outrancière. Toute remise en cause de l’existence des crimes, même de manière déguisée et dubitative, tombe sous le coup de la loi. Si la même phrase avait été prononcée à propos du génocide juif, des poursuites auraient été engagées.  

    Ajoutons que les dirigeants politiques turcs seraient de fait interdits de séjour en France... sauf à passer par le tribunal avant de rentrer au pays...

    Qui peut faire comprendre à nos parlementaires qu’il faut retrouver la raison, et remiser cette loi ?

    génocide,négationnisme

  • On attend quoi pour le virer, cet évêque ?

    19757a-shoah_une_etoile_juive_au_encheres.jpgRichard Williamson, 67 ans, végétait dans sa médiocrité extrêmiste, soldant ses salades au sein de la Fraternité sacerdotale St Pie X, et tout allait très bien. Mais voilà que Benoît XVI a trouvé urgent, par un décret du 24 janvier, de lever l’excommunication de cet imbécile heureux. Pas de chance, on rappelle au Pape fatigué que Williamson est un négationniste forcené, et que ça fait désordre. Gros désordre…

    Car le négationniste intégriste a au moins le mérite de la franchise. Alors que le décret papal était dans les tuyaux, il avait déclaré à une télévision suédoise le 22 janvier : « Je crois qu’il n’y a pas eu de chambres à gaz (…) Je pense que 200.000 à 300.000 Juifs ont péri dans les camps de concentration mais pas un seul dans les chambres à gaz. »

    Pas de soucis, tranche Benoît XVI, notre brave ami va nier son négationnisme, et après un bon coup de goupillon derrière les oreilles, tout va rentrer dans l’ordre. inacceptable-526f2_1211262205.jpg

    Problème. Williamson ne lâche pas l’affaire, et dans une interview à l’hebdomadaire Der Spiegel de ce jour, le dés-excommunié y va de plus belle : « Il s’agit de preuves historiques, pas d’émotions. Et si je trouve des preuves alors je rectifierai mes propos. Mais cela va prendre du temps». Il affirme avoir « fait des recherches dans les années 1980 » sur ce sujet et être « pour cette raison convaincu de l’exactitude » des positions qu’il défend. « Je dois tout réexaminer encore une fois et voir les preuves ». Et d’ajouter: « Toute ma vie, j’ai toujours cherché la vérité ». L’inverse serait grave, l’abbé !

    Au passage, relevons les scandaleux propos tenus par la grenouille de bénitier Christine Boutin, dont je n’aurais strictement rien à fiche si elle n’exerçait les fonctions  de ministre de la République, chargée du logement, expliquant qu’ « il ne faut pas regarder cette question-là avec le petit bout de la lorgnette ». Christine, regardez bien par le petit bout de la lorgnette : vous y verrez 6 millions de morts.

    merkel.jpgJ’approuve donc pleinement les propos d’Angela Merkel : « La question ne concerne pas seulement les communautés chrétienne, catholique et juive en Allemagne, mais il faut que, de la part du pape et du Vatican, il soit clairement établi qu’on ne peut pas nier l’Holocauste. »  Une  protestation  parmi des milliers d’autres, émanant du monde catholique.

    Je dois avouer que je n’ai jamais été bien convaincu par les propos du Pape Benoit XVI, respecté comme un grand théologien. Appréciation personnelle qui n’est d’aucun intérêt, j’en conviens, car il s’agit d’histoires dont je n’ai pas à me mêler, et surtout pas ici. Mais le Pape est aussi une autorité publique, qui tient des propos s’adressant à toute la population, et qui soigne sa communication. Une voie d’autorité dans un monde qui se morcelle, il y aurait grand tort de s’en priver.

    Oui, mais voilà. Le décret du 24 janvier, qui était plus que discutable, est devenu un scandale qui rattrape celui qui l’a signé. Alors, la seule solution est un re-excommunication. Dare dare et sans finasser.

    Quant à Boutin, ses propos méritent, en droit, la correctionnelle, c’est évident. Je ne vois pas ce que l’immunité aurait à voir avec un tel propos d'illuminée, et le minimum serait qu’elle se prenne un bonne remontée de bretelles par celui qui l’a nommée. Un seul mot : inacceptable.

    auschwitz_entree.jpg

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu