Avertir le modérateur

naturisme

  • Adam et Eve émigrent en Suisse

    lcranach_adameve3.jpgSe promener à poil en toute légalité : à la maison, c’est possible, et encore, mais dans la nature, c’est plus compliqué. La loi n’est pas trop d’accord, et le procureur veille.

     

    Essayez, et le flic qui vient de ranger son carnet à souche pour verbaliser une maman en burqa, parce qu’on n’en voit pas assez, le ressortira aussitôt pour vous, parce qu’on en voit trop. L’outrage public à la pudeur a disparu du Code pénal, mais reste l’exhibition sexuelle, définie par l’article 222-32 : « L'exhibition sexuelle imposée à la vue d'autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d'un an d'emprisonnement et de 15000 euros d'amende ». D’où les lieux réservés, où personne n’impose rien à personne. Maintenant, si un groupe d’amis va se promener en tenue d’Adam et d’Eve dans les grands espaces, le procureur va-t-il les poursuivre ? Je pense qu’on en resterait à quelques sages conseils pour rester discrets, et tchao. Mais qui sait…

     

    Ne désespérez pas. Je vous ai trouvé l’Eden, et si après un hiver rigoureux et triste, vous entendez profiter de la nature au naturel, il suffit de vous rendre dans canton d'Appenzell Rhodes-Extérieures. C’est un petit canton suisse, situé dans l’Est de la confédération : 243 km², 52 000 habitants et quelques vêtements en trop.

    L’été 2008, les randonneurs nus ont fait leur apparition dans le paisible massif d’Alpstein, inspirés par une pratique assez établie en Allemagne, plaçant deux cantons suisses – les Appenzell Rhodes-Intérieures et les Appenzell Rhodes-Extérieures – devant le défi du 100% naturel.

    Les Appenzell Rhodes-Intérieures ont joué le principe de précaution, et en 2009, l’assemblée cantonale a interdit explicitement la randonnée naturiste : c’est le string ou une amende de 200 francs. Pas moins de deux infractions ont été relevées, et on attend les procès de pied ferme. 400nu.gif

    Les Appenzell Rhodes-Extérieures se sont estimées assez armées, la législation permettant de sanctionner le « comportement indécent ». D’où la question : se promener dans la nature dans le plus simple appareil est il un comportement indécent ? Il semble bien que non.

    La justice avait été saisie suite à la plainte d’une femme, qui avait repéré un homme se promenant à poil dans la nature en octobre dernier, sur un sentier pédestre près de Herisau. Notre gentille dame avait suivi l’homme de 47 ans, pour constater que son trajet l’avait conduit devant « une place de pique-nique bien fréquentée » ainsi que « devant une institution chrétienne de réadaptation pour toxicomanes ». Diable.

    Avisée, la gendarmerie a dressé un procès verbal demandant à notre randonneur de payer une amende 100 francs. Mais celui-ci a refusé, et il s’est trouvé convoqué devant le tribunal cantonal de Trogen (où il a comparu habillé). Le procureur a demandé la condamnation, mais n’a pas requis la saisie de l’objet du délit.

    Notre promeneur est passé aux aveux, expliquant qu’il pratique ainsi depuis deux ans, choisit des trajets tranquilles, se baigne aussi simplement dans les rivières et n’apprécie rien de plus que la tranquillité. Le tribunal n’a pas eu recours à une reconstitution, et a jugé sur pièces : rien d’indécent et aucune gène pour personne. Le promeneur relax est relaxé, et le procureur peut aller se rhabiller.

    les_simpsons_005_nu.jpg
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu