Avertir le modérateur

ocde

  • Le communautarisme économique et social mine notre société

    « En France, lorsque l’on appartient à un milieu défavorisé, on a clairement aujourd’hui moins de chances de réussir qu’en 2003 » : ce n’est pas un tract gaucho (La Gauche ??? Où çà ???), mais un rapport de l’OCDE, le rapport PISA (Program for International Student Assessment ; Programme international pour le suivi des acquis des élèves) établi tous les trois ans. C’est un gros travail d’étude et d’analyse effectué sur 65 pays, partiel comme toute forme de classement, mais les résultats et les évolutions parlent. 1311227-Jean-Jacques_Rousseau_Discours_sur_lorigine_et_les_fondements_de_linégalité_parmi_les_hommes.jpg


    En synthèse, le niveau est correct, sans plus, mais le constat majeur, cruel, est l’inégalité : notre système éducatif est le plus inégalitaire du monde. 


    Du côté du gouvernement, c’est le sourire aux lèvres qu’on a commenté ce rapport catastrophique, trop heureux de trouver un motif pour taper sur la Droite, et vanter les mérites des projets en cours.


    Ce plan de com’ focalise sur l’école, comme si on pouvait extraire l’école de la société, et demander à l’école de résoudre tous les maux sociaux. Or, le mal est plus profond. Nous sommes sur une période longue de structuration de l’inégalité sociale, et l’école n’est qu’un des éléments de cette fabrique de l’inégalité.

     

    Nos gouvernants - Droite et Gauche -  et toute une petite classe dirigeante qui va avec, invoquent à tout moment le grand péril que serait le communautarisme, entendu comme le communautarisme arabe, africain ou musulman… que la loi « républicaine » cherche à contenir. Une thèse si bien défendue par un allumé de référence, comme Finkielkraut (La querelle de l'école, Stock). Or, le communautarisme est d'abord économique et social, et il est le résultat d’un ordre dominant, qui bloque la société pour assurer la sauvegarde de ses intérêts.

     

    Combattre l’inégalité ? Oki. On commence par trois politiques publiques : l’urbanisme, en mettant fin aux cités reléguées, avec une vraie mixité sociale, dans tous les quartiers ; les transports, sur un principe d’égalité de réseaux, de fréquence et de qualité dans toutes les zones urbaines ; la santé, avec la même qualité d’accueil en établissement, pour les urgences et les soins lourds.9782021096088.jpg

     

    J’ajoute une petite action de politique pénale. On fait du testing de CV - double CV avec des noms et des adresses modifiées – et on convoque au commissariat dans le cadre de procédures de discrimination ceux qui répondent aux CV des blancos et pas à ceux des zarabes. 

     

    On commence demain ?

     

    *   *   *

     

    Voici la synthèse du rapport.

     

     

    PISA 2012 : Faits marquants

    Performance en mathématiques

    La performance des élèves de 15 ans en mathématiques se situe en France au niveau de la moyenne des pays de l’OCDE, avec un score de 495 points (contre 494 points, en moyenne, dans les pays de l’OCDE).

    En France, le score obtenu en mathématiques par les élèves de 15 ans a diminué de 16 points entre PISA 2003 (511 points) et PISA 2012 (495 points), ce qui, en 9 ans, fait passer la France du groupe des pays dont la performance est supérieure à la moyenne de l’OCDE au groupe des pays dont la performance est dans la moyenne de l’OCDE.

    Cette baisse entre 2003 et 2012 est en partie due à la chute des résultats observée en France entre 2003 et 2006.misereRG.jpg

    Par rapport aux résultats de 2003, il y a à peu près autant d’élèves très performants (niveau 5 ou 6 de compétence) en France, mais surtout beaucoup plus d’élèves en difficulté (sous le niveau 2 de compétence), ce qui sous-entend que le système s’est dégradé principalement par le bas entre 2003 et 2012.

    Performance en compréhension de l’écrit et en sciences

    La France se situe au-dessus de la moyenne des pays de l’OCDE avec un score de 505 points en compréhension de l’écrit (contre 496 points, en moyenne, dans les pays de l’OCDE) et affiche un score identique à celui qu'elle avait obtenu lors du cycle PISA 2000. Après avoir accusé un recul sensible en compréhension de l'écrit lors des cycles PISA 2003 et PISA 2006, les résultats de la France ont commencé à remonter lors du cycle PISA 2009, tendance qui se confirme avec le cycle PISA 2012.

    Cependant, les écarts de performance en compréhension de l’écrit se sont creusés sur cette période. Point positif : la proportion d’élèves très performants a augmenté de 4 points de pourcentage. Point négatif : la proportion d’élèves peu performants a elle aussi augmenté de 4 points de pourcentage sur cette période.

    L’égalité des chances dans l’apprentissage

    En France, la corrélation entre le milieu socio-économique et la performance est bien plus marquée que dans la plupart des autres pays de l’OCDE ; le niveau de performance en mathématiques y reste toutefois dans la moyenne des pays de l’OCDE.editor_1317487244471.gif

    Le système d’éducation français est plus inégalitaire en 2012 qu’il ne l’était 9 ans auparavant et les inégalités sociales se sont surtout aggravées entre 2003 et 2006 (43 points en 2003 contre 55 en 2006 et 57 points en 2012). En France, lorsque l’on appartient à un milieu défavorisé, on a clairement aujourd’hui moins de chances de réussir qu’en 2003.

    Les élèves issus de l’immigration sont au moins deux fois plus susceptibles de compter parmi les élèves en difficulté. La proportion d’élèves issus de l’immigration se situant sous le niveau 2 en mathématiques lors du cycle PISA 2012 ne dépasse pas 16 % en Australie et au Canada, mais atteint 43 % en France et globalement plus de 40 % uniquement en Autriche, en Finlande, en Italie, au Mexique, au Portugal, en Espagne et en Suède.

    Même après contrôle du milieu socio-économique, en France, les élèves issus de l’immigration accusent des scores inférieurs de 37 points à ceux des élèves autochtones, soit presque l’équivalent d’une année d’études (contre 27 points, en moyenne, dans les pays de l’OCDE).

    En France, les élèves issus d’un milieu socio-économique défavorisé n’obtiennent pas seulement des résultats nettement inférieurs, ils sont aussi moins impliqués, attachés à leur école, persévérants, et beaucoup plus anxieux par rapport à la moyenne des pays de l’OCDE.

    L’environnement pédagogique et l’engagement et la motivation des élèves

    Dans quasiment tous les pays, préscolarisation et performance en mathématiques sont étroitement liées. En France, la quasi-totalité des enfants sont scolarisés dès l’âge de 3 ans.41C7WPRYACL.jpg

    En France, le climat de discipline est resté à peu près stable entre 2003 et 2012. Cependant, la France se classe parmi les pays de l’OCDE où la discipline est le moins respectée, et ceci même si la plupart des élèves en France bénéficient de classes disciplinées.

    Le nombre de redoublants en France a significativement diminué depuis 2003, mais reste toujours élevé, avec 28 % des élèves de 15 ans ayant indiqué avoir redoublé au moins une fois (contre 12 %, en moyenne, dans les pays de l’OCDE).

    Les élèves français prennent en général plus de plaisir que la moyenne des pays de l’OCDE dans l’apprentissage des mathématiques mais sont également parmi les plus anxieux. Ainsi, avec un niveau d'anxiété resté stable entre 2003 et 2012, la France compte toujours en 2012 parmi les pays de l’OCDE où le niveau d'anxiété est le plus élevé.

    En moyenne, dans les pays de l’OCDE (et en France), près d’un élève sur trois a déclaré être arrivé en retard à l’école et près d’un élève sur cinq, avoir « séché » au moins un cours dans les deux semaines qui ont précédé l’évaluation PISA.

    La France est le pays qui demande le moins de retour d’information de la part de ses élèves sur les leçons, les enseignants et les ressources, et où le tutorat pour les enseignants est le moins développé de tous les pays participants.

    La France souffre moins d’un manque d’enseignants qualifiés que la moyenne des pays de l’OCDE, même si le salaire statutaire des enseignants (en début de carrière, ou après 10 ou 15 ans d’exercice) y est plus faible.


    la-liberte-guidant-le-peuple-selon-yue-minjun.jpg

    La liberté guidant le peuple, Yue Minjun

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu