Avertir le modérateur

pauvreté

  • Régions : Lamentables magouilles des élus pour sauver leurs postes

    En septembre 2015, il n’existera plus qu’une réalité politique, et qui sera purement électorale : la présidentielle de 2017.

    A « Gauche », Hollande a deux préoccupations. La première n’est pas trop compliquée : remplacer Rebsamen, premier rat à quitter le navire, par un prestidigitateur qui va nous démontrer l’inversion de la courbe du chômage. La seconde est plus délicate, mais vitale : éviter la multiplication des candidatures à Gauche pour être qualifié pour le second tour. Pour les écolos, ce sera le retour au gouvernement, l’affaire est pliée. Pour les « radicaux de gauche » (quelle blague…) ce sera des postes d’élus locaux distribués aux régionales. Les uns et les autres auront leur assiette garnie, et tout va bien se passer.

    cache_15970691.jpg

    Dans la répartition des postes pour les régionales, le PS a du faire de gros efforts et spécialement en « Midi-Pyrénées - Languedoc Roussillon », terre d’implantation de la secte des « radicaux de gauche ».

    Le poste de présidente est réservé à Carole Delga (PS), ex-secrétaire d'État à on se sait pas quoi, on ne sait plus quand, et celui de première vice-présidente est à Sylvia Pinel (PRG), ex-ministre à on se sait pas quoi, on ne sait plus quand. Peu importe : toutes deux avaient été nommées au gouvernement juste pour être imposées comme présidente et première vice-présidente.

    Une affaire rondement menée, mais qui fait une victime collatérale : Damien Alary, l'actuel président (PS) de la région Languedoc-Roussillon. Un truc horrible au pays des droits de l’homme : Damien obligé de trouver du travail... Insupportable.

    La région compte, car elle fait partie de celles qui peuvent être sauvées, aussi, il faut que tout le monde sait content, rassasié.

    Damien, profitant de l’absence d’arrêté anti-mendicité à Paris, est donc parti draguer El Blancos et le docteur-es-science du PS, et bingo : le législateur, dans son immense sagesse, va créer un poste de président délégué. Comme s’est touchant…

    Pour diriger les régions, nous aurons donc un président, un président délégué, un premier président, une quinzaine de vice-présidents, et une chiée de conseillers spéciaux et de conseillers délégués. Avec tout ce qui va comme cabinets et secrétariats divers et variés, le tout pour encadrer le travail des administrations régionales.

    Bien évidemment, comme le poste de Damien et ses alter ego est parfaitement bidon, la loi ne prévoira aucune indemnité, aucun cabinet ni secrétariat, et aucune carte de crédit.  

    Argent-Kupka-01.jpg

  • La France socialiste persécute et trahit les Roms

    $T2eC16N,!zUFIb8bodvcBSZUrRJrWQ~~60_35.JPGLa Délégation interministérielle à l’habitation et au logement (DIHAL) a fait ses calculs : 17 457 Roms vivaient dans des bidonvilles au 17 novembre 2014. Voici enfin identifiés ces salauds de pauvres qui viennent ruiner la République, alors que les gentilles banques de l’ami Macron font tout pour l’aider.  

    Je résume donc :

    - la France sans les Roms, 65.000.000 personnes, c’est un pays prospère et heureux ;

    - la France avec les Roms, 65.017.000 personnes, c’est un pays ruiné et qui plonge dans le malheur.

    Pour que la France, 5° puissance économique du monde, s’en sorte, il suffit donc de virer ces pauvres.

    Hollande et Valls s’en occupent : en 2014, ils ont détruit les bidonvilles comme jamais, anéantissant à coup de pelleteuse ce qui était le lieu de l’intimité de ces personnes, et ils ont expulsé 13 483 personnes, soit 80% des personnes les plus vulnérables de France.

    Franchement, bravo à notre merdouille socialiste : Sarko était loin de ce chiffre, et il n’est pas sûr que le FN fasse mieux. Cruelle au dernier stade, cette politique est parfaitement débile, car elle ne fait que prolonger le problème : les familles Roms qui vivent dans la précarité, se retrouvent plongées dans la vulnérabilité la plus extrême, exposés au froid, à la pluie, à la plus grande des insécurités.oublier trahir puis disparaitre.jpg

    Les plus fragiles plongent dans les troubles graves de santé, les enfants voient détruits leurs espoirs de scolarisation, et des familles entières sont livrées aux services sociaux des mafieux… C’est criminel.

    « Oui, mais doux rêveur, c’est le seul moyen de sauver le pays… »

    Manon Fillonneau, porte-parole de l’European Roma Right Centre rappelle les faits : « En Italie, alors qu’on estime à 40 000 personnes la population vivant dans les bidonvilles, 56 campements ont été évacués, comptant chacun 25 à 30 personnes ; en Espagne on ne pratique pas vraiment d’évacuation ». C’est donc une politique délibérée de Hollande et Valls.

    La rigolote Ligue des Droits de l’Homme, une filiale du PS, s’est fâchée tout rose pour demander que « les autorités françaises modifient leur politique d’expulsion inutile et déshumanisante en 2015, et concentrent leur énergie et leurs ressources vers des politiques d’intégration globales ». Du pur pipeau… La LDH, bien sûr, ne va pas gêner ses amis avec la moindre procédure sérieuse, et Valls et Hollande feront en 2015 autant de destructions de maisons qu’en 2014.

    Les plus pauvres d'entre nous, persécutés et trahis par la Gauche… 

  • Le maire UMP d’Angoulême nous pourrit Noël

    « Avons-nous le courage d’accueillir avec tendresse les situations difficiles et les problèmes de celui qui est à côté de nous, ou bien préférons-nous les solutions impersonnelles, peut-être efficaces mais dépourvues de la chaleur de l’Évangile? » C’était presque banal de recevoir hier les échos de l’homélie de la Nativité de notre pote le Pape François. Un peu de bien… Juste un peu de bien…

    Sauf qu’on remet trop vite les pieds sur terre avec un bel enfoiré, Xavier Bonnefont, maire UMP d’Angoulême qui, la veille de Noel, a décidé de grillager neuf bancs publics du Champ de Mars, qui étaient devenus la demeure des SDF. Un solide grillage de 2 mètres de haut. Les bancs deviennent ainsi de jolies cages. Dégage les pauvres.

    habillage-grillage-pour-neuf-bancs-du-champ-de-mars-en_2305580_800x400

    Le cornichon de service s’appelle Jean Guiton, adjoint chargé de la sécurité : « Nous tenons compte aussi des doléances des passants, des riverains ». Les gentils commerçants, qui veulent nos gentils sous, jouent les faux culs planétaires en expliquant que l’effet de grille n’est pas heureux, alors que « l’idée initiale était de remplir les grillages avec de la verdure, ou des galets ». Ce qui est beaucoup plus classe, en effet. Thierry Courmont, président de l’association de la Galerie du Champ-de-mars, est plus franc : « Ce n’est pas 0,1 % de la population qui doit emmerder 99,9 % qui veut bosser ».

    Informé, le ministre de l’Intérieur a déploré « une mesure ségrégationniste, qui viole les bases de notre vie sociale » et il a demandé au préfet d’engager une procédure de référé devant le tribunal administratif. Le Premier ministre, après avoir fait vérifier que les SDF d’Angoulême ne s’étaient pas radicalisés en pro-Daech, a sommé le maire de « démanteler ces grillages ignobles, contraires à nos valeurs » rappelant qu’aux termes de l’article 11 du Préambule de la Constitution de 1946, qui fait partie de notre droit positif : « Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l’incapacité de travailler a le droit d’obtenir de la collectivité des moyens convenables d’existence ». Le président-candidat François Hollande a fait savoir qu’il se rendrait sur place le jour de Noel, parce que « le changement, c’est maintenant ».

    Tout est hélas vrai, sauf le dernier paragraphe, qui est hélas faux.

    les-bancs-grillages-a-angouleme-devraient-etre-reamenages-a_2306089_800x400

  • Hollande et les sans-dents : « L’avenir du social-libéralisme passe par le dentiste »

    - Alors, François, comme ça, tu n’aimes pas les pauvres ?

    - C’est pas que je les aime pas, c’est que j’en ai rien à foutre. Et c’est pas nouveau.

    - Pas nouveau ?

    - Ben oui, rigolo. Mon souffre-douleur El Blancos est allé devant le MEDEF pour clamer, la larme à l’œil « J’aime l’entreprise ». Tu ne l’imagines pas aller avec les sans-dents de Paris pour leur clamer « J’aime les pauvres ». Faut pas déconner… Les pauvres menacent notre économie. C’est un mal pire que les « puissances de l’argent », qui elles, cherchent à bien faire.

    - Mais c’est l’inverse de ton programme…

    - Peut-être,… mais c’est la continuité de mon action. De toute ma carrière politique, je ne me suis jamais intéressé à la question de la pauvreté, et je ne vais pas commencer à mon âge ! Regarde bien : j’ai toujours fait le minimum légal, et le plus tard possible, pour les bas revenus et les seuils sociaux. Comme Sarko était qualifié « de Droite », il devait lâcher du lest, mais moi je suis « de Gauche », alors ça passe tout seul. Je fais des moulinets devant la statue de Jaurès, et on me fiche la paix.

    - Quand même… Les appeler les « sans-dents »…

    - Je n’ai rien inventé. Notre profonde sagesse ancestrale nous a légué un dicton d’une grande puissance d’analyse : « Un homme sans argent est un loup sans dents ». Et puis, franchement, les sans-dents c’est « pas jojo »…

    - C’est pas que t’en as rien à foutre, c’est que tu les méprises…

    - Mais pas du tout, je dis juste la vérité. Depuis l’Abbé Pierre, on parle des sans-abris. Moi je les appelle les « sans-dents », et il n’y a pas diffamation car le fait est vrai. T’as vu les pauvres ? Ils ont des dentitions pourries. Et mon devoir est de dire la vérité aux Français. Le mieux, c’est les sans-abris, sans-dents et sans-papiers… Ceux-là, les Roms, je leur botte le cul depuis le premier jour de mon mandat… et tout le monde applaudit ! Pour ce qui est des sans-dents, ils n’ont qu’à aller chez le dentiste,… s’ils en trouvent un qui prend les patients CMU ! L’avenir du social-libéralisme passe par le dentiste… Ce que je suis drôle…

    - Et puis que je les méprise ou non, les pauvres votent pour la Gauche. Ça aussi c’est un fait. Il suffit que je dise « c’est vrai, je n’aime pas les riches » ou « mon ennemi, ce sont les puissances de l’argent », et les sans-dents votent pour moi. C’est trop drôle…

    - Attention, François, il y a plein de pauvres qui, écœurés par l’incurie politique, votent maintient FN…

    - Mais dit donc, toi t’es un vrai puceau de journaliste… Réfléchis un peu… Pour 2017, il n’y a que le vote FN qui peut me sauver la vie, en dégageant l’UMP au premier tour…

    - Et pour les puissances de l’argent, tu fais quoi ?

    - Je fais le max… mais le max pour elles, pas contre elles ! Je suis leur meilleure garantie, et avec moi elles sont tranquilles. Dès qu’il y a un mouvement de grève, je culpabilise la CGT en disant qu’elle joue contre le camp du progrès social, et ça marche… C’est comme le gadget Obama : il fait comme Bush, mais avec l’étiquette morale, c’est tout bénef. Non, il faut être réaliste. Avec les mecs de Gauche comme moi, la Droite n’a plus d’avenir, car je lui ai bouffé le marché… et à pleines dents !

    sansdentshollande-2811579-jpg_2442473_652x284.JPG


  • Trop d’injustices : Il est temps de faire la Révolution

    La nature a horreur du vide, et le gauchisme étant devenu une sorte de sanatorium pour retraités dépressifs et distrayants, ce sont les banques qui ont repris le flambeau de la Révolution. Sur le haut de la barricade, dans un halo au milieu de l’épaisse fumée des gaz lacrymogènes, voici le leader de la direction des études du Crédit Suisse, mégaphone à la main, qui appelle le monde à renverser la table.

    BastilleJBLallemand.jpg

    On sent en lui toute la force de la victoire. Il sait que le prochain de coup de baston, c’est pour son museau, mais le bleu marine ne peut rien contre la vérité, pas plus qu’un bloc de béton ne pourrait tarir une source.

    D’une main de fer, il brandit son mégaphone, pendant que 583 camarades pédalent pour fournir l’électricité permettant de sonoriser le monde.

    De son autre main de fer, le camarade banquier tient le livre rouge,… euh, le Wealth Report 2013 du Crédit Suisse, et c’est de l’authentique bombe révolutionnaire, certifié par la Lénine corporate.

    Tout va péter.

    La crise ? C’est la propagande des capitalistes. La richesse mondiale a plus que doublé depuis 2000, atteignant un record de 241 billions de dollars US. Cet enrichissement doit tout à l’écrasement des plus pauvres par les plus riches, les chiffres donnant le vertige :

    - la moitié de la population mondiale possède moins de 1% de la richesse totale ;

    - les 10% les plus riches détiennent 86% des richesses mondiales,

    - les 1% les plus fortunés représentent à eux seuls 46% des actifs mondiaux.

    Hardi, chères amies et chers amis, rejoignons vite le camarade du Crédit Suisse sur le haut de la barricade mondiale.

    La richesse n’est légitime que si elle a été acquise dans le respect du droit. Or, la règle qui permet à 1% de détenir la moitié de la richesse du monde n’est que la loi du milieu, la pourriture du crime organisé, avec de bonnes petites guerres à la clé. La vérité est simple : une bande de salopards rançonne le monde, et plonge dans la misère la moitié de l’humanité, condamnant des êtres humains à un degré de pauvreté qui casse leur santé et broie leur vie.

    vers4_bertaux_001f.jpg

    Etre humain… S’ils ne savent plus ce que ça veut dire, on va leur expliquer, et si ça ne rentre pas dans leur tête, on leur collera en suppo...

    Quant à leurs biens… Qu’ils soient riches, on s’en tape. Mais que leur richesse atteigne un niveau qui condamne à la précarité la moitié des êtres vivants, c’est juste impossible. Selon l’article 3 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme, nul ne peut être soumis à des traitements inhumains ou dégradants.

    Cette richesse est la marque de la violence en bande organisée, et il faut donc la reprendre à ces salopards.

    Vu les ravages causés, on peut songer à leur casser la gueule... mais ils nous colleraient au gnouf. De plus, ils ont d’excellents chirurgiens plasticiens, alors ça ne mènerait à rien de concret. Je déconseille.

    En revanche, les attaquer en justice pour tout leur piquer, ce sera un régal. On visera l’article 1131 du Code civil selon lequel le contrat qui repose sur une cause illicite ne peut avoir aucun effet. Tout le business de ces crapules repose sur des mécanismes vicieux qu’ils font valider par des parlements croupions, et qui permettent de condamner à la servitude 50% de l’humanité. Mais le droit est plus fort que la loi.

    Donc, on leur colle une rafale de bons procès. Et si ça ne marche pas, parce qu’ils contrôlent tout, on fout le feu : « La moitié de la population mondiale possède moins de 1% de la richesse totale ». Merde à la fin.

    mort_louis_XVI.jpg

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu