Avertir le modérateur

strasbourg

  • Manif anti-Otan : Drapeaux interdits à Strasbourg !

    Army-1c38c.jpg«  No to Nato » : un magnifique drapeau marquant l’opposition à l’entrée de la France au cœur de l’OTAN, et que je vous recommande d’afficher à votre fenêtre si vous voulez faire connaissance de la police politique de notre belle République. C’est l’aventure qui est arrivée à plusieurs habitants de Strasbourg, alors que s’annonce le sommet de l’OTAN, les 3 et 4 avril.

    L’Afp rapporte, parmi d’autres témoignages, celui du strasbourgeois Christian Grosse, expliquant que des policiers se sont rendus à son domicile, au début de la semaine dernière, en expliquant avoir reçu l'ordre de demander aux gens d'enlever les drapeaux.

    « C'est mon fils qui les a reçus. Ils lui ont dit : soit vous le retirez, soit on le retire ». Son  fils,  intimidé, a obtempéré, mais ajoute-il « j'ai raccroché le drapeau dès le lendemain ».

    La préfecture du Bas-Rhin a aussitôt déclaré qu’elle n'avait « absolument pas donné de consignes aux policiers pour le retrait » des bannières aux fenêtres de particuliers. Monsieur le préfet aurait du ajouter que le fils de Christian Grosse est bien connu des services de police pour ses hallucinations. RC058-i-want-you-for-the-us-army-postcard.jpg

    Une atteinte grave à la liberté d’expression. Mais soyons juste. A l’heure des phantasmes sarkoziens de sécurité, je comprends la nervosité du préfet qui va devoir gérer le sommet de l'Otan - et en guest star Obama himself - avec comme décors un contre sommet réunissant 500 collectifs venant de 23 pays, espérant réunir entre 30.000 et 60.000 manifestants. Nervosité, car si Notre bien aimé de sa Dame président de République entend un seul sifflet, c’est le préfet qui saute.

    Aussi, le Tribunal du Blog, dans sa légendaire magnanimité, a rendu le jugement qui suit.

    « Attendu que la liberté d’expression est la plus précieuse des libertés, car elle est la condition de toutes ;

    «  Attendu que c’est une conquête universelle, que la France fait partie de l’univers, et que donc cette liberté s’applique à la France ;

    «  Attendu que la liberté d’expression conduit comme son nom l’indique à s’exprimer, ce qui suppose d’être lu ou entendu, et qu’une mesure préfectorale qui interdit d’être lu ou entendu est donc une atteinte à la liberté d’expression ;

    266.gif«  Attendu que la liberté étant le bien de tous, elle doit être défendue ardemment contre ceux qui, même sournoisement, lui nuisent ;

    « Attendu qu’il y a donc lieu d’entrer en voie de condamnation, et d’être sévère parce que quand même, faut pas déconner, comme le dit la sagesse populaire ;

    « Attendu toutefois, que le sus-nommé préfet connaît parfaitement ces règles, mais qu’il se trouve dans la situation exacte de la tranche de jambon d’un sandwich épicé, avec d’un coté des manifestants qui ont bien raison de protester contre cet abandon de souveraineté de la France, et de l’autre les oukases venues de la cellule sécurité des déplacements de Notre bien aimé de sa Dame président de République ;

    Attendu que préfet du Bas-Rhin c’est un bon job, et que vouloir rester en fonction après le 4 avril est une aspiration compréhensible ;

    Attendu que Strasbourg est le siège de la Cour Européenne des Droits de l’Homme ;

    Le Tribunal du Blog, 050309_161224_PEEL_emhNeQ.gif

    «  Dit qu’il y a eu, en l’espèce, violation manifeste de la liberté d’expression ;

    « En répression, rappelant que même un contexte pesant n’autorise pas à fondre les plombs ;

    « Condamne Monsieur le préfet du Bas-Rhin à copier 10 fois l’article 10 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme :

    1. "Toute personne a droit à la liberté d'expression. Ce droit comprend la liberté d'opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu'il puisse y avoir ingérence d'autorités publiques et sans considération de frontière. Le présent article n'empêche pas les États de soumettre les entreprises de radiodiffusion, de cinéma ou de télévision à un régime d'autorisations ».
    2. "L'exercice de ces libertés comportant des devoirs et des responsabilités peut être soumis à certaines formalités, conditions, restrictions ou sanctions prévues par la loi, qui constituent des mesures nécessaires, dans une société démocratique, à la sécurité nationale, à l'intégrité territoriale ou à la sûreté publique, à la défense de l'ordre et à la prévention du crime, à la protection de la santé ou de la morale, à la protection de la réputation ou des droits d'autrui, pour empêcher la divulgation d'informations confidentielles ou pour garantir l'autorité et l'impartialité du pouvoir judiciaire ».

    Et ce sera justice.

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu