Avertir le modérateur

susan rice

  • Les Etats-Unis retrouvent les droits de l’homme

    photo_1234894683196-1-0.jpgJ’adore Susan Rice. Le monde entier discute des épaules découvertes de Michèle Obama chez les british, mais perso, peu me chaut : je suis accro à Susan Rice. Une locomotive du progrès. Pas de chichi, et la capacité à voir le monde tel qu’il est.

    Voici Susan.

    Obama l’a nommée ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, et ses déclarations de fin-janvier ne sont passées inaperçues.

    Ne boudons pas. C’est le retour des US au soutien du système des Nations Unies : « The United Nations is indispensable for making our world a better, safer place ». human-rights-abuse.jpg

    Et Susan Rice explique qu’Obama a une attitude différente vis-à-vis de la Cour Pénale Internationale, la première juridiction internationale permanente pour crimes de guerre, analysée comme « un important et crédible instrument ».

    Re-belote ce mardi, Susan Rice annonce que les US allaient chercher à siéger dès cette année au Conseil des droits de l'homme de l'ONU, à l’occasion du renouvellement électoral de ce mois de mai, « dans le but d'oeuvrer pour rendre cet organisme plus efficace dans la promotion et la protection des droits de l'homme ».

    Le Conseil des droits de l'homme est un organe intergouvernemental du système des Nations Unies, composé de 47 États, qui a succédé à la Commission des droits de l’homme, le 15 mars 2006, avec le but valse.gifprincipal « d'aborder des situations de violations de droits de l'homme et d'émettre des recommandations à leur encontre ».

    Cette décision est « en adéquation avec les nouveaux engagements de l'administration Obama vis-à-vis d'autres pays afin de faire progresser les intérêts sécuritaires américains et faire face aux défis mondiaux du 21e siècle », a indiqué un porte-parole du département d'Etat Gordon Duguid. Bref, les intérêts bien compris des US passent par une autre pratique internationale et la défense des droits de l’homme. Ce que confirme Hillary Clinton : « Les droits de l'homme sont un élément essentiel de la politique ».

    Ce soir, je valse avec Susan.

    Du scepticisme en politique, il en faut, et surtout s’agissant des relations entre les droits de l’homme et la  politique internationale. Il est bien évident qu’en voulant débarquer à Genève, dans un Conseil des droits de l’homme qui était devenu une sorte d’anti-Conseil de sécurité, les US d’Obama ont quelques idées de pouvoir en tête, et on regardera ça de près.

    Il reste que cette annonce de Susan Rice, c’est une très bonne nouvelle. C’est l’expression d’une vraie intelligence du monde. Car quelques soient les ambiguïtés et les défauts de ces droits de l’homme, seuls les pays qui les renforcent ont un avenir. Un pouvoir fort ou un dictateur peuvent gouverner, et marquer leur temps. Mais, à l’échelle de l’histoire, ce sont les hommes de paix et les défenseurs des droits qui gagnent. Les dictateurs ? De petits boutiquiers qui gèrent leurs stock-options d’impunité.

    pino3.gif
    Pinochet courageux devant les juges
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu