Avertir le modérateur

taïwan

  • Entaulé à 96 ans !

    08022_135-0033111012.jpgUn bandit de 96 ans… qui proteste de son innocence… et la prison qui refuse de l’incarcérer. La justice devrait être la fille de la raison, or elle donne souvent le sentiment de marcher sur la tête. A priori plus simple que l’affaire Clearstream, je vous livre l’histoire de Sun Hsin-ming, qui vaut son pesant de cacahouètes.

    Sun Hsin-ming, aujourd’hui âgé de 96 ans, est un retraité de l’administration des chemins de fer de Taïwan.

    Les chemins de fer à Taïwan, c’est une institution, avec un TGV qui traverse l’île, de Taipei au Nord, à Kaohsiung au Sud. J’ai eu l’occasion de faire cette traversée de 350 kilomètres, et c'est magnifique. On comprend pourquoi les Portugais avaient baptisé l’île « Formosa », la merveille.

    Taïwan, c’est la Chine, toute la Chine. La Chine qui ne se dresse pas devant les Nippons, mais devant les Chinois. Indépendante et non-communiste, en guerre déclarée avec la Chine pendant des années. Une grande découverte, comme ce général qui affirmait : « Je suis arrivé à pied par la Chine ».

    Bref, je vous recommande Taïwan, c’est une grande destination. La ville de Taïpei est assaillie par la jeunesse. Un samedi soir dans les grandes rues rectilignes de Taïpei, c’est une boite de nuit à ciel ouvert. C’est aussi l’idée d’une société en marche. Il y a trois générations, c’était la faim ; il y en a deux, c’étaient les tongs et les peignes « made in Taïwan ». Aujourd’hui, c’est Asus, la bureautique et de grandes universités. Ce sont aussi des librairies souvent ouvertes jusqu’à minuit où, si on n’a pas les sous pour acheter, on peut s’installer pour lire et étudier. Le libraire est heureux : le fuit de votre connaissance permettra à la génération suivante de franchir une nouvelle étape, et « vos enfants achèterons des livres aux miens ». J’ai admiré Taipei. e353-5.jpg

    Mais la pauvreté, le poids de l’histoire, sont là aussi. Et c’est pourquoi ce qui arrive à Sun Hsin-ming me parle.

    Sun Hsin-ming, 96 ans, n’a qu’une très maigre retraite pour vivre. Retraité de la compagnie de chemin de fer, il vit avec trois fois rien, on l’imagine volontiers. Et, au final, il s’est installé dans un foyer-logement qui appartient à la compagnie de chemins de fer. Occupation illégale a estimé le tribunal de Taïpei, qui l’a condamné à trois mois de prison.

    Il aurait pu payer une amende, mais nous dit l’AFP, « il a préféré aller en prison pour dénoncer l’injustice qui pèse sur lui ». Ca se complique : le directeur de la prison a refusé d’admettre ce vieillard, car les moyens manquent pour la prise en charge. Le procureur ne baisse pas le bras, et a annoncé que notre papy exécuterait la peine dans un hôpital...

    Cher Sun Hsin-ming, tu ne sais pas que nous existons, mais nous t’admirons, toi qui à 96 ans préfère la prison que d’admettre l’injustice, et qui fait patauger le procureur.

    Pour les bras de fer, il n’y a pas d’âge…

    Lotus%20Lake,%20Kaoshiung,%20Taiwan.jpg

    Le Lotus Lake, à Kaoshiung

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu