Avertir le modérateur

trader

  • T’as pas un milliard ?

    francais.jpgSoyons modernes. « T’as pas cent balles ? », c’est has been. « T’as pas un milliard ? », c’est bien mieux. A votre bon cœur, pour nos amis les traders.

    C’est du côté de la BNP Paribas qu’est venue cette nouvelle rafraîchissante, et pleine d’espoir. Pour le deuxième trimestre 2009,  la banque enregistre un bénéfice net en hausse de 6,6 %, soit 1,6 milliard d’euros, et elle a décidé de placer en réserve pour les traders 1 milliard. Pour mémoire, l’Etat a apporté à BNP Paribas 5,1 milliards d'euros, dans le cadre du soutien au secteur bancaire. Donc, ce n'est pas si mal.  

    Mais le milliard fait tousser. Martine Aubry dénonce « un véritable scandale » et Henri Guaino vient nous asséner un cours de morale, genre éducation civique de première année pour repris de justice, sur le thème : « L’argent, un peu ça va, mais trop ce n’est pas bien. » Nous voici Place du marché, au Lavandou.

    Je crois comprendre que cela représente 59.000 € par personne concernée, ce qui à coup sûr relativise les 12.000 € reçus par les salariés de New Fabris, qui ne partaient pas du même salaire de base, et en plus ont perdu leur emploi.

    C'est donc une grande cause nationale, qui va nous être serinée par tous nos vaillants partis politiques au cours de leurs universités d’été, diverses et variées, avariées parfois. 2886_cw.jpg

    Oui, mais ce n’est pas si simple, et la polémique me semble à deux balles.

    On aime ou on n’aime pas les banques et la BNP Paribas en particulier, mais considérer ces organismes uniquement comme des associations de malfaiteurs, c’est un peu court. La banque explique qu'elle est « une des seules du monde à s'être engagée à respecter les recommandations du G20 ». Difficile de flingueur un établissement qui applique les règles fixées. J’imagine Aubry et Guaino déjà entrain de plancher pour trouver la réplique… Dur métier, et avec des primes moins palpables.

    Et puis après tout, ras-le-bol ! Appliquons les dignes méthodes de l’anticapitalisme. On pique le milliard, on le redonne à l’Etat, et les traders vont se faire voir. Ah, ah ! Bien sûr, ils vont tous passer à la concurrence, et on se retrouvera avec de bons diesels, sans prime, qui prendront toise sur toise. Mais au moins la morale sera sauve. La morale ? Je dirais même l’éthique.

    Voilà. Tout est là. La sortie de crise ne passe par la santé des banques, qui pourraient financer les entreprises. Non, la sortie de crise passe par l’éthique bancaire à la française. Marseillaise, please

    beaujolais.jpg
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu