Avertir le modérateur

vidéosurveillance

  • Lille : On est bien seul(e) dans le métro…

    C’est un peu dommage que ça tombe sur Lille, qui est la plus sympathique des villes françaises, mais c’est comme ça… Une jeune femme a été agressée dans le métro par un sale mec, bourré, violent et odieux, et les passagers se sont planqués, laissant la victime seule face à son agresseur.

    Un cauchemar

    In_My_Solitude_(Willis_Jackson_album).jpgLes faits ayant été exposés publiquement par le procureur, nous pouvons les considérer comme présumés vrais, et donc on peut en parler.

    La scène de cauchemar commence mardi vers 22 h 30 sur le quai. Le mec était une sorte de demi-portion, qui se promenait avec une bouteille de vodka à la main… Il a emmerdé cette jeune femme, l’injuriant, tentant de l’embrasser, lui passant les mains sur la poitrine et le bas ventre, la menaçant... La jeune femme protestait tant comme elle pouvait.

    Les voyageurs vont se caler dans une autre rame, ou se planquent. Pas un pour intervenir ou appeler les secours. « Personne ne m'a aidée. Je me suis défendue toute seule », explique la victime. Elle sort du métro, et le fumelard continue à l’agresser et la menacer de viol. C’est quand elle sera dans la rue, qu’un automobiliste, puis deux vigiles interviennent.

    Le mec a été jugé en comparution immédiate : 18 mois de détention, et deux ans d’interdiction de territoire pour ce ressortissant marocain. 

    Justice express…

    114299279.jpgD’abord, je suis en désaccord total avec cette justice accélérée. Les faits ont eu lieu mardi soir, et le jugement a été rendu jeudi. L’enquête a été vite faite, oki, car l’agresseur a été arrêté en flagrant délit, et il était normal de le présenter rapidement au tribunal. Mais il n’y avait aucune urgence à juger l’affaire. Il fallait placer l’agresseur en taule, et se laisser quelques semaines avant de juger, notamment pour permettre à la victime de souffler, faire le point et organiser sa défense dans le calme.

    Avec ce délai, le tribunal ne s’est pas laissé le temps pour jauger la personnalité de l’agresseur, alors que cette affaire est grave et inquiétante. Le mec était bourré, le mardi soir, et il a été jugé le jeudi. Un lendemain de cuite et après la garde-à-vue, il ne devait pas être bien frais… Alors, pourquoi se précipiter ? Cette agression est préoccupante… Un minimum de délai aurait été nécessaire pour cerner la personnalité de l’agresseur, comprendre les causes, analyser le risque de récidive… Dans notre temps qui perd la tête, juger vite c’est juger bien… N’importe quoi.

    Alors, est-ce que ça valait dix-huit mois, plus ou moins ?... Un jugement si rapide laisse forcément d'importantes parts dans l’ombre.   

    Les voyageurs tous coupables…

    Duke+Ellington+-+In+My+Solitude+-+LP+RECORD-332324.jpgTous coupables. Oui, bien sûr, tous coupables, dès lors qu’ils ont vu, ou même entraperçu, la scène. C’est clair au regard de l’article 223-6 du Code pénal :  

    « Quiconque pouvant empêcher par son action immédiate, sans risque pour lui ou pour les tiers, soit un crime, soit un délit contre l'intégrité corporelle de la personne s'abstient volontairement de le faire est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende.

    « Sera puni des mêmes peines quiconque s'abstient volontairement de porter à une personne en péril l'assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours ».

    On a bien lu : « Soit en provoquant un secours… ». On peut penser que deux personnes s’approchant du gus auraient pu alléger la charge pour la victime, sans exposer leur vie… Mais ne pas appeler les secours, et laisser la femme partir de nuit, coursée par ce sale mec… Lamentable !

    Et pour ceux qui argumentent sur le thème : « Tu parles, si tu t’interposes et que tu touches le mec, il porte plainte et c’est moi qui part au tribunal », je leur réponds : « (1) Enlevez le fromage lepéniste qui vous sert de cerveau, et prenez une bonne douche ; (2) Lisez le matin deux pages de « L’espoir » de Malraux, à midi deux pages de « Cent ans de solitude » de Gabriel García Márquez», et le soir 4 pages de « Cahier de Poèmes » d’Emily Brontë ».

    Mais le procureur n’en mène pas large

    spec-leo-f-solitude1.jpgEh oui, notre procureur n’en mène pas large, car cette affaire montre que la sécurité dans le métro, c’est bidon.

    Le métro de Lille, c’est 1.150 caméras de vidéosurveillance, et plus d'une centaine d'agents chargés de la sécurité,… et pourtant personne rien n'a marché. Appeler par le portable ? De ce que je lis, les téléphones mobiles ne captent pas dans le métro, c’est malin ! François-Xavier Castelain, directeur du contrôle, de la sûreté et de la prévention de Transpole, la société de transports en commun de la métropole lilloise, explique : «  Si on avait été alerté par les témoins, je ne dis pas qu'on aurait pu empêcher ce qui s'est passé, mais on aurait pu intervenir ».

    Oki, camarade Sûreté, mais à quoi servent les 1150 caméras de vidéosurveillance ? A pas grand-chose : «Techniquement, on ne peut pas mettre une personne derrière chaque caméra. Il y a seulement 30 écrans ». Trente écrans pour 1150 caméras… Merci camarade Sûreté, on commence à piger ! Et le camarade Sûreté met en cause l’inertie des passagers qui n’ont pas alerté les secours par les « bornes d'appel d'urgence ». Pourquoi ne pas les signaler, les appeler de manière plus explicite, et donner des explications aux usagers, qui sont souvent des habitués ?

    Alors, les accros de la vidéosurveillance me diront que c’est très utile pour identifier les délinquants. Sauf que le délinquant n° 1 a été arrêté dans la rue grâce à un passant courageux, et que le procureur explique qu’il n’est pas sûr de pouvoir identifier les délinquants n° 2, à savoir les passagers. Ah bon, parce qu’en plus les 1.150 caméras de Monsieur Sécurité prennent des images floues… 

    La solitude...

    dominique-merlet-liszt-benediction-de-dieu-dans-la-solitude-funerailles-annees-de-pelerinage-deux-legendes-fantaisie-et-fugue-sur-b-a-c-h-collection-elevation.jpg

  • Les 35.000 euros du tram de Bordeaux

    Mme-Tete-En-L-Air.jpgLe tram de Bordeaux mieux que le bouclier fiscal. Les 35 000 euros récupérés dans le tram sont une belle énigme. Pour le moment, c’est drôle, sauf pour le propriétaire de la somme, et un papy qui s’est trouvé en garde-à-vue…

    Une mamie, du genre Mammouth écrase les prix, prend le tram avec 35.000 euros en liquide, dans un sac plastique. Bref, comme vous et moi, partant au marché. Bon, mais ça se complique quand notre mamie quitte le tram en oubliant le sac, et les biftons. Un gros malaise, je veux bien le croire, avec les pompiers et l’hôpital. Et là, mamie retrouve la mémoire : ces sont quatre salauds de bulgares qui se sont ligués contre elle, et lui ont piqué les blé. Et comme ses agresseurs ne portaient pas la burqa, elle pourra les reconnaître. Des bulgares dans le tram ? C’est jouable. Problème : on retrouve la vidéo, et pas de chance : le film montre la mamie se lever, paisible comme Baptiste, et oublier le sac plastique. Pas plus de bulgares ce jour-là que de militants socialistes à une réunion de DSK.le_distrait01.jpg

    Ca se complique. Mamie avait peur de se faire engueuler, genre engueulade à 35 000 euros… car les bitons n’étaient pas à elle. Là il faut lire Sud-Ouest dans le texte, en espérant comprendre : « La femme, propriétaire d'un coffre à la banque, s'était vu confier la manne. L'argent était resté dans le coffre jusqu'au début du mois de janvier. En raison d'un déménagement, la banque avait alors demandé aux clients de vider les coffres. La femme s'est exécutée et a caché l'argent chez elle. Lorsque le propriétaire a souhaité récupérer son argent, elle a, semble-t-il, paniqué. Et elle a imaginé un scénario. Les vidéos l'attestent. Avec le sac en plastique déjà plein, elle s'est rendue à la banque, est descendue dans la salle des coffres, a fait mine de le vider et est repartie. Seul élément non prévu, la bourde au moment de descendre du tram ». Ca devient dingue.

    La mamie se prend une admonestation pour dénonciation d’un délit imaginaire, et roulez.

    Là dessus, nos brillants pandores poursuivent l’enquête, et croient identifier le malfaiteur à partir de la vidéo surveillance, genre vidéo qui fait frétiller de bonheur notre bon Brice. Moyenne en quoi un brave papy de 72 ans, qui avait eu la folle imprudence de prendre le tram de Bordeaux en plein jour, se retrouve en garde à vue. Par les temps qui courent, un papy vaut bien quatre bulgares…

    Mais le papy est innocent, et la garde-à-vue n’a été qu’un stage de citoyenneté mal placé. Pourtant, le Parisien avait tout vu : « La bande vidéo va par ailleurs apprendre aux enquêteurs que le sac en plastique est resté près de deux heures là où il était sans intéresser personne. Jusqu'à ce qu'un sexagénaire coiffé d'une casquette et portant des lunettes noires, après avoir hésité, s'en empare ». Pas si simple...

    Remerciements, donc, à celui ou celle qui par mégarde à glissé le sac plien d'oseille dans sa poche, et qui peut le ramener au commissariat de son choix... Ca arrangera bien la propriétaire...

    dyn004_original_438_650_jpeg_236_a834e9ca1dc63e81f422503783f5abb3.jpg
    "Ma copine a perdu mes 35 000 euros, et je n'ai plus un sou pour faire mes courses"
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu